Réaliser les rangs raccourcis en 3 étapes

Les rangs raccourcis sont très utiles en Tricot.

Généralement, ils permettent de créer du volume ou de jolis arrondis. Ils permettent de varier délicatement le sens du tricot et donnent de très beaux effets.

Pour vous donner envie de découvrir les rangs raccourcis, rien de mieux que des images de quelques jolis modèles qui utilisent cette technique:

Kelias – Bérangère Cailliau

Bonnet Rosa – Création Danimily

Pull enfant Thisle – Julie Partie

Pour le châle, les rangs raccourcis permettent de créer ses belles lignes géométriques.

Pour le bonnet, ils ont été utilisés sur le bord côte pour un effet dégradé.

Et enfin, le haut des manches du petit pull sont réalisés en rangs raccourcis pour leur permettre d’épouser la forme de l’épaule.

Et dans ce dernier modèle, saurez-vous où ils se cachent?

Et oui, les rangs raccourcis se glissent aussi dans le talon de vos chaussettes 🙂

Mais alors comment les réaliser? Me direz-vous…

Maintenant que vous avez très envie de maîtriser cette technique, sachez qu’il existe plusieurs manières de tricoter des rangs raccourcis. Je vais vous présenter ici une méthode de base et je reviendrai sur les rangs raccourcis dans un autre article.

Souvent, les patrons indiquent qu’il faut réaliser des rangs raccourcis sur un certain nombre de mailles.

Quand on comprend qu’il s’agit simplement de faire un demi tour avant la fin du rang, tout s’éclaire!

Seulement, les patrons ne précisent généralement pas comment éviter d’avoir des petits trous tout au long des rangs raccourcis!

Click here to subscribe

Il y a donc 3 étapes à suivre si on veut s’éviter d’avoir un tricot parsemé de petits trous disgracieux.

Voici ces 3 étapes:

  • Etape 1: Tricoter jusqu’à la maille où il faudra faire demi-tour.
  • Etape 2: Enrouler la maille précédent le demi-tour.
  • Etape 3: Au moment de reprendre la maille enroulée: tricoter à la fois la maille et le brin qui l’enroulait.

Et si vous pouviez voir tout cela en vidéo, ce serait encore plus clair, non?

Voici les mêmes explications mais en image, ainsi vous verrez mieux comment enrouler la maille et comment tricoter ensemble les 2 brins lors de la reprise des mailles.

Comprendre les mailles rabattues

Lorsqu’on découvre les patrons de tricot, beaucoup de formulations peuvent nous désarçonner. Malheureusement, on n’a pas toujours dans notre entourage une personne capable de nous expliquer la langue tricotesque.

Mais heureusement, il y a internet! On peut trouver beaucoup d’informations pour progresser à notre rythme.

Sur mon blog (chéri d’amour), je tiens à vous aider à mieux comprendre les modèles de tricot.

Vous pouvez déjà lire cet article très complet pour vous aider à faire vos premiers pas:

Comment savoir lire un patron de tricot?

Revenons sur un point précis:

les mailles rabattues

Quand on n’a jamais lu ce genre d’explications:

Cela peut effectivement surprendre.

Avec cette article, vous ne serez plus jamais destabilisé(e) et les mailles rabattues vous paraîtront très simples à réaliser.
Click here to subscribe

1)Des mailles rabattues? Mais qu’est-ce que c’est??

a) A quoi ça sert?

Les mailles rabattues sont utiles dans le tricot à plat essentiellement. Cela permet d’arrêter un certain nombre de mailles. Et si les mailles rabattues sont faites avec régularité, cela permet de donner une forme à une pièce de tricot. Cette pièce sera plus facilement cousue grâce à la forme que vous lui aurez donnée.

Les hauts de manche et les emmanchures, ainsi que les cols sont très souvent concernés par cette technique.

C’est en fait une manière de faire des diminutions mais tout au bord du tricot.

b) Comment les réalise-t-on?

Pour cela, vous pouvez faire un surjet simple: passer 2 mailles sur l’aiguille de droite et rabattre la 1ère maille sur la seconde.

Ou vous pouvez tricoter les 2 mailles ensemble. Personnellement, c’est cette méthode que je suis et je les tricote ensemble sur le brin arrière.

c) Comment comprendre les indications?

