fermer la fenetre

Rejoignez la communauté du blog tricot

+

Recevez votre accès à la tricothèque gratuite!

+

Suivez nos derniers articles grâce à la newsletter

...

Catégorie : Le tricot d’aujourd’hui

Tricoter en rond ou à plat?

Le tricot circulaire a tendance à prendre le devant de la scène tricotesque ces derniers temps. Cela est dû à l’avènement des aiguilles circulaires qui nous permettent désormais de tricoter des ouvrages importants en rond.

Faut-il pour autant dire adieu sans regret au tricot à plat?

Cet article vous aidera à percevoir l’intérêt de ces deux techniques et vous donnera envie de maîtriser les deux à coup sûr.

Quels sont les avantages du tricot en rond?

  • On fait majoritairement des rangs endroits. Beaucoup de tricoteuses n’apprécient pas particulièrement les rangs envers. Or lorsqu’on tricote en rond, on obtient du jersey en ne faisant QUE des rangs endroits. Et vous obtiendrez du point mousse en alternant rang envers et rang endroit.
  • Il y a beaucoup moins de couture lors des finitions. Le tricot circulaire permet de diminuer fortement les coutures. On peut même tricoter tout un pull avec quasi aucune couture ! Une fois votre bonnet tricoté, il ne restera qu’à rentrer les fils et à le porter. Celles qui détestent l’étape couture en viennent souvent au tricot en rond 🙂

Modèle Soft linen lace and rib Pullover de Pam Allen

  • Le tricot en rond permet une continuité du motif: Si vous tricotez tout un pull avec un point fantaisie et en particulier un pull tout en dentelle. Vous vous faciliterez la vie en n’ayant pas de raccords à faire entre le devant et le dos. Créer un pull sans couture sera bien plus esthétique dans ce cas. Et cela vaut aussi bien pour les bonnets, les chaussettes et les gros cols.

Modèle Baa-ble Hat de Donna Smith

  • Certains jacquards pourront se tricoter en rond avec plus de facilité. En rond la technique du jacquard est un peu particulière. On parviendra facilement à tricoter des motifs répétitifs tout autour du pull comme dans les pulls à encolure ronde. Là aussi, le fait qu’il n’y ait pas de couture permet un résultat impeccable.

Modèle Yoke Pullover de Heather Lodinsky

  • On peut essayer son ouvrage en cours de route. Un autre point que j’apprécie particulièrement dans le tricot en rond, c’est le fait que l’ouvrage prenne forme petit à petit. Rapidement on peut placer la chaussette sur le pied auquel elle est destinée et vérifier si la taille convient bien. Même chose pour les pulls ou les bonnets: ainsi pas de mauvaise surprise comme j’ai pu en connaître une ici: après avoir assemblé le pull de mon homme, je me suis rendue compte que la forme ne lui convenait pas du tout, il était bien trop large et ne le mettait pas en valeur. Mésaventure qui me fait désormais préférer les pulls en rond et en top-down (qui se tricote de haut en bas)
  • Le dos et le devant sont faits ensemble: Le fait qu’on tricote d’un bloc le dos et le devant fait que le corps sera inévitablement parfaitement ajusté. Vous ne devrez pas prendre des mesures  et  compter les rangs pour être sûre que le devant et le dos correspondent avant de les assembler l’un à l’autre.
  • C’est plus facile d’obtenir un jersey bien régulier. Souvent les tricoteurs n’ont pas la même tension pour les rangs envers et les rangs endroits. Cela n’est pas toujours très visible, heureusement, mais si vous sentez que vos rangs manquent de régularité, les aiguilles circulaires et le tricot en rond peuvent vous être d’un grand secours! Votre point jersey sera tricoté avec une tension bien plus régulière puisque toutes vos mailles seront tricotées à l’endroit.

Quels sont les avantages du tricot à plat?

  • Le tricot à plat permet de structurer l’ouvrage. C’est particulièrement important pour les ouvrages faits avec un fil épais. Autant un col ou un snood tricoté avec un très gros fil sera plus pratique à faire en rond, autant une veste ou un gilet tricoté avec un fil épais manquera de tenue s’il est tricoté avec des aiguilles circulaires. Les coutures ont l’avantage de structurer le vêtement et permettent de répartir différemment le poids de la laine. Une veste épaisse sans couture finirait pas s’étirer en longueur et serait bien moins seyante après quelques jours à la porter.

Modèle gratuit en français: Veste à poches de Phildar

  • Plus adaptable pour les morphologies particulières. Cela prend du temps d’apprendre à adapter un patron à sa morphologie. Globalement, on peut tout de même dire que les pulls et les gilets prévus avec des coutures permettent davantage d’adapter le patron à une morphologie particulière. Il y a plus de points modifiables puisque chaque élément est indépendant. Malgré tout cela est également possible pour les ouvrages en rond, la technique est juste un peu différente (et un poil moins précise).
  • Le jacquard intersia. On aura davantage de difficultés à tricoter un jacquard intersia sur un ouvrage en rond, cela oblige à faire des rangs raccourcis et ce n’est pas particulièrement esthétique. Le tricot à plat est donc à privilégier lorsqu’on veut réaliser un grand motif ou des motifs peu répétitifs.

Modèle gratuit Pull Cygne fille de Phildar

  • Le point mousse. Pour un ouvrage au point mousse, choisir le tricot à plat est une garantie de facilité. Même s’il faudra faire des coutures au final, le fait de pouvoir le tricoter uniquement avec des rangs endroits risquent de vous simplifier la vie!
  • Quand les coutures sont essentielles. Certains ouvrages ont besoin de couture. Ce sera le cas de la plupart des housses de coussin et des sacs en tricot. Un sac sans couture au fond manquerait de rigidité pour transporter ses petites affaires.

Modèle Sac et Pochette Fiona d’Elodie Wegeler

En conclusion, il n’est pas utile de décrier une technique au profit d’une autre. Les 2 sont essentielles si on veut acquérir une grande liberté dans le choix de nos projets.

La problématique des aiguilles circulaires est un autre débat: je tricote parfois à plat, parfois en rond mais j’utilise principalement des aiguilles circulaires.

Si vous vous interrogez sur les aiguilles circulaires, n’hésitez pas à aller lire cet article.

Et vous, tricotez-vous plutôt à plat ou en rond? Appréciez-vous ces deux techniques ou choisissez-vous les projets selon l’une ou l’autre?

 

Que tricoter pour un bébé à venir?

Aaaaah les bébés! Je craque pour leurs toutes petites mains, leurs gazouillis et leurs mini pieds…

Oui, je suis gaga devant les nourrissons!

Alors en toute logique, je suis fan de layette.

Quoi de plus tricotesquement choupi qu’une paire de chaussons taille naissance?

Mes premiers ouvrages un peu complexes étaient d’ailleurs des gilets pour bébé. Je n’avais pas encore de bébé dans mon entourage à cette époque mais je trouvais tous ces mini vêtements tellement craquants que je les confectionnais avec beaucoup de patience et d’application.

Alors si vous avez un petit bébé à venir dans votre entourage, je serai la première à vous encourager à lui tricoter un petit ouvrage douillet et mignon.

Que vous soyez débutante ou confirmée en tricot, vous trouverez de quoi vous faire plaisir et de quoi chouchouter le futur petit propriétaire.

  • 1) De quoi le bébé aura-t-il besoin?

Les grands classiques sont les petits chaussons, le bonnet, la couverture et la brassière.

Vous pouvez tricoter des chaussons et un bonnet en taille naissance car cela sera très utile dès les premières heures du bébé.

Choisissez un fil bien adapté aux bébés. Les grandes marques de laine ont toutes une gamme destinée aux bébés. Vous pouvez vous y fier pour être sûre que votre ouvrage ne provoquera aucune allergie et sera bien lavable en machine.

Pour la couverture, à vous de voir quelle taille vous semble la plus adaptée. Personnellement, je préfère choisir un fil épais et tricoter une grande couverture. Une couverture tricotée pourra envelopper de douceur et d’amour votre trésor durant des années, alors vous pouvez voir grand.

Là aussi, veillez à ce que le fil soit adapté aux bébés et qu’il puisse bien passer en machine.

Enfin pour la brassière, je pense qu’il est plus judicieux d’éviter la taille naissance pour cet ouvrage. Selon la saison à laquelle le bébé pointera le bout de son nez, vous pourrez choisir de tricoter du 3 mois ou du 6 mois afin qu’il puisse la porter pour se protéger du froid.

  • 2) De l’inspiration pour toutes les tricoteuses

  • a) Pour les grandes débutantes

Si vous êtes enceinte et que vous avez envie de vous lancer dans le tricot, n’hésitez pas une seule seconde! La grossesse est le moment idéal pour apprendre à tricoter.

