fermer la fenetre

Rejoignez la communauté du blog tricot

+

Recevez votre accès à la tricothèque gratuite!

+

Suivez nos derniers articles grâce à la newsletter

...

Catégorie : Le tricot d’aujourd’hui

Que tricoter en été?

Le tricot est souvent vu comme un loisir saisonnier. Il a généralement le vent en poupe en automne et en hiver. Les saisons froides finissent effectivement par être les saisons préférées des tricoteuses acharnées… C’est la période où on a envie de s’envelopper de douceur et de chaleur et où on adore cocooner chez soi, bien au chaud.
Beaucoup de personnes apprennent à tricoter à cette période. Je pense que ça a un petit côté presque instinctif: on veut se protéger du froid alors on est attiré par la laine et son moelleux.
Tout cela est bien vrai… MAIS…
Ça ne veut pas dire pour autant que le tricot n’a plus sa place dans notre emploi du temps dès les beaux jours revenus.
Le tricot est un art du fil comme un autre, un passe-temps relaxant dont on peut apprécier les bénéfices toute l’année.
Alors que tricoter en été pour rendre ces pauses tricot particulièrement agréables?

Mitaines Strawberry field de Jami Brynildson
  • 1-Tricoter des petites pièces

    L’été, c’est le moment où on a envie de relâcher la pression, où la farniente nous appelle matin, midi et soir. Alors exit les gros projets qui demandent dévouement et concentration durant des semaines. On se choisit des mini projets.

    a) Les accessoires

    Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est le moment de tricoter vos accessoires pour la saison froide à venir. Bonnets, mitaines et chaussettes feront des projets parfaits pour les jours les plus chauds. Ils ne sont pas encombrants, on est vite récompensé par ses efforts et une fois le froid revenu, vous n’aurez plus qu’à enfiler vos précieux accessoires tout neufs. et vous aurez alors plus de temps pour vous consacrer à un gros pull ou un énorme châle.

Watermelon-slice-socks de Wendy Gaal
  • b) La layette

    La layette, c’est tellement chou que ça vous met des petits papillons multicolores dans le cœur, alors pourquoi s’en priver? Ça sera parfaitement en accord avec votre bonne humeur estivale!
    S’il y a un bébé à venir dans votre entourage, vous pourrez préparer un petit cadeau super mimi. Et il y a aussi les associations comme SOS Préma qui auront bien besoin de vos adorables ouvrages et ce, toute l’année!

Chaussons fraise de Elodie Wegeler

 

  • 2-Choisissez des matières estivales

    a) Des matières légères

    Vous ne jurez que par les gilets pour vous? Pas de souci, vous pourrez aussi vous consacrer à une grande pièce!
    Pour que ce tricot s’accorde parfaitement avec les cocotiers, les vagues et les pastèques, vous pourrez opter pour des matières estivales: lin, bambou, coton, chanvre, soie… Vous avez l’embarras du choix!
    Vous pourrez ensuite vous tricoter un top ou un gilet léger à souhait qui viendra agrémenter joliment votre robe fleurie.

    b) Des créations pour les beaux jours

    Les designers et les marques de fil proposent généralement une gamme de modèles pour la belle saison, il y a vraiment de quoi vous faire plaisir et mettre du soleil, de la légèreté et de la couleur dans votre garde-robe!

Catalogue Printemps Eté 2017 Phildar
  • 3-Amusez-vous!

    Vous pouvez aussi consacrer ces belles journées ensoleillées pour vous amuser avec le tricot. Ça peut être l’occasion de tricoter des jouets, des petits objets amusants ou des habits de poupée 😀
    Rien de bien sérieux mais vous en profiterez pour vous reconnecter à la petite fille créative qui sommeille en vous. Elle a juste envie de couleurs, de futilité et de s’amuser!

Petite poupée Minipilie d’Aline Gaudrain

Ces petits projets sont rapides et faciles à tricoter. Ils vous permettront de faire plaisir autour de vous et de répandre un peu plus de bonne humeur dans votre entourage 🙂

large-slice-of-birthday-cake de Alison Hogg

Avec toutes ces idées, vous ne résisterez plus à emmener votre tricot à la plage ou au bord de la piscine! Alors il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bel été tout beau, tout chaud!