Les explications se présentent souvent ainsi:

Ces quelques lignes sont un condensé d’informations.

Information 1:

“Tous les 2 rangs”: on sait donc que les mailles ne seront à rabattre qu’un rang sur 2.

Ce qui signifie:

  • sur un rang, je commence par rabattre des mailles.
  • sur le rang suivant je tricote sans rabattre de mailles.

Information 2:

“rabattre à droite”

Ici l’information “à droite” est à considérer quand le tricot à plat est devant vous + dans le sens du tricot (c’est à dire le début en bas et le rang en cours en haut) et l’endroit du travail face à vous.

Le rabat des mailles se déroulera donc ici:

Information 3:

“2×3 m, 4×2 m, 1×5 m”

On rabattra:

  • 2 fois 3 mailles

puis

  • 4 fois 2 mailles

puis

  • 1 fois 5 mailles

En tout, on rabattra donc:

  •    3m
  • + 3m
  • + 2m
  • + 2m
  • + 2m
  • + 2m
  • + 5m
  • = 19 mailles

Si on fait un schéma, c’est encore plus clair!

Oui, le plus souvent, les mailles rabattues ressemblent à un escalier avec des marches plus ou moins larges.

Un escalier qui va vers la droite ou vers la gauche.
Click here to subscribe

3) Les petites subtilités des mailles rabattues

a) Prenez des notes

Si vous devez vous arrêter au milieu d’une zone de mailles rabattues, ce ne sera pas toujours facile de reprendre votre tricot en sachant à quel rang vous en êtes.

Grâce aux mathématiques et une bonne dose de déduction, vous pourrez bien sûr retrouver où vous en êtes.

Mais pour vous éviter ces calculs un peu laborieux. Autant noter votre schéma et barrer progressivement les rabats déjà faits.

b) Quand il faut rabattre des mailles à droite ET à gauche.

On rabat des mailles en début de rang.

Mais il est possible de rabattre les mailles sur l’endroit et sur l’envers du tricot.

Pour le haut des manches ou les emmanchures d’un pull, on pourra ainsi rabattre des mailles des 2 côtés du tricot: à droite et à gauche.

Pour le côté droit, on rabattra au début du rang endroit et pour le côté gauche, on rabattra au début du rang envers.

c) A quelle régularité?

On peut vous demander de rabattre des mailles tous les 2 rangs (c’est le plus fréquent) mais aussi tous les 4 rangs ou tous les 6 ou 8 rangs.

Veillez à bien prendre en compte le changement de régularité si c’est le cas.

Par exemple, si je reprends le premier exemple donné dans cet article:

Il faut rabattre ici: tous les 2 rangs puis tous les 4 rangs et enfin tous les 6 rangs!

J’espère que ces indications auront démystifié les mailles rabattues.

Au final, vous verrez qu’elles sont très agréables à réaliser et on voit petit à petit la pièce de tricot prendre forme. 🙂

 

Comment relever les mailles d’un col?

Le col, c’est la touche finale qui fera que votre beau pull sera réussi ou non…

Alors, on se met facilement la pression lorsqu’il s’agit de tricoter un beau col.

Dans mes débuts tricotesques, j’avais tendance à procrastiner pour faire le col. J’avais peur de le rater…

Alors au lieu de m’y mettre et de le refaire en cas de souci, je préférai attendre…

Attendre, attendre, attendre…

Un tricot complètement terminé restait ainsi au fond de l’armoire des semaines, voire des mois à attendre la suite de son encolure pour pouvoir sortir s’amuser.

Quel dommage!

Je ne sais pas si je suis la seule à avoir fait subir ce traitement à mes tricots…
Click here to subscribe

Une chose est sûre, le col angoisse plus d’une tricoteuse. Je le sais car je reçois pas mal de questions de votre part sur le tricot de l’encolure. .

Il était donc grand temps de partager mes astuces sur mon joli blog avec vous, mes tricoteuses préférées!

J’aime les cols cousus au tricot, en particulier les cols rapportés. Mais il faut avouer qu’ils ne sont pas les plus faciles à réaliser.

Je vous présente donc en vidéo dans cet article comment relever les mailles sur une encolure ronde.

Il s’agit d’une bonne base à maîtriser. 