Je vous propose de vous inscrire à un  challenge tricot pour maîtriser les bases du tricot en 3 jours. Tout commencera par un petit nœud.

lapin3

Pour y participer, il suffit de remplir le formulaire ci-dessous 🙂

 

Inscris-toi pour le challenge tricot!

 

 

 

Et si vous n’êtes pas enceinte mais que l’arrivée de votre petit neveu ou arrière petite fille vous donne envie de vous lancer dans les joies du tricot, c’est aussi une occasion en or pour débuter! Vous aurez en effet quelques mois devant vous pour réussir à tricoter de jolis ouvrages. t le point mousse. Voici donc quelques idées d’ouvrages très faciles à réaliser en point mousse.

Le point mousse est d’ailleurs un point parfaitement adapté aux bébés puisqu’il est moelleux et chaud à souhait. (Et tellement craquant sur un bébé.)

 

Paletot Bleu de Phildar

Bavoir au point mousse, Drops design

Un gilet au point mousse de “Lili joue maman bricole”

Couverture “Bienvenue Clara” de Secrets de Polichinelle

 

b) Pour les tricoteuses de niveau intermédiaire

Grâce à la layette, vous allez pouvoir réaliser des pièces complexes en un temps record. Peut-être que vous hésitez encore à vous lancer dans le tricot d’un pull pour vous car vous craignez que ça ne soit interminable. En tricotant des brassières et des gilets en 3 ou 6 mois, vous apprendrez les bases nécessaires au tricot d’un gilet grande taille. C’est un excellent exercice!

Choisissez des modèles très clairs qui présentent en détails comment réaliser l’ouvrage pour vous éviter d’être bloquée en cours de tricot.

Vous aurez énormément de choix à votre portée, lisez donc bien les explications avant de vous lancer pour être sûre que tout sera bien clair.

Voilà quelques modèles que vous pouvez vous amuser à réaliser:

Une combinaison pour bébé de La Malle aux Mille Mailles

En attendant Roméo de Bergamote et Citron

Veste au point de riz, Phildar

 

N’hésitez pas à acheter les magazines Layette des grandes marques de fil qui sont souvent très bien faits.

c) Pour les expertes

Si le tricot fait déjà partie de votre quotidien, apprendre que la venue d’un bébé approche à grands pas vous mettra le baume au cœur.

J’imagine que vous avez déjà 1000 idées en tête mais je voulais lister quelques propositions pour les tricoteuses expérimentées afin de faire de la layette votre nouveau dada.

  • Lancez-vous dans le jacquard! Si tricoter une petite brassière n’a rien de sorcier pour vous, pourquoi ne pas ajouter votre propre motif en jacquard pour égayer et personnaliser un modèle que vous maîtrisez déjà? Selon vos goûts ou ceux de la maman et du papa, vous aurez de quoi vous amusez 🙂
  • Tricotez plusieurs ensembles si vous tricotez déjà plus vite que l’éclair. Vous pourrez ainsi offrir à ce nouveau petit être des tenues adaptées pour toute sa première année par exemple. Vous ferez en fonction des saisons et le bébé portera ainsi régulièrement les jolies petites merveilles que vous lui aurez confectionnées.

Dans ce bel ouvrage, vous trouverez des tenues selon les saisons pour les tout petits, de quoi leur tricoter un formidable trousseau!

Tricot bébé des 4 saisons par 22 rue

 

  • Si vous tricotez depuis de nombreuses années mais que vous n’avez pas encore osé créer votre propre modèle. Vous pourriez très bien vous lancer. Prenez la base d’un patron que vous appréciez et ajoutez quelques modifications inspirées de votre expérience passée.
  • Enfin, n’hésitez pas à offrir une belle pièce qui demande beaucoup de patience. Si je déconseillerais à une tricoteuse débutante de se lancer dans un projet trop complexe ou trop long, j’encourage les tricoteuses expertes à offrir une couverture qui aura demandé des heures de travail et de concentration ou une barboteuse qui accompagnera le bébé dans tous ses déplacements.

Baby Cache-cœur de Thali

Baby blanket de Clara, All made here

Alouette Cardigan, Frogginette

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

recherches utilisées pour trouver cet articletricot couverture bébé jacquard

7 bonnes raisons d’emmener son tricot au travail

C’est la reprise! Votre travail vous attend et les vacances sont déjà derrière vous…
Vous regrettez déjà tout ce temps libre qui vous permettait de vous consacrer à ces activités que vous aimez tant mais que vous délaissez une fois que la semaine de travail débute…

Et si cette année, vous vous lanciez un petit défi? Et si vous emmeniez votre tricot chéri d’amour au bureau?
Il serait un compagnon idéal pour vos pauses café, non?

Vous hésitez? Vous n’osez pas? Alors voici 7 bonnes raisons d’emmener son tricot au travail. Si, si, c’est LE loisir idéal à emmener partout même au boulot!

  • Raison n°1: Le tricot votre antistress chouchou

Le travail, c’est souvent synonyme de stress qu’on aime son métier ou pas. Il y a beaucoup d’impératifs, de contraintes et ce n’est pas toujours facile de rester ZEN du matin au soir.
Mais alors le tricot, ce super héros anti-stress devrait être encouragé!
Imaginez vos pauses café, si vos collègues et vous-même étiez confortablement installés dans des fauteuils confortables pour discuter tout en tricotant…
Bon,ce serait peut-être difficile de se remettre au boulot, j’en conviens, mais quel moment de calme et de détente ce pourrait être! (Bien plus sympa qu’une pause cigarette à l’extérieur du bâtiment, cela dit en passant…)
tricot zen
En attendant que des pauses tricot soient institutionnalisées dans les grandes entreprises, vous pouvez toujours accompagner votre café d’un petit tricot. Vous resterez disponible pour les bavardages entre collègues et votre zénitude à toute épreuve deviendra une vraie force.

  • Raison n°2: Transmettez le virus!

J’imagine bien que tricoter devant ses collègues vous demandera un certain aplomb. (Vous pouvez lire à ce sujet “Faire son coming-out tricotesque“, un article qui vous donnera envie de montrer à tout le monde vos savoirs-faire)
Or si vous y parvenez, soyez particulièrement fière de vous!
Et oui, peut-être que grâce à vous, une collègue timide se mettra au tricot tout doucement chez elle, sans même vous en parler et se découvrira une véritable passion. Ou peut-être qu’un jeune stagiaire de passage, subjugué par vos talents commencera à se tricoter des mitaines pour l’hiver. Ils vous seront toujours reconnaissants de leur avoir transmis le virus du tricot.
Voir des passionnés qui assument pleinement leur potentiel, c’est exactement ce dont de très nombreuses personnes ont besoin pour se reconnecter à ce qu’elles sont vraiment.
Peut-être que vos collègues finiront par apporter leurs carnets de croquis, leur crochet, leur point de croix ou leurs mots croisés.
Les pauses café seraient sympa comme ça aussi, non?

  • Raison n°3: Plus de temps pour tricoter

Quand on est véritablement addict au tricot, on regrette souvent de ne pas avoir son petit tricot sur soi lors d’une pause, d’un moment de détente, d’un temps calme.
On aime commencer un projet et le finir aussi vite que possible. Alors c’est évident que si votre tricot vous accompagne au travail, en tricotant 5 minutes par ci par là, vous trouverez que vos ouvrages avancent bien plus vite.
Et qui dit plus d’ouvrages terminés, dit plus d’ouvrages tricotés, ça fait envie, non?

  • Raison n°4: Cassez les préjugés

N’ayez pas peur du ridicule. Attendez-vous bien sûr à ce que vos collègues soient surpris les premiers jours si vous apportez votre tricot après 15 ans dans la même entreprise. Mais au final, ce sera comme lorsqu’on change de coupe de cheveux, ou qu’on adopte un autre style vestimentaire: au début, tout le monde vous en parle et ensuite plus personne n’y fait attention.
Tenez bon les premiers jours et vous ne le regretterez pas.
Vous pourrez alors casser les préjugés. Vous êtes une femme qui travaille, une femme active dont les compétences sont reconnues et vous tricotez!
Merci! Grâce à vous le cliché de la mémé à chats qui tricote devant sa cheminée en aura encore pris un coup!

bd 6

  • Raison n°5: L’équilibre parfait

Quand on travaille, que l’on soit infirmière, professeur, juriste ou comptable, on a besoin de notre énergie masculine. Elle nous aide à prendre des décisions, à nous mettre en route et à agir.
Le tricot, quant à lui, fait appel à notre énergie féminine créatrice.
C’est pour cela que ce loisir comme les loisirs créatifs en général sont autant plébiscités aujourd’hui.
Il permet à tout le monde de rééquilibrer leurs énergies.
Alors un peu plus de féminin, dans votre quotidien au travail, même s’il ne s’agit que d’une dizaine de minutes après la pause déjeuner vous ressourcera profondément.
Vous le remarquerez sans aucun doute: l’équilibre sera plus juste et vos journées vous éprouveront moins.