Enregistrer

Enregistrer

Lire et comprendre les patrons anglais

La révolution internet du tricot nous amène à découvrir des modèles venus des 4 coins du monde. Le site Ravelry en particulier regroupe des modèles provenant de pays de tous les continents.

Or, il faut bien l’avouer l’anglais est notre langue internationale.

La tricoteuse qui aura su dépasser ses peurs et se sera mise au tricot anglais se félicitera à coup sûr d’avoir sauté le pas! C’est une nouvelle étape à franchir dans un parcours de tricoteuse mais on aime les défis, n’est-ce pas?

 

 

 

 

Alors, êtes-vous tentée?

Avez-vous déjà regretté que tel ou tel patron ne soit pas encore traduit en français?

Avez-vous envie de vous débarrasser des dernières petites résistances qui vous restent pour vous lancer?

Si vous répondez oui à l’une de ces questions, cet article est fait pour vous! Et pour vous lancer, j’ai ajouté un lexique de tricot anglais- français dans la tricothèque 🙂

1 . Pourquoi les patrons en anglais?

  • Il existe des milliards de modèles de tricot et, internet aidant, le tricot est devenu très international. Un patron, qu’il soit Russe, Japonais, Danois ou Sud Coréen, s’il doit être traduit, sera d’abord traduit en Anglais. C’est donc dans cette langue qu’il existe le plus de patrons. Si vous vous mettez à l’anglais tricotesque, ce sera tout un nouveau monde qui s’ouvrira à vous! Un monde enchanteur fait de patrons tous plus à votre goût les uns que les autres ^-^
  • Les tendances viennent souvent de l’étranger. Vous n’aurez plus à attendre que les patrons de vos rêves soient traduits en français. Vous pourrez y accéder dès que vous les découvrirez et dès que vous aurez succombé pour eux!
  • Quand on maîtrise le tricot en anglais, on a l’impression de ne plus avoir vraiment de limites, on sent que rien ne pourra plus nous empêcher de tricoter le modèle super canon sur lequel on a flashé… On se sent tricotesquement in-vin-cible, ah ah. 😀
  • Aussi surprenant que cela puisse paraître, les patrons anglais sont extrêmement simples et directs. Beaucoup finissent par préférer tricoter en anglais car la concision des patrons est vraiment très appréciable.

2. Et si je suis nulle en anglais??

Beaucoup de francophones (en particulier les françaises) n’ont pas confiance en elle lorsqu’il s’agit de parler la langue de Shakespeare, nos cours d’anglais de collège et lycée nous ont parfois découragées pour de longues années… ou alors, ils sont si loin qu’on ne se voit pas replonger dans cette langue…

Mais rassurez-vous, il ne s’agit pas de savoir parler anglais! Il n’y a absolument pas besoin de savoir tenir une conversation en Anglais pour pouvoir suivre un patron de tricot anglais!

Il s’agit plus d’un jeu, un peu comme un sudoku ou un mot croisé. Vous saurez vite ce que veulent dire les indications et vous les appliquerez sans réfléchir plus que ça… Les termes se répètent dans les patrons, on en découvre des nouveaux au fil de nos tricots. Exactement, comme vous aviez fait en apprenant les bases du tricot. Au début, les termes comme « maille lisière » ou « diminution intercalaire » ne signifiaient rien pour vous. Et petit à petit, au fil de vos tricots, vous avez su à quoi cela correspondait. Il en sera de même ici, vous aurez juste besoin de savoir à quoi correspondent les termes les plus courants. Et si une nouveauté apparait dans un patron, une petite recherche vous permettra de compléter vos connaissances.

Vous verrez que grâce au tricot anglais, vous vous épaterez vous-même et reprendrez plaisir à découvrir l’anglais. Il est prouvé que le meilleur moyen d’apprendre une langue, c’est de la découvrir à travers des sujets qui nous passionnent.