Après cette étape, votre col est prêt à être tricoté. Vous pouvez le tricoter en côtes 1/1, en jersey endroit ou en côtes 2/2. 

Attention cependant pour les côtes, il vous faudra obtenir un nombre de mailles pair. Et pour les côtes 2/2, il faudra en plus que ce nombre total de mailles pair permette d’obtenir un nombre impair une fois qu’il est divisé par 2. 

Par exemple: 66 mailles convient bien car il s’agit d’un nombre pair. Et si on divise 66 mailles par 2, on obtient 33, ce qui est bien un nombre impair. Alors tout est parfait et nous pouvons tricoter un col en côtes 2/2 sur ces 66 mailles. 

Si le patron indique de coudre un col et que vous ne savez pas toujours comment vous y prendre, il vous sera toujours possible d’assembler le pull puis de relever les mailles du col.

Il ne vous restera plus qu’à le tricoter à votre convenance. 

Dans cette vidéo, je relève les mailles à l’aide d‘une aiguille à tricoter. Mais si c’est plus facile pour vous, vous pouvez très bien vous servir d’un crochet. Il suffira ensuite de placer la maille sur l’aiguille.

Un dernier mot: n’hésitez pas à reprendre votre col si celui-ci ne vous convient pas à 100 %!

Un col “raté” peut facilement se détricoter et se reprendre dès le départ! Vous ne risquez pas d’abîmer la laine si vous relevez bien les mailles avec des aiguilles plus fines ou un crochet plus fin que le numéro d’aiguilles que vous avez utilisé. 

Il vaut mieux reprendre tout le col à la base plutôt que de ne jamais porter votre pull 🙂

Bon tricot à toutes!

Tricot circulaire: faire des manches sans couture?

Aaaah les coutures! 

Je sais bien que les coutures en tricot déplaisent à bien des tricoteuses…

Alors je continue ma série sur les aiguilles circulaires pour vous parler du Magic Loop.

Pour cette série sur le tricot circulaire, vous pouvez lire ces articles:

Click here to subscribe

Tricoter tout un pull sans aucune couture?

Oui c’est possible et oui, ça fait rêver!

Mais comment réalise-t-on cette prouesse tricotesque?

L’une des techniques que l’on peut utiliser est celle du Magic Loop. 

Le Magic Loop c’est la recette secrète de la tricoteuse qui n’aime pas spécialement les coutures…

Ce n’est pas une technique difficile à acquérir.

Il faut cependant veiller à avoir des aiguilles circulaires de bonnes qualités. Le souci avec des aiguilles circulaires bas de gamme, c’est que l’attache entre l’aiguille et le câble risque “d’accrocher”. Le tricot sera alors d’autant plus ralenti et vous finirez par vite vous agacer.

Pour choisir facilement des aiguilles de qualité, vous pouvez vous référer à cet article:

Quelles aiguilles circulaires acheter?

J’aime tricoter les manches et les chaussettes avec la technique du magic loop. Je choisis un câble suffisamment grand pour être à l’aise: 60 cm est pour moi la taille idéale.

Je vous présente en vidéo la technique et les éléments essentiels à connaître pour appliquer cette méthode.

Et vous, utilisez-vous cette technique? L’appréciez-vous?

Click here to subscribe

Comment faire une diminution facilement?

Après avoir rédigé un article complet sur la manière de réaliser une augmentation le plus discrètement possible. J’ai pensé qu’il serait bon de partager des explications également sur les diminutions.

La grande majorité des projets tricot comporteront soit des augmentations soit des diminutions, soit les deux. Alors autant trouver les techniques qui nous conviennent le mieux afin de les réaliser facilement en temps voulu.

Pour les diminutions, je vous présente dans cet article 3 manières différentes de les réaliser.

Deux de ces diminutions sont tournées vers la gauche, il s’agit du surjet simple et du GGT. Ces deux méthodes se réalisent différemment mais le résultat est exactement le même. A vous de voir quelle diminution vous préférez.

Une autre diminution est, quant à elle, tournée vers la droite, il s’agit de tricoter deux mailles ensemble.

Ces petites vidéos vous permettront de visualiser très rapidement la technique.

Elles sont très courtes pour aller de suite à l’essentiel.