  • Raison n°6: Lâcher le mental

Si vous faites un travail qui demande beaucoup de concentration ou un important investissement intellectuel, le tricot est votre ami car il vous donne la sensation de reposer vos neurones.
Le tricot s’apparente effectivement à une méditation. Seriez-vous partante pour une petite séance de méditation supplémentaire au travail?
D’ailleurs, vos collègues, si leur mental est très sollicité pourraient bien s’apaiser rien qu’en vous voyant tricoter… 🙂

  • Raison n°7: Faire ce qui nous tient à cœur

Si les burn-out se répandent comme une traînée de poudre, c’est qu’on a oublié de nous dire que dans la vie, il faut en priorité faire ce que l’on aime.
Si pour vous, le tricot est une passion à part entière, tricotez!
Tricotez autant que vous le pouvez! Plus vous saupoudrerez de ce qui vous fait vraiment vibrer dans votre vie quotidienne et plus vous serez heureuse.
Alors bien sûr, je ne vous dis pas de lâcher votre travail pour passer vos journées à tricoter mais si vous ajoutez un peu d’insouciance, de tricot et de laine moelleuse dans votre quotidien, vous serez sur le bon chemin de l’épanouissement au travail.

tricoter-a-lexterieur

Avec ces 7 raisons, j’espère que l’idée fera son chemin et que pourquoi pas? Un jour, vous oserez sortir vos aiguilles et votre futur bonnet devant la machine à café…

Et toi oserais-tu tricoter au travail? Tricotes-tu déjà au travail? Dans les transports pour t’y rendre? N’hésite pas à nous partager ton expérience!

 

Enregistrer

recherches utilisées pour trouver cet articleTricoter au travail

10 bonnes raisons d’emmener son tricot en vacances

Les invétérées du tricot emmènent toujours bien trop de projets tricot dans leurs valises, même si au fond elles savent qu’elles n’auront pas le temps de tout tricoter, elles auraient trop peur de manquer de leur dose quotidienne de mailles et de rangs 😉

Mais si le tricot est une de vos nouvelles activités, vous vous demandez peut-être si c’est judicieux d’emmener son tricot en vacances?

Alors, moi, bien sûr, je réponds Ouiiii! Et je vous donne même 10 bonnes raisons pour que vos aiguilles à tricoter fassent partie du voyage!

  • 1) Cessez de culpabiliser, reposez-vous!

Si vous vivez une vie à 100 à l’heure, comme la plupart d’entre nous, il est primordial de s’offrir des temps “off” dans l’année. Parfois, on est tellement habituée à donner notre énergie, à courir partout et sans arrêt, à rendre service, à être débordée du matin au soir que ça nous parait presque étrange de rester sur un transat à ne “rien faire”.

Grâce au tricot, vous allez pouvoir siroter votre cocktail au bord de la piscine, sur votre transat, et vous sentir tellement absorbée par votre encours que vous n’aurez plus aucun problème à vous re-po-ser, adieu la culpabilité qui nous colle à la peau et vive ces longues heures à ne “rien faire”, un tricot dans les mains…

  • 2) Vive la tranquillité

En vacances, tout le monde est bien occupé. Le petit dernier joue pendant des heures dans le sable, l’ado s’essaie au surf, le mari reprend la course à pieds et tente chaque jour de nager le plus loin possible au large, et vous? Et bien, vous êtes tranquille!

C’est le moment idéal pour penser à vous et vous octroyer de longs moments de douceur. Quoi de mieux qu’un joli tricot pour vous donner du baume au cœur et vous ressourcer à la plage?

  • 3) Détente et papote

Le tricot, c’est aussi une activité qui est parfaitement compatible avec les vacances entre amis ou dans la famille! A la différence d’un bon livre, des mots croisés ou de votre MP4… le tricot est le loisir numéro 1 pour les vacances papote et détente.

Vous pouvez passer de longues soirées à papoter avec votre cousine, refaire le monde avec vos anciens amis de fac, vous tordre de rire avec votre frangin, le tricot ne vous empêchera pas de rester concentrée sur la discussion et de rire avec tout le monde!

  • 4) La cigale et la fourmi

On connait tous la fable de la cigale et la fourmi.

Alors, cet été, flânez à la plage tout en jouant aux petites fourmis. Vous serez tellement contente de pouvoir porter tous ces accessoires douillets que vous vous serez tricotés à la plage quand la bise sera venue!

Et puis rien ne vous empêche de parfaire votre bronzage tout en tricotant!

  • 5) Souvenirs, souvenirs…

Tricotez en vacances car vos ouvrages sauront vous rapporter de beaux souvenirs! En effet, ils auront respiré le grand air marin, seront imprégnés de l’odeur de cette villa que vous avez loué avec Chérichou et quelques grains de sable se seront glissés entre les mailles…

Et si vous tricotez un bonnet aux Antilles, chaque fois que vous le porterez dans la grisaille d’un matin pluvieux, vous vous évaderez un instant sur la plage

  • 6) Activités des vacances

Souvent les vacances sont l’occasion de retrouver des activités plus lentes que l’on délaisse souvent tout le reste de l’année. On reprend plaisir à jouer aux cartes, à faire des mots croisés, à ressortir le scrabble.

Loin des écrans et de notre vie trépidante, on reprend le temps de profiter des petites joies simples de la vie. Le tricot saura accompagner ces activités à merveille!

Je suis sûre que vous ne seriez pas contre une soirée jeu de société + tricot en famille ou entre amis!

  • 7) Météo et tricot

En vacances, on rêve d’avoir LE temps idéal: du soleil, de la chaleur mais pas trop non plus (La canicule, non merci!). Or, qui sait se réjouir quand la météo n’est pas parfaite?

Les tricoteuses pardi!

Il pleut? Et bien tant mieux, je vais pouvoir reprendre le tricot de mon gros pull…

Il fait trop chaud pour sortir? Et bien je reste avec plaisir à la maison pour tricoter du coton 🙂

  • 8) Anti-stress

Le tricot, c’est notre anti-stress chouchou, alors même si les vacances sont synonymes de détente, on ne dira pas non à une petite dose de zenitude supplémentaire

Si le voisin de votre bungalow vous ennuie avec sa musique techno trop forte ou si le gérant de l’hôtel vous paraît particulièrement grincheux, un petit tricot et tous ces tracas perdent de leur importance! Zeeeeen….

tricot zen

  • 9) Kilomètres

Vacances et déplacements vont souvent de paire. Or, il n’y a rien de plus compatible que l’association tricot + transport.

Quand je ne tricotais pas encore de manière intensive, je préférais souvent conduire plutôt qu’être passagère, ça m’occupait, il me semblait que le voyage paraissait plus court en conduisant…

Et maintenant, je laisse volontiers le volant à mon homme: j’en profite pour tricoter et occuper les enfants avec des chansons et des jeux… Les trajets ne m’ont jamais semblé aussi courts!

Dans le train, on finit aussi par apprécier les longs trajets pour pouvoir avancer nos encours et l’avion n’est pas incompatible avec le tricot, avec des aiguilles en bois, à nous le tricot dans les nuages!

  • 10) Vacances intenses

Si vous faites partie de celles qui adorent crapahuter en vacances, se dépenser, faire du sport ou visiter de nouveaux musées. Le tricot vous permettra d’équilibrer vos journées.

Vous nourrirez votre créativité, reposerez votre corps et vous mettrez à rêver en tricotant, satisfaite d’avoir eu une si belle journée pleine de découvertes sensationnelles.

Alors c’est décidé? Vous ne partirez plus en vacances sans au moins un petit projet dans votre sac? Et si jamais, vous ne savez pas quoi tricoter en été, lisez cet article et à vous la joie du tricot estival!

Bonnes vacances!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Que tricoter en été?

Le tricot est souvent vu comme un loisir saisonnier. Il a généralement le vent en poupe en automne et en hiver. Les saisons froides finissent effectivement par être les saisons préférées des tricoteuses acharnées… C’est la période où on a envie de s’envelopper de douceur et de chaleur et où on adore cocooner chez soi, bien au chaud.
Beaucoup de personnes apprennent à tricoter à cette période. Je pense que ça a un petit côté presque instinctif: on veut se protéger du froid alors on est attiré par la laine et son moelleux.
Tout cela est bien vrai… MAIS…
Ça ne veut pas dire pour autant que le tricot n’a plus sa place dans notre emploi du temps dès les beaux jours revenus.
Le tricot est un art du fil comme un autre, un passe-temps relaxant dont on peut apprécier les bénéfices toute l’année.
Alors que tricoter en été pour rendre ces pauses tricot particulièrement agréables?

Mitaines Strawberry field de Jami Brynildson
  • 1-Tricoter des petites pièces

    L’été, c’est le moment où on a envie de relâcher la pression, où la farniente nous appelle matin, midi et soir. Alors exit les gros projets qui demandent dévouement et concentration durant des semaines. On se choisit des mini projets.

    a) Les accessoires

    Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est le moment de tricoter vos accessoires pour la saison froide à venir. Bonnets, mitaines et chaussettes feront des projets parfaits pour les jours les plus chauds. Ils ne sont pas encombrants, on est vite récompensé par ses efforts et une fois le froid revenu, vous n’aurez plus qu’à enfiler vos précieux accessoires tout neufs. et vous aurez alors plus de temps pour vous consacrer à un gros pull ou un énorme châle.

Watermelon-slice-socks de Wendy Gaal
  • b) La layette

    La layette, c’est tellement chou que ça vous met des petits papillons multicolores dans le cœur, alors pourquoi s’en priver? Ça sera parfaitement en accord avec votre bonne humeur estivale!
    S’il y a un bébé à venir dans votre entourage, vous pourrez préparer un petit cadeau super mimi. Et il y a aussi les associations comme SOS Préma qui auront bien besoin de vos adorables ouvrages et ce, toute l’année!

Chaussons fraise de Elodie Wegeler

 

  • 2-Choisissez des matières estivales

    a) Des matières légères

    Vous ne jurez que par les gilets pour vous? Pas de souci, vous pourrez aussi vous consacrer à une grande pièce!
    Pour que ce tricot s’accorde parfaitement avec les cocotiers, les vagues et les pastèques, vous pourrez opter pour des matières estivales: lin, bambou, coton, chanvre, soie… Vous avez l’embarras du choix!
    Vous pourrez ensuite vous tricoter un top ou un gilet léger à souhait qui viendra agrémenter joliment votre robe fleurie.

    b) Des créations pour les beaux jours

    Les designers et les marques de fil proposent généralement une gamme de modèles pour la belle saison, il y a vraiment de quoi vous faire plaisir et mettre du soleil, de la légèreté et de la couleur dans votre garde-robe!

Catalogue Printemps Eté 2017 Phildar
  • 3-Amusez-vous!

    Vous pouvez aussi consacrer ces belles journées ensoleillées pour vous amuser avec le tricot. Ça peut être l’occasion de tricoter des jouets, des petits objets amusants ou des habits de poupée 😀
    Rien de bien sérieux mais vous en profiterez pour vous reconnecter à la petite fille créative qui sommeille en vous. Elle a juste envie de couleurs, de futilité et de s’amuser!

Petite poupée Minipilie d’Aline Gaudrain

Ces petits projets sont rapides et faciles à tricoter. Ils vous permettront de faire plaisir autour de vous et de répandre un peu plus de bonne humeur dans votre entourage 🙂

large-slice-of-birthday-cake de Alison Hogg

Avec toutes ces idées, vous ne résisterez plus à emmener votre tricot à la plage ou au bord de la piscine! Alors il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bel été tout beau, tout chaud!

Enregistrer

Enregistrer

recherches utilisées pour trouver cet articlele tricoter

Lire et comprendre les patrons anglais

La révolution internet du tricot nous amène à découvrir des modèles venus des 4 coins du monde. Le site Ravelry en particulier regroupe des modèles provenant de pays de tous les continents.

Or, il faut bien l’avouer l’anglais est notre langue internationale.

La tricoteuse qui aura su dépasser ses peurs et se sera mise au tricot anglais se félicitera à coup sûr d’avoir sauté le pas! C’est une nouvelle étape à franchir dans un parcours de tricoteuse mais on aime les défis, n’est-ce pas?

 

 

 

 

Alors, êtes-vous tentée?

Avez-vous déjà regretté que tel ou tel patron ne soit pas encore traduit en français?

Avez-vous envie de vous débarrasser des dernières petites résistances qui vous restent pour vous lancer?

Si vous répondez oui à l’une de ces questions, cet article est fait pour vous! Et pour vous lancer, j’ai ajouté un lexique de tricot anglais- français dans la tricothèque 🙂

1 . Pourquoi les patrons en anglais?

  • Il existe des milliards de modèles de tricot et, internet aidant, le tricot est devenu très international. Un patron, qu’il soit Russe, Japonais, Danois ou Sud Coréen, s’il doit être traduit, sera d’abord traduit en Anglais. C’est donc dans cette langue qu’il existe le plus de patrons. Si vous vous mettez à l’anglais tricotesque, ce sera tout un nouveau monde qui s’ouvrira à vous! Un monde enchanteur fait de patrons tous plus à votre goût les uns que les autres ^-^
  • Les tendances viennent souvent de l’étranger. Vous n’aurez plus à attendre que les patrons de vos rêves soient traduits en français. Vous pourrez y accéder dès que vous les découvrirez et dès que vous aurez succombé pour eux!
  • Quand on maîtrise le tricot en anglais, on a l’impression de ne plus avoir vraiment de limites, on sent que rien ne pourra plus nous empêcher de tricoter le modèle super canon sur lequel on a flashé… On se sent tricotesquement in-vin-cible, ah ah. 😀
  • Aussi surprenant que cela puisse paraître, les patrons anglais sont extrêmement simples et directs. Beaucoup finissent par préférer tricoter en anglais car la concision des patrons est vraiment très appréciable.

2. Et si je suis nulle en anglais??

Beaucoup de francophones (en particulier les françaises) n’ont pas confiance en elle lorsqu’il s’agit de parler la langue de Shakespeare, nos cours d’anglais de collège et lycée nous ont parfois découragées pour de longues années… ou alors, ils sont si loin qu’on ne se voit pas replonger dans cette langue…

Mais rassurez-vous, il ne s’agit pas de savoir parler anglais! Il n’y a absolument pas besoin de savoir tenir une conversation en Anglais pour pouvoir suivre un patron de tricot anglais!

Il s’agit plus d’un jeu, un peu comme un sudoku ou un mot croisé. Vous saurez vite ce que veulent dire les indications et vous les appliquerez sans réfléchir plus que ça… Les termes se répètent dans les patrons, on en découvre des nouveaux au fil de nos tricots. Exactement, comme vous aviez fait en apprenant les bases du tricot. Au début, les termes comme “maille lisière” ou “diminution intercalaire” ne signifiaient rien pour vous. Et petit à petit, au fil de vos tricots, vous avez su à quoi cela correspondait. Il en sera de même ici, vous aurez juste besoin de savoir à quoi correspondent les termes les plus courants. Et si une nouveauté apparait dans un patron, une petite recherche vous permettra de compléter vos connaissances.

Vous verrez que grâce au tricot anglais, vous vous épaterez vous-même et reprendrez plaisir à découvrir l’anglais. Il est prouvé que le meilleur moyen d’apprendre une langue, c’est de la découvrir à travers des sujets qui nous passionnent.

 

3. Comment se présentent les patrons anglais?

Maintenant que vous êtes ultra motivée pour vous lancer dans le tricot anglophone. Passons à la pratique: dans les patrons anglais, il y a très peu de phrases, on se contente souvent d’abréviations et de chiffres.

Au final, c’est plus digeste.

a- La composition générale

Globalement, un patron anglais se présente exactement comme un patron français. Les différentes parties sont les mêmes:

le titre; la taille (size); le matériel (materials); l’échantillon (gauge ou tension); les explications (method) et les finitions (making up ou finishing)

b- Les unités de mesure

Il existe des petites différences en ce qui concerne les unités de mesure. Mais le plus souvent, on vous donne à la fois la taille en inches (pouces) et en cm, on vous donne également la longueur en yards et en mètres. Les aiguilles portent des chiffres différents selon qu’elles soient anglaises, américaines ou françaises, mais pas de panique, tous les patrons anglais que j’ai connus, donnent les 3 tailles correspondantes!

exemple: 1 pair of 3,25mm (UK10:US3)

Ce qui nous intéresse, nous, en tant que francophone, c’est la taille en mm 🙂

Pour la question des inches et des yards, si vous ne voyez pas la transposition en cm et mètres, vous pourrez toujours utiliser un convertisseur en ligne, comme ici:

 

b- Les explications

Vous verrez que vous comprendrez très vite les explications anglaises, elles finissent même par sembler plus simples que les françaises, c’est vous dire!

Le gros avantage des patrons anglais, c’est qu’ils ne s’embêtent pas avec des phrases. ça nous arrange car ça ne nous demande pas de maîtriser énormément de vocabulaire pour se lancer.

Par exemple, on pourra lire:

Row 12: [k2tog, k2] 4 times (16 sts)

ok, vu comme ça, ça ressemble à un langage codé mais quand on sait que:

  • k2tog (knit 2 together) signifie: tricoter 2 mailles endroits ensemble
  • k2 signifie: tricoter 2 mailles endroits
  • times signifie fois donc 4 times: 4 fois
  • sts (stitches) signifie mailles

Le mystère est levé!