1) Le surjet simple

Vous retrouverez souvent cette indication du surjet simple dans les patrons en français. Voici donc à quoi cela correspond en vidéo. Sachez que vous pouvez substituer la technique du GGT à la technique du surjet simple sans souci. Choisissez simplement la technique que vous préférez et lorsque vous verrez l’indication “surjet simple”, réalisez soit un surjet simple soit un GGT selon votre préférence.

2) Le GGT

On le rencontre davantage dans les patrons anglais. En anglais, il s’écrit SSK, c’est à dire “slip, slip, knit”. GGT en est donc la traduction littérale puisque cela signifie “glisse, glisse, tricote”. 

Le GGT comme le surjet simple est une diminution tournée vers la gauche. Vous verrez un petit trait qui part vers la gauche. 

Voici la vidéo présentant le GGT, il est très facile à réaliser aussi. Je préfère personnellement le GGT au surjet simple, c’est donc cette diminution que je réalise même si le patron indique “surjet simple”.

3) Deux mailles tricotées ensemble

Quand on réalise cette diminution, elle sera cette fois-ci tournée vers la droite. Pour les ouvrages qui réclament une symétrie vous aurez souvent une diminution tournée vers la droite d’un côté et une diminution tournée vers la gauche d’un autre coté.

Là aussi, rien de bien compliqué, on s’en souvient vite et on finit par faire cette diminution sans réfléchir.

 

Comment modifier les augmentations et les diminutions d’un modèle?

Aujourd’hui, je prends le temps d’aborder avec vous une question très pointue.

Les allergiques aux mathématiques devraient s’abstenir… Car oui, de nouveau, il va y avoir des maths sur le blog tricot!!

changer le patron de tricot

J’ai déjà réalisé un article et un mémento explicitant Comment modifier la taille d’un modèle de tricot?

Avec cet article, je vais approfondir ce sujet. J’ai eu beaucoup de questions concernant les diminutions et les augmentations.

Globalement, les tricoteuses comprennent bien comment se servir de la règle de 3 (ou produit en croix) pour modifier la taille d’un modèle. Malgré tout, pour les augmentations et les diminutions, il subsiste des questions.

Effectivement, il ne faut pas penser chaque augmentation ou diminution à part mais comprendre qu’il s’agit de ZONE de diminutions ou de ZONE d’augmentations.

Il faut aborder les séries d’augmentations et de diminutions aussi bien au niveau de la hauteur que de la largeur.

Click here to subscribe

Les Diminutions

Pour pouvoir modifier les diminutions d’un modèle, il faut suivre ces 4 étapes:

  • Compter le nombre de mailles qui sont diminuées au total.
  • Compter le nombre de rangs nécessaires pour que toutes ces diminutions aient lieu.
  • Convertir ces nombres de mailles et de rangs avec notre propre échantillon.
  • Réécrire le patron en répartissant les diminutions avec régularité.

Avec un exemple concret, ce sera plus simple à comprendre, alors allons-y!

bd 7

Le patron indique pour les manches:

“Faire un rang de diminutions ainsi : Faire un surjet simple avant le marqueur et tricoter 2
mailles ensemble après le marqueur.
Faire 8 rangs de diminutions de la même manière tous les 12 rangs.”

Ici, il s’agit donc de faire 2 diminutions par rang. Il y a en tout 9 rangs de diminutions et ces rangs sont espacés de 12 rangs.

Je peux donc suivre les 4 étapes présentées plus haut:

  • je compte le total des mailles diminuées:

9 x 2 = 18 diminutions

  • je compte le nombre total des rangs nécessaires pour ces diminutions:

9 x 12 = 108 rangs

  • je convertis ces nombres avec mon échantillon.

Pour cela, je me sers de la règle de 3:

Je convertis d’abord les mailles en centimètres avec l’échantillon d’origine puis en mailles avec mon propre échantillon.

  • je réécris les instructions en répartissant les diminutions avec régularité.

Admettons que j’obtienne avec mon échantillon, un équivalent de 12 mailles à diminuer sur 80 rangs.

Click here to subscribe
Je peux diviser d’abord le nombre de mailles à diminuer par 2 (car il y a 2 diminutions par rang) pour savoir combien de rangs de diminutions je devrais faire. Ici, il y aura donc 12 / 2 = 6 rangs de diminutions.

Ensuite, je divise le nombre total de rangs par ces rangs de diminutions pour savoir à quelle régularité, je devrais les faire:

80 / 6 = 13, 33

Je sais donc que je pourrai faire les diminutions tous les 13 rangs.

Je réécris les instructions et cela donnerait quelque chose comme:

“Faire un rang de diminutions ainsi : Faire un surjet simple avant le marqueur et tricoter 2
mailles ensemble après le marqueur.
Faire 5 rangs de diminutions de la même manière tous les 13 rangs.”

aide des tricoteuses

Les Augmentations

Pour les augmentations, le principe reste le même:

Il faut suivre les 4 étapes suivantes pour pouvoir modifier les augmentations d’un patron:

  • compter le total des mailles augmentées
  • compter le nombre total des rangs nécessaires pour ces augmentations.
  • convertir ces nombres avec mon échantillon.
  • réécrire le patron en répartissant les augmentations avec régularité.

J’espère que cet article ne vous aura pas effrayé, il faut se lancer, suivre les étapes tranquillement et on y arrive!

Bien sûr, on n’a pas besoin de maîtriser toute cette logique mathématiques pour apprendre le tricot, et heureusement!

Mais c’est vrai que dès que vous vous sentirez prête à modifier un patron et à le réécrire pour l’adapter à un autre échantillon. Vous aurez besoin de ce genre de ressources pour vous y retrouvez.

 

Comment faire des augmentations sans trou?

Suite au Challenge Tricot que j’organise régulièrement, une de mes lectrices m’a demandé comment réaliser une augmentation sans faire de trou.

Il existe de multiples manières de faire une augmentation dans un tricot. La méthode la plus simple est de rajouter soi-même une maille à la main. C’est d’ailleurs celle que je préconise pour les grands débutants.

Seulement, cette manière simple de réaliser une augmentation crée un petit trou sous l’augmentation dans le tricot. Cela peut être très joli et même apporter un détail visuel intéressant. Mais parfois, on veut juste une augmentation la plus discrète possible.

Click here to subscribe

J’ai donc réalisé une série de trois vidéos pour vous présenter comment faire une augmentation sans trou.

1) L’augmentation barrée

C’est mon augmentation préférée. Elle ajoute une petite barre horizontale sur le tricot d’où son nom. Je l’aime beaucoup car je la trouve très facile à réaliser et j’aime son rendu final sur une série complète d’augmentations, comme un raglan par exemple.

La technique consiste à tricoter le brin avant et le brin arrière avant de laisser tomber l’ancienne maille. On tricote donc deux mailles dans une maille.

C’est toujours plus simple en image:

2) L’augmentation tournée vers la droite ou la gauche

C’est une manière d’augmenter qui s’associe bien avec les ouvrages contenant une symétrie. Le gros avantage de ces augmentations, c’est qu’elles sont extrêmement discrètes!

Je les trouve un peu plus difficile à réaliser car elles nécessitent de tordre le brin de laine. Celles qui tricotent serrées auront plus de difficultés à appliquer ces deux méthodes. Mais c’est toujours intéressant de découvrir différentes manières de faire pour ensuite trouver sa méthode préférée.

Voici une explication en vidéo des augmentations vers la droite.

Et la vidéo complémentaire avec les augmentations tournées vers la gauche.

Si cet article sur les différentes techniques d’augmentations vous a plu, vous serez sans doute intéressée par cet article qui présente différentes manières de rabattre les mailles.

Mes 3 manières préférées de rabattre les mailles

Faire un échantillon pour le tricot en rond

J’adore le tricot avec des aiguilles circulaires et j’aime encore plus le tricot en rond avec des aiguilles circulaires.
Pourquoi?

  • parce que ça permet d‘éviter un maximum de couture
  • parce qu’on obtient plus facilement des finitions impeccables (et j’aime les finitions soignées!)

Quand on tricote du jersey en rond, on ne fait que des rangs endroits (tiens, un autre point positif!)

On aime généralement les rangs endroits quand on tricote, non?

Sauf que lorsqu’on fait un jersey à plat, comme vous le savez parfaitement: on alterne un rang endroit / un rang envers / un rang endroit…etc…

Et certaines tricoteuses ont une variation de tension entre leurs rangs endroits et leurs rangs envers. (Et oui, ce sont des choses qui arrivent dans la vie ^^)

Si vous voulez faire un échantillon pour tricoter un vêtement en rond, votre échantillon sera plus précis si vous le faites lui aussi en rond.
Click here to subscribe

Tricoter un échantillon en rond?? 