En français, on aurait donc quelque chose comme:

  • Rang 12: *tricoter 2 mailles ensemble à l’endroit, tricoter 2 mailles en jersey endroit * Répéter ** 4x = 16 mailles

Ou plus brièvement, quelque chose comme:

  • Rang 12: *2 m end ens, 2 m end * répéter ** 4x= 16 m

Vous voyez, ça n’a rien de plus étrange que des explications en français, l’un comme l’autre ressemble à du Chinois, ah ah! Et seuls les tricoteurs ont le pouvoir de comprendre ces messages secrets 😉 Vous aussi, vous en êtes capable!!

4. Quelques conseils pour vos débuts

Maintenant qu’on a vu que les explications ne sont pas impossibles à comprendre, il nous reste à voir comment faire en cas de petit souci de compréhension. En effet, cela peut arriver mais en suivant ces quelques conseils, vous aurez tout en main pour vous lancer une bonne fois pour toute!

  • a- La mise en forme:

Ce qui pourra être plus difficile, ce sera la mise en forme,” finishing” ou “making up”. Dans cette partie, on explique à l’aide d’un petit texte comment coudre les différentes parties ou mettre en forme le tricot. Si vous manquez de vocabulaire pour comprendre ce qui est expliqué, vous pourrez bien sûr vous aider de Google traduction ou d’un traducteur en ligne comme reverso.

Si c’est encore trop compliqué, n’hésitez pas à poser une question précise sur les forums comme tricotin ou sur les groupes de tricot facebook. Il y a énormément de tricoteuses francophones qui tricotent en anglais et tant que vous ne leur demandez pas de traduire l’ensemble du patron, elles seront ravies de vous aider sur une tournure que vous ne comprenez pas.

  • b- Sélectionner le bon patron

Pour éviter de vous décourager trop vite, je vous recommande de tricoter des premiers ouvrages anglais très simples dont la construction ne vous posera pas souci. Le mieux, c’est de commencer par un tricot qui ne vous surprendra pas, un ouvrage que vous auriez déjà fait en français avec un autre design. Ce n’est certainement pas le moment de vous lancer dans le tricot de chaussettes en anglais si vous n’en avez jamais tricotées auparavant (sauf si vous aimez beaucoup les défis et que vous n’avez pas froid aux yeux!).

  • c- Le lexique: l’outil indispensable 🙂

Surtout, ne prenez pas le temps de traduire votre patron. Laissez-le tel quel et aidez-vous simplement d’un lexique spécial tricot anglais/français que vous aurez sous la main en cas de doute… Il en existe un en ligne très très complet sur le site de Tricotin: ici

Vous pouvez également télécharger le lexique de base que je viens de placer dans la tricothèque 🙂 Vous pourrez l’imprimer et vous y référer au cours de votre tricot.

  • Youtube est là pour vous aider les amis!

S’il y a une abréviation que vous ne comprenez pas malgré le lexique, n’hésitez pas à le taper directement dans Youtube. Les anglophones ont fait de nombreuses vidéos qui ont pour titre leurs abréviations principales. Peut-être que vous ne comprendrez pas ce que la personne dira dans sa vidéo mais vous verrez ce que font ses mains et tout vous semblera clair!

 

J’espère que cet article vous aura donné des ailes pour vous lancer dans l’aventure!! Et parce que je vous aime très fort et que j’aime beaucoup le tricot anglais, l’anglais, l’Angleterre et les Anglais 😉 J’ajoute un petit patron pour réaliser un cœur tricoté, cela pourra être votre premier ouvrage anglais et le début d’une nouvelle aventure!

Si vous n’avez pas encore accès à la tricothèque, n’hésitez pas à demander votre mot de passe en remplissant le formulaire ci-dessous. Vous y trouverez plein de chouettes ressources 🙂

 

Enregistrer

Enregistrer

Vous voulez pouvoir faire partie des membres de la tricothèque? Indiquez moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer le mot de passe.

 

Enregistrer

Enregistrer

Quelles aiguilles circulaires acheter?

Dernièrement, j’ai publié une vidéo expliquant comment commencer un tricot en rond, vous pouvez la retrouver ici: méthode du Magic Loop.

Mais voilà une question que l’on me pose souvent: quelles aiguilles circulaires acheter?

Comme pour tout matériel technique, il existe une large gamme de produits sur le marché.

Alors même si on est très motivée à changer de matériel, généralement, on se sent perdue face à l’ampleur du choix qui s’offre à nous.

aiguilles-circulaires

Les prix sont eux aussi très variés et on a tous envie de s’assurer de faire le bon achat.

Alors, je comprends bien que cette question revienne souvent car je suis moi-même très demandeuse de ce genre de conseils. Cependant, j’avoue que j’ai eu un peu de mal à me décider à écrire cet article. Car, comme vous vous en doutez, je n’ai pas pu tester toutes les marque actuelles…  Cet article n’a donc pas l’intention d’être exhaustif. Et c’est en toute modestie que je vais vous partager mon expérience personnelle.

  • 1) L’intérêt des aiguilles circulaires

a) L’accès à une multitude de patrons

Avec ce type d’aiguilles, vous aurez accès à l’ensemble des patrons qui existent actuellement sur le marché.

  • Vous pourrez continuer à tricoter des vêtements à plat et faire les coutures ensuite. Tricoter à plat peut rester intéressant pour les tricots épais qui seraient trop lourds tricotés en rond et qui gagneront à avoir des coutures pour une meilleure tenue. Vos catalogues de tricot Phildar, Bergère de France ou autre pourront toujours êtres utilisés!
  • Vous aurez également accès à tous les patrons se tricotant en rond ou aux patrons de grande envergure comme les châles de 2m50 de long 😉 Vous en trouverez un grand nombre sur  des sites comme Drops ou Ravelry.

Chaussettes tricotées en magic loop

b) Réduire les coutures

Certaines tricoteuses en viennent à ces aiguilles essentiellement pour échapper aux coutures. Il est vrai que faire de belles coutures n’est pas toujours évident. Alors si on peut sauter cette étape en grande partie, autant le faire.

Vous pourrez tricoter un pull entier en évitant toutes les coutures ou presque.

L’autre avantage, c’est qu‘il est possible d’essayer petit à petit le pull tricoté en un seul morceau. C’est alors bien plus facile de s’apercevoir s’il y a quelques modifications à faire avant d’avoir complètement terminé le pull.

aiguilles tricot droites circulaires

c) Des aiguilles plus maniables

Ces aiguilles particulières sont plus petites que les aiguilles droites alors qu’elles permettent de monter davantage de mailles. Le tricoteur n’a pas à porter le poids des mailles sur ses aiguilles. Les mailles sont stockées sur le câble souple qui peut reposer sur les genoux de la personne qui tricote.

Les poignets et les avant-bras sont donc moins sollicités et ces aiguilles permettent ainsi de prévenir les problèmes de tendinites.

Le fait qu’elles soient petites et que l’ouvrage se trouve sur un câble souple facilite aussi le transport du tricot. En ce qui me concerne, j’ai réellement commencé à tricoter partout et tout le temps quand je suis passée aux aiguilles circulaires.
Tricoter des chaussettes dans un train est un vrai plaisir! C’est effectivement également possible avec des aiguilles double-pointes mais cela demande un peu plus d’habileté.

  • 2) Mon premier achat: l’erreur à ne pas commettre!

Il y a une dizaine d’années, j’avais trouvé des kits d’aiguilles en bambou très peu chers sur Ebay. Comme j’aimais particulièrement les aiguilles en bois pour leur chaleur et leur légèreté, je n’avais pas su résister et j’avais alors acheté 3 kits:

  • un kit d’aiguilles double-pointes en bambou
  • un kit d’aiguilles droites en bambou
  • un kit d’aiguilles circulaires en bambou avec un câble plastique transparent

Et bien, figurez-vous que je me sers encore régulièrement des 2 premiers kits mais le troisième était une belle erreur!

Une catastrophe!

Il y avait de quoi se dégoûter à jamais des aiguilles circulaires: la jonction câble- aiguille était vraiment grossière; les mailles ne glissaient pas sur le câble; les aiguilles se désolidarisaient de leur câble les unes après les autres.

S’il y a bien une chose que je peux affirmer dans cet article en étant sûre à 100% de ne pas me tromper, c’est qu’il est préférable d’éviter ce genre de kit que l’on trouve aujourd’hui à 2,99€ sur Amazon.

Certes, cela n’est pas cher mais ça n’a rien à voir avec de véritables aiguilles circulaires et cela vous fera perdre votre temps et votre argent. Et ça contribue à polluer la planète pour pas grand chose!