Mais comment fait-on??

La technique n’est pas difficile et elle permet d’obtenir un petit tapis de poupée (si, si!)  😀

Par contre, je vous avoue que ce type d’échantillon demande un peu plus de temps qu’un échantillon à plat. Mais ensuite vous gagnerez du temps sur les coutures de votre projet final 😉

C’est obligé??

Il n’est pas nécessaire de faire des échantillons en rond à chaque fois que vous projetez de tricoter avec des aiguilles circulaires.

Le mieux, c’est de faire une fois un échantillon à plat et un autre en rond: cela vous permettra de vérifier que votre tension est identique avec les deux techniques.

Et si ce n’est pas le cas, vous saurez que vous avez tout intérêt à faire vos échantillons en rond ou à plat selon la technique du projet que vous voulez faire. 

Si vous voulez d’autres lire d’autres articles à propos du tricot avec des aiguilles circulaires, je vous invite à aller faire un tour du côté de ces deux articles:

Et voilà la technique en vidéo: c’est toujours plus simple en image 😉

Tricoter un échantillon en rond

Relever les mailles d’une manche

Je voulais vous partager ma technique pour relever les mailles d’une manche.

Ce passage peut paraître un peu délicat lors du tricot d’un pull du haut vers le bas. Alors je suis sûre que ce tuto en vidéo vous permettra de vous lancer sans tracas.

Il ne faut pas avoir peur de relever les mailles d’un tricot car cette opération amène généralement un résultat très discret et impeccable. C’est un excellent moyen pour faire de très belles finitions!

Et si c’est votre première fois et que vous souhaitez le reprendre, c’est très facile aussi de le détricoter et de recommencer. Bien plus facile que de défaire une couture, croyez-moi!

Avec cette technique, il n’y aura aucunement besoin de faire une couture pour rattacher la manche au corps du pull. Celles qui n’aiment pas les coutures apprécieront!
Click here to subscribe

On relève quelques mailles puis on passe rapidement au tricot de la manche…

Et tricoter, c’est ce qu’on adore faire non?

C’est donc une méthode parfaite quand on n’a pas spécialement envie de se casser la tête avec les finitions mais qu’on veut porter un gilet ou un pull impeccable au final.

Allez, assez parlé, voilà la méthode en vidéo:

Comment changer de pelote

Avec cette article, je m’adresse essentiellement aux débutantes, quoique… j’ai découvert la dernière technique que je présente, il n’y a pas si longtemps… C’est vrai que peu importe notre niveau en tricot, il y a toujours des petites astuces à découvrir 🙂

Je vous présente en vidéo une erreur à éviter puis mes 3 manières préférées pour changer de fil en cours d’ouvrage.

L’erreur à éviter:

On évite toujours de changer notre fil sur la bordure de la bande de boutonnage d’un gilet. Cela serait disgracieux car il y a toujours un petit décalage.

Mes 3 manières préférées de changer le fil en cours d’ouvrage:

  • Changer le fil sur la couture: pour changer de pelote, l’idéal, c’est de le faire au niveau de la future couture de votre ouvrage. Il suffit de prendre le nouveau fil en début de rang et de poursuivre son tricot. Il n’est pas nécessaire de faire un nœud. (2:07 min)
  • Tricot en rond: (Privilégiez l’endroit qui se trouve sous l’aisselle ou sous la manche.)
  1. La technique du petit nœud: nouer le nouveau fil à l’ancien sur la maille que vous venez de tricoter. Rapprochez le petit nœud le plus possible de l’aiguille. Après avoir tricoté quelques rangs, serrer de nouveau le nœud. (4:32 min)
  2. La technique du fil dans le fil: avec une aiguille à laine fine, passer l’ancien fil à l’intérieur du nouveau fil: tirer ensuite délicatement et vous obtenez un double fil! Cela permet de joindre les deux fils sans nœud. (5:57 min)

En vidéo, c’est toujours plus clair, alors je vous ai filmé ces différentes possibilités. 

Voici la vidéo: Comment changer le fil d’une pelote.

Click here to subscribe