Si vous avez un budget réduit, je vous conseille d’économiser cette somme que vous étiez prête à investir dans ces aiguilles de mauvaise qualité et d’attendre quelques mois avant d’acheter un produit qui vaille la peine d’être acheté.

  • 3) Quelles aiguilles choisir?

Après vous avoir dit quelles aiguilles ne pas acheter, venons-en à celles qui pourraient vous intéresser. Votre choix pourra être différent selon votre expérience de tricoteuse.

a) Je tricote déjà

Premier cas de figure: vous tricotez déjà avec des aiguilles droites et vous avez envie de tester les aiguilles circulaires. Si vous tricotez déjà depuis quelques années, ce sera plus facile pour vous de savoir vers quel produit vous orienter. Votre expérience de tricoteuse est précieuse et vous allez pouvoir vous en servir 🙂

  • Si vous êtes une adepte des aiguilles en bambou ou en bois, procurez-vous des aiguilles circulaires en bois de rose ou en bambou. Elles sauront répondre à votre besoin de légèreté et de chaleur.
  • Si vous ne jurez que par les aiguilles en métal, vous trouverez également votre bonheur. 🙂
  • Un autre critère à sélectionner, c’est le bout de l’aiguille: préférez-vous les aiguilles à bout rond ou celles à bout pointu?

Vous l’avez compris, les aiguilles circulaires proposent la même gamme d’aiguilles que les aiguilles droites et en vous basant sur vos préférences actuelles, vous saurez choisir vos prochaines aiguilles.

b) Je débute

Second cas de figure: vous êtes débutante et vous souhaitez de suite vous équiper au mieux. Je pense que c’est une bonne idée car c’est avec de bons outils que l’on prend le plus de plaisir.

Je vous conseillerais d’acheter dans un premier temps des aiguilles circulaires fixes pour vos différents projets (voir le point 4 de cet article) ou encore des interchangeables mais à l’unité. Après avoir testé quelques marques et quelques matières différentes, vous saurez vers quel kit vous diriger si tel est votre souhait.

Acheter d’emblée un kit à l’aveugle n’est peut-être pas la meilleure solution.

  • 4) Petit tour d’horizon de ce que propose le marché

Voici différentes caractéristiques et des marques qui leur correspondent. J’ai ajouté des liens vers les articles sur amazon, afin que vous puissiez plus facilement lire les avis des propriétaires.

Le bois:

Aiguilles Hiya Hiya Bambou

Aiguilles Knit pro Symphonie en bois

Le métal:
Aiguilles Chiaogoo en métal

Aiguilles Deluxe Nova Metal de Knit Pro

Le plastique:

Aiguilles knit pro Trendz acrylique

Aiguilles particulièrement pointues:

Aiguilles Hiya Hiya Sharp

  • 5) Les fixes et les interchangeables

a) Quelle différence?

  • Les aiguilles circulaires fixes sont des aiguilles dont le câble est soudé. Vous achetez donc une paire d’aiguilles avec un diamètre et une longueur: la longueur correspond aux nombres de centimètres compris entre les deux pointes des aiguilles, câble compris.
  • Les aiguilles circulaires interchangeables sont souvent proposées en kit (mais peuvent aussi être achetées à l’unité). Elles permettent de varier la longueur du câble selon le projet que vous voulez faire. Si vous tricotez une chaussette, vous aurez besoin d’un câble moins long que si vous tricotez un pull pour homme en rond ^^

b) Quels avantages?

  • Pour les aiguilles fixes de bonne qualité, le gros avantage, c’est que la jointure entre le câble et l’aiguille ne risque pas d’accrocher ou de se dévisser. (2 soucis qui peuvent se poser avec les aiguilles interchangeables). J’insiste sur le fait que les aiguilles fixes doivent être de bonne qualité. J’ai acheté des aiguilles de la marque Prym fixes et après un ou deux tricots, la jointure entre le câble et l’aiguille accrochait mes mailles, ce qui rendait le travail très pénible. Sur les conseils de Cindy de Mon Sheep Shop, j’ai alors investi dans une paire de fixes Hiya Hiya pour tricoter mes chaussettes. Malgré leur prix plutôt élevé, je les conseille à mon tour car elles facilitent vraiment le tricot.
  • Pour les aiguilles interchangeables, là aussi, je ne parlerai que des marques de bonne qualité. L’avantage immense, c’est que vous aurez accès à une multitude de patron sans vous sentir limitée par une longueur de câble ou un diamètre d’aiguilles qui ne conviendrait pas. Au final, ça devient économique surtout si vous investissez dans un kit. Les kits proposent en effet plusieurs câbles et plusieurs tailles d’aiguilles qui peuvent s’associer pour tous vos projets.

 

  • 6) Et toi, Aline, tu tricotes avec quoi?

Personnellement, j’ai investi dans un kit Knit Pro car, à l’époque, je trouvais que les prix restaient raisonnables. (Ou plutôt dans les plus bas en ce qui concerne les aiguilles de bonne qualité).

 

Par contre, mon Kit: Knit Pro Royale de Luxe propose des aiguilles allant de 3,5mm à 8 mm. Il a donc fallu que je compète mon kit avec des aiguilles plus fines.

Mon coffret Knit Pro

 J’ai alors acheté des fixes Hiya Hiya Sharp de 2,5mm et 3mm avec un câble d’une longueur de 80 cm.
Mes aiguilles circulaires Hiya Hiya

 

Toutes ces aiguilles correspondent bien à mes besoins actuels, je ne me sens pas limitée dans mes projets et j’ai beaucoup de plaisir avec ces aiguilles. Bien sûr, comme beaucoup d’entre nous, je reste curieuse et j’aimerais essayer d’autres marques un peu plus tard. Mais pour l’instant, je me satisfais de ce que j’ai et je tricote, c’est le principal 😉

  • 7) Avis de tricoteuses

J’ai fait un petit sondage sur facebook pour connaître les goûts des tricoteuses. Je vous fait part de certains retours afin que vous puissiez, vous aussi, en bénéficier:

 Josiane: “Je tricote avec les interchangeables Knit Pro et les Addi Click que je préfère. Ma préférence est due à la connexion câble/aiguilles. Les Addi se “clipsent” et le câble reste bien en place. Avec moi celui des Knit Pro a tendance à se dévisser un peu trop souvent à mon goût et je n’ai pas encore compris pourquoi. Pour tant je visse, visse … Les Addi sont en métal. Voilà pour moi ce que je peux t’en dire.
J’ai aussi des basics comme des Prym qui dépannent bien mais le câble manque un peu de souplesse.”

Evelyne: Moi, j’adore les hiya hiya, elles ne se dévissent pas, sont fines, pas de difficulté à passer le fil entre aiguilles et câble et elles tournent sur elles-même et pour le magic loop, elles sont géniales!

Valérie: J‘utilise les Chiaogoo et elles sont géniales que ce soit pour le magic loop ou autre, c’est le top. Le câble rouge est un peu plus lourd que celui des hiya hiya et il ne gêne pas du tout, bien au contraire. Elles ont aussi un trou pour passer facilement une ligne de vie (de survie😀). Je les recommande!

  • 8) Tricotez comme vous aimez

Ceci étant dit, je tiens à préciser que je n’ai absolument rien contre les aiguilles droites. J’ai tricoté avec des aiguilles droites en métal de la marque Bergère de France durant des années et cela me convenait très bien.

Le résultat final peut être aussi beau et seyant que l’on ait utilisé l’un ou l’autre type d’aiguilles. Alors si vous vous sentez à l’aise avec des aiguilles droites et que votre expérience de tricoteuse vous satisfait pleinement, c’est le principal!

Il n’y a pas UNE bonne manière de tricoter et une moins “fashion”. Il n’y a qu’une manière de tricoter qui importe: la VÔTRE et celle qui vous donne envie de poursuivre votre tricot. Alors à vos tricots!!

Et toi, tu utilises des aiguilles circulaires ou bien tu as des questions à ce sujet? Dis-nous dans les commentaires quelles aiguilles tu as choisies et ce que tu en penses ou bien pose tes questions, je me ferai un plaisir de te répondre!

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

recherches utilisées pour trouver cet articlequelles aiguilles à tricoter circulaires acheter, a ec quoi peut on tricoter a part les aiguilles, aiguille circulaire bambou hiya, quel kit daiguilles circulaires acheter, tricoter chaussettes aiguilles circulaires

Le tricot: une habitude zen à adopter

Le tricot revient en force ces derniers temps.

Je soupçonne le fait que nous ayons souvent le sentiment que nos vies sont surchargées, qu’il faut toujours courir et qu’on manque cruellement de temps pour nous! Le tricot va exactement à l’opposé de ça, il demande du temps, de la patience et de la persévérance.

Ce goût renouvelé pour le tricot n’est-il pas une manière de lutter en douceur contre cette vie un peu folle que nous menons? Voilà un petit article pour prendre le temps de parler des bien-faits du tricot sur le corps et l’esprit..

  • 1) Tricot et méditation

Cela peut paraître surprenant d’associer le tricot à la méditation. Pourtant le fait de tricoter s’apparente fort à la méditation, comme le prouve des études neurologiques très sérieuses.

  • a) stopper le mouvement

Le fait de tricoter nous incite à faire une pause tout d’abord physique (car il est bien plus agréable de tricoter confortablement assis dans un fauteuil qu’en pleine course cycliste.)

Cette pause physique s’accompagne d’une pause cérébrale. Le fait de se concentrer sur les points à réaliser permet de chasser du mental les soucis quotidiens et la longue liste de choses à faire.

tricot zen

 

  • b) Être dans l’instant présent

Même si on sait que le fait de vivre dans l’instant présent est la clé du bonheur. Ce n’est pas toujours simple d’accorder davantage d’importance à l’instant présent qu’aux soucis du passé ou du futur.

Le tricot vous oblige à rester concentré sur vos gestes présents, si vous vous évadez en vous déconcentrant, cela sera vite perceptible sur votre résultat final! Le tricot lui-même vous oblige à être là, bien présent et pas ailleurs.

  • c) Le tricot et l’hypnose

Le tricot ne vous empêche pas non plus de penser, d’ailleurs quand vous accédez à un certain niveau de maîtrise. Vous passez plus ou moins en mode automatique. Vous parvenez alors à un état proche de l’hypnose, vous êtes bien présents mais votre esprit pourra prendre le large.

C’est une manière de déprogrammer des souffrances passées ou des peurs à venir car le calme du corps et la répétition d’un geste lent et régulier permet de gérer les émotions avec sérénité et recul.

Le tricote permet donc des allers-retours entre le mental et l’instant présent. Comme le présent est ancré dans la douceur, le calme et la répétition, vous parviendrez davantage à contrôler le mental et à faire en sorte qu’il ne s’emballe pas.

Vous comprenez maintenant pourquoi le tricot est un excellent support pour la méditation.

  • 2) Tricoter pour aller mieux

Le tricot est une activité reconnu par le milieu médical pour ses effets bénéfiques sur le stress et la dépression.

  • a) Le tricot pour lutter contre le stress

Des études ont prouvé que le stress pouvait être fortement diminué par le tricot. Honnêtement, sans même avoir lu quoi que ce soit sur le sujet, beaucoup de tricoteuses et tricoteurs s’en étaient rendus compte!

D’un point de vue médical, lorsqu’on tricote notre pression artérielle et notre rythme cardiaque baissent.

De mon point de vue de tricoteuse, j’ai beaucoup plus de peine à gérer les tracas du quotidien si je n’ai pas tricoté durant quelques jours et il me suffit de tricoter durant 30 minutes pour sentir le stress s’éloigner. Je retourne ensuite à ma petite vie trépidante bien plus zen, plus consciente, plus confiante et prête à affronter les défis qui se présenteront.

  • b) Le tricot pour lutter contre la dépression

Quand une personne est déprimée, on lui conseillera généralement de sortir, de voir du monde. Seulement quand ça va vraiment mal, notre instinct nous pousse souvent à nous replier chez nous, bien au chaud dans notre petit cocon.

Le tricot, c’est un peu la sortie de secours. Maille après maille, rang après rang, les personnes se réparent en douceur. Projet après projet, elles reprennent le chemin du bien-être. Les projets terminés aident la personne à reprendre confiance en elle. Son expression créative dans le concret et la matière lui offre l’occasion de se valoriser et de voir qu’elle est capable de créer de belles choses.

Et puis la laine, c’est un peu notre doudou à nous les tricoteuses! Son côté chaleureux, doux et moelleux, nous réconforte au quotidien 🙂 Entourée de laine, j’ai toujours le sentiment que rien de négatif ne pourra m’arriver. Comme un rempart de douceur qui me protège des ondes négatives.

Et puis quand la personne est prête à sortir de son cocon et de son isolement par la même occasion, la communauté tricot permet de se reconnecter aux autres avec douceur. C’est une communauté très active sur internet actuellement et qui sait aussi s’organiser ici et là en France grâce aux “apérotricot” ou autre “tricothé”. C’est alors agréable de partager sur sa passion, d’apprendre des uns et des autres ou de participer à un projet ensemble. Doucement, des liens se créent entre des personnes qui ne se seraient sans doute jamais côtoyé autrement.

rencontre-tricot-entre-amies

  • 3) Tricoter et retrouver sa créativité

Le tricot, c’est un art. Il offre une palette très large qui permettra à chacun d’exprimer sa propre personnalité. Il est possible de choisir le patron, le fil, la couleur, le motif… Bref, il y a de quoi s’amuser avec toutes ces possibilités. Tricoter un châle est bien différent de tricoter des chaussettes, même si la technique de base est la même. La réalisation du projet et le résultat obtenu permettent de tricoter sans jamais s’ennuyer.

En tricotant, on renoue petit à petit avec son énergie créatrice. On réapprend le plaisir de faire des choses par soi-même du début à la fin. Au début, on suit à la lettre le patron, puis on change un détail, puis deux détails…

Plus on tricote et plus on se sent libre de réaliser un ouvrage à notre façon.Accompagnée ainsi en douceur vers notre créativité, on finit par vouloir créer nos propres patrons pour obtenir un résultat identique à l’image que nous avons en tête. C’est donc de plus en plus valorisant et on finit par être particulièrement fière de nos talents.

Alors oui, le tricot peut être un bon fil conducteur pour renouer avec sa créativité.

  • b) Chaque tricoteuse a sa spécificité.

Dans les premiers temps, on tâtonne, on expérimente puis petit à petit, on se “spécialise” sans même s’en rendre compte. Certaines préféreront tricoter avec de très grosses aiguilles ou au contraire des aiguilles très fines, d’autres adoreront les pulls irlandais, certaines seront fans des petits doudous tricotés ou des ouvrages ultra colorés ou des laines naturelles…

Personnellement, j’ai toujours été attirée par le monde de l’enfance et j’adore tricoter de la layette et des doudous. Il m’arrive aussi de tricoter toutes sortes de vêtements mais si on regarde l’ensemble de mes réalisations au tricot, une grande partie est consacrée à la layette ou aux doudous. ^^

Je trouve que le tricot nous permet d’essayer de multiples techniques, de sentir si ça nous convient et de détricoter si ce n’est vraiment pas notre truc. On peut explorer sa créativité en douceur en somme 🙂 et découvrir après quelques années de tricot notre univers créatif bien particulier.

Si vous adoptez cette nouvelle habitude Zen qu’est le tricot ou si vous êtes chanceuse et que vous tricotez déjà. Sachez que vous êtes sur la bonne voie pour être plus sereine, plus créative et que vous aurez toujours une faculté à prendre du recul dans la vie 🙂 Et puis, c’est vous aussi qui resplendirez dans votre dernier ouvrage et qui pourrez vous exclamez: “C’est moi qui l’ai fait!”

pull-tricot

Et toi tu tricotes? Dis moi dans les commentaires ce que le tricot t’apporte au quotidien. Bon tricot!!

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

recherches utilisées pour trouver cet articlele tricot revient en force 2017, tricot zen

Le tricot pour enfants: que du bonheur!

 

photo instagram Mrsdrange

Le tricot pour enfants?

C’est bien connu, aujourd’hui, les parents manquent de temps. Nos emplois du temps sont surchargés et il peut paraitre un peu utopique d’envisager de faire la garde robe de son chérubin.

Mais ça, c’est quand on ne sait pas que le tricot est le passe-temps idéal quand on a des enfants:

D’abord, vous pourrez emmener partout votre tricot. (Oui, également au cours de gym de la petite ou à la réunion de rentrée de votre grand). Ensuite le tricot aide à canaliser son stress et à rester ZEN face à toutes situations (Toujours utile quand on a des enfants!!). Et enfin sans même le vouloir, vous transmettez des valeurs fortes à vos enfants qui leur seront utiles pour l’ensemble de leur vie avec entre autres:

  • il faut du temps pour finir un bel objet
  • on apprend tout au long de notre vie
  • on a beaucoup de plaisir à faire des choses par soi-même
  • la création est un long et lent processus

Il y a de grandes chances pour qu’un enfant qui grandisse dans des pulls faits-main ait toujours un profond respect pour l’artisanat et soit également créatif une fois adulte.

Alors oui, les parents d’aujourd’hui redécouvrent avec joie le bricolage, la couture, le tricot et le Do It Yourself en général et c’est fantastique pour les générations à venir 😉

Passons maintenant en revue le tricot pour enfants. Comment tricoter pour un enfant de la naissance à l’âge adulte?

  • 1) Pour les tout petits

Les bébés sont sympas et porteront facilement ce que vous leur aurez tricoté ^^. Le petit côté frustrant, c’est qu’ils grandissent vite et ce n’est pas facile de garder leurs petits vêtements bien propres.

Cela est compensé par le fait que la layette soit une mignonnerie irrésistible. Alors enceinte, on ne peut que craquer devant ces modèles tous plus mignons les uns que les autres. C’est justement de douceur et de tendresse qu’on a besoin à ce moment si particulier de notre vie!

modèle brassière Phildar

La grossesse est le moment idéal pour tricoter car cela nous permet de nous reconnecter à notre féminin créateur et nous permet de nous projeter tout doucement avec notre bébé. Quand on prend le temps pour tricoter quelques rangs, on prend du temps pour penser et sentir le petit être qui grandit en nous.

D’ailleurs, beaucoup de femmes ont très envie d’apprendre à tricoter lorsqu’elles sont enceintes. Le tricot pour enfants les appelle soudainement et c’est vrai qu’on peut profiter de cette période au rythme plus lent dans notre vie pour s’y mettre.

Si on ne sait pas encore très bien tricoter, on peut envisager de faire une couverture. Elle pourra être gardée très longtemps et les petits défauts ne seront pas gênants. Elle sera forcément utile durant de nombreuses années. Et une fois la couverture tricotée, votre point sera régulier et à vous les petits habits!

Le bonnet et les chaussons, les deux grands classiques de la layette, seront très utiles dès la maternité. Ce sont des projets abordables à privilégier car, mine de rien, en tricotant un chausson, on apprend déjà à maîtriser les bases du tricot. ^^

Par contre, pour les petits habits, à moins d’être très rapide, il sera préférable de tricoter à partir de la taille 6 mois. Les bébés grandissent si vite que les premières tailles seront très peu portées. Il faut penser plutôt “saison”, choisissez un modèle qui conviendra à la saison à laquelle il sera porté.

Nadia Crétin-Léchenne: la salopette

Quelle matière?

La plupart des grandes marques de fil proposent une gamme spécialement conçue pour les bébés. Ces fils sont particulièrement adaptés car ils évitent les risques d’allergie tout en étant lavables. Vous pouvez aussi privilégier les matières comme le coton et le lin qui sont lavables et agréables à porter en toutes saisons.

J’aime beaucoup l’idée du modèle Shiryû avec ses devants interchangeables, idéal en cas d’accident.

Marianne Munier Shiryû
  • 2) Les enfants

Les enfants grandissent un peu moins vite que les bébés (ouf!) mais généralement, ils ne porteront un pull qu’une année ou deux (si vous avez de la chance!).

Alors veillez à tricoter une taille supérieure à la taille qu’il porte au moment de vous lancer dans votre projet. Cela vous permettra de terminer votre projet sereinement sans craindre qu’il ne soit trop petit.

Peekaboo: un pull conçu avec des rallonges à ajouter

Plus les enfants grandissent et plus leur personnalité s’affirme. Vous pouvez alors prendre en compte leur goût et tricoter LE pull qu’ils voudront toujours porter. Vous pouvez choisir un motif jacquard qui représentera un animal, un objet ou un personnage qu’ils apprécient particulièrement.

photo instagram _strikkelisa_

Vous pouvez aussi choisir des couleurs qu’ils aiment et jouer avec dans la composition du pull.

Quelle matière?

Prenez en compte le ressenti de votre enfant, s’il se plaint que la laine “ça gratte” ou que “c’est trop chaud”. Vous pourrez tricoter avec du coton et choisir des modèles sans manches ou des petits gilets, plus faciles à enlever par un petit.

Demandez-vous également si vous préférez laver le vêtement tricoté à la machine ou si c’est envisageable pour vous de le faire à la main afin de choisir la laine adéquate.

Personnellement, j’aime beaucoup les “beaux fils” mais après quelques bonnets ou écharpes oubliés et perdus dans la cour d’école ou au parc, j’en suis venue à choisir des fils basiques pour mes enfants. C’est déjà très dur de ne plus revoir un ouvrage sur lequel on a passé des heures (et qu’on aimait tant!) alors ne rajoutons pas la peine d’avoir “gâché” un magnifique écheveau en alpaga qu’on se serait bien gardé pour nous.

Alors le tricot pour enfants, Oui, mais avec la matière qui leur convient 😉

 

  • 3) Les adolescents

Pour les ados, c’est un peu comme pour les maris (voir l’article: Faut-il tricoter pour son homme?), il y en a qui adoreront vos tricots et d’autres qui refuseront tout net de porter quoi que ce soit de fait main.

Autant ne pas s’acharner et se mettre à l’écoute de l’ado en question. Il est d’ailleurs fort possible qu’un premier refus se transforme en demande express quelques mois plus tard.

Si l’ado en question aime les tricots, demandez-lui bien son avis avant de vous lancer dans un projet. A moins que vous ne connaissiez très bien ses goûts actuels, évitez les surprises car un petit détail pourra faire que le tricot ne soit jamais porté.

Et si votre ado favori n’aime pas porter de tricots. Tout n’est pas perdu pour autant! Il sera peut-être enchanté d’avoir des coussins, des couvertures, des pochettes ou des trousses tricotés avec amour. C’est à tenter!

Bonnet twisté Phildar

Quelle matière?

Les ados sauront choisir les matières qui leur plaisent et il est bon de leur faire confiance! Et puis si vous ne vous voyez pas tricoter un immense gilet noir ou une écharpe rose fluo. Peut-être que vous pourrez petit à petit transmettre votre passion du tricot à ce jeune adolescent aux goûts bien affirmés.

  • 4) Où trouver des modèles gratuits?

Pour les enfants, vous trouverez de beaux modèles gratuits dans les tricothèques de Phildar et de Bergère de France. Il y a aussi des modèles sympas chez Drops.

Et pour l’inspiration, vous pouvez retrouver mes tableaux pour les enfants sur Pinterest:

En espérant que cet article vous aura donné envie de tricoter des petites douceurs pour vos mimis! N’hésitez pas à me faire part de vos astuces pour les tricots enfants et à nous raconter vos anecdotes dans les commentaires!

 

Enregistrer

recherches utilisées pour trouver cet articlepersonnage tricotés pour enfants, tricoter pour enfants

3 patrons gratuits pour les enfants

La tricothèque continue à s’agrandir au fil du temps!

Je trouvais qu’il manquait des patrons à destination des enfants.

J’ai résolu ce problème en créant des accessoires faciles à faire et surtout rapides à réaliser.

  • 1) Les petites mitaines

Ces petites mitaines sont exactement comme les mitaines en taille adulte qui se trouvaient déjà dans la tricothèque. Les enfants les adorent car elles leur permettent de se réchauffer tout en ayant leurs doigts libres pour créer, jouer, bricoler et inventer. Elles se tricotent avec des aiguilles 5 mm. C’est un projet très simple et accessible!

D’ailleurs mon fils de 10 ans s’est tricoté ses propres mitaines l’an passé!

  • 2) Le bonnet

Le bonnet est présenté en deux tailles différentes: une taille pour les 3-6 ans et une autre pour les 6-12 ans. De quoi couvrir les petites oreilles qui aiment aller se promener malgré le froid!

Pour la petite taille, le bonnet se tricote avec des aiguilles 4,5 mm et 5 mm. Pour la grande taille, vous utiliserez des aiguilles 5 mm et 5.5 mm. Autant dire que ça monte vite!

 

  • 3) L’écharpe au point de riz

Enfin, j’ai choisi de réaliser une écharpe avec cette couleur “salade” que mon fils avait choisie. Elle est très douce et facile à porter. Elle convient parfaitement à des enfants entre 4 et 10 ans. Elle se tricote avec des aiguilles 3.5 mm. Le point principal est celui que je préfère: le point de riz. Elle demandera un peu plus de patience pour être réalisée.

Et pour les cours d’école, je réfléchis actuellement à un snood pour les plus jeunes.

 

Et hop, un petit ensemble parfait pour faire plaisir à son fils, sa fille, à un neveu, une nièce ou tout simplement à un ami ou une amie 🙂

Toutes les laines utilisées proviennent de l’élevage de la yourte des bergers. Cette laine est locale (pour moi en tout cas ^^), douce et provient de moutons heureux. Un vrai bonheur à tricoter!

Vous voulez avoir accès à ces modèles et à 10 autres patrons qui se trouvent déjà dans la tricothèque? C’est simple et gratuit!

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous et vous pourrez les télécharger grâce au mot de passe.

 

Vous voulez pouvoir faire partie des membres de la tricothèque? Indiquez moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer le mot de passe.

 

 

recherches utilisées pour trouver cet articlepatron gratuit tricot bonnet echarpe enfant 4ans