 

3. Comment se présentent les patrons anglais?

Maintenant que vous êtes ultra motivée pour vous lancer dans le tricot anglophone. Passons à la pratique: dans les patrons anglais, il y a très peu de phrases, on se contente souvent d’abréviations et de chiffres.

Au final, c’est plus digeste.

a- La composition générale

Globalement, un patron anglais se présente exactement comme un patron français. Les différentes parties sont les mêmes:

le titre; la taille (size); le matériel (materials); l’échantillon (gauge ou tension); les explications (method) et les finitions (making up ou finishing)

b- Les unités de mesure

Il existe des petites différences en ce qui concerne les unités de mesure. Mais le plus souvent, on vous donne à la fois la taille en inches (pouces) et en cm, on vous donne également la longueur en yards et en mètres. Les aiguilles portent des chiffres différents selon qu’elles soient anglaises, américaines ou françaises, mais pas de panique, tous les patrons anglais que j’ai connus, donnent les 3 tailles correspondantes!

exemple: 1 pair of 3,25mm (UK10:US3)

Ce qui nous intéresse, nous, en tant que francophone, c’est la taille en mm 🙂

Pour la question des inches et des yards, si vous ne voyez pas la transposition en cm et mètres, vous pourrez toujours utiliser un convertisseur en ligne, comme ici:

 

b- Les explications

Vous verrez que vous comprendrez très vite les explications anglaises, elles finissent même par sembler plus simples que les françaises, c’est vous dire!

Le gros avantage des patrons anglais, c’est qu’ils ne s’embêtent pas avec des phrases. ça nous arrange car ça ne nous demande pas de maîtriser énormément de vocabulaire pour se lancer.

Par exemple, on pourra lire:

Row 12: [k2tog, k2] 4 times (16 sts)

ok, vu comme ça, ça ressemble à un langage codé mais quand on sait que:

  • k2tog (knit 2 together) signifie: tricoter 2 mailles endroits ensemble
  • k2 signifie: tricoter 2 mailles endroits
  • times signifie fois donc 4 times: 4 fois
  • sts (stitches) signifie mailles

Le mystère est levé!

En français, on aurait donc quelque chose comme:

  • Rang 12: *tricoter 2 mailles ensemble à l’endroit, tricoter 2 mailles en jersey endroit * Répéter ** 4x = 16 mailles

Ou plus brièvement, quelque chose comme:

  • Rang 12: *2 m end ens, 2 m end * répéter ** 4x= 16 m

Vous voyez, ça n’a rien de plus étrange que des explications en français, l’un comme l’autre ressemble à du Chinois, ah ah! Et seuls les tricoteurs ont le pouvoir de comprendre ces messages secrets 😉 Vous aussi, vous en êtes capable!!

4. Quelques conseils pour vos débuts

Maintenant qu’on a vu que les explications ne sont pas impossibles à comprendre, il nous reste à voir comment faire en cas de petit souci de compréhension. En effet, cela peut arriver mais en suivant ces quelques conseils, vous aurez tout en main pour vous lancer une bonne fois pour toute!

  • a- La mise en forme:

Ce qui pourra être plus difficile, ce sera la mise en forme, » finishing » ou « making up ». Dans cette partie, on explique à l’aide d’un petit texte comment coudre les différentes parties ou mettre en forme le tricot. Si vous manquez de vocabulaire pour comprendre ce qui est expliqué, vous pourrez bien sûr vous aider de Google traduction ou d’un traducteur en ligne comme reverso.

Si c’est encore trop compliqué, n’hésitez pas à poser une question précise sur les forums comme tricotin ou sur les groupes de tricot facebook. Il y a énormément de tricoteuses francophones qui tricotent en anglais et tant que vous ne leur demandez pas de traduire l’ensemble du patron, elles seront ravies de vous aider sur une tournure que vous ne comprenez pas.

  • b- Sélectionner le bon patron

Pour éviter de vous décourager trop vite, je vous recommande de tricoter des premiers ouvrages anglais très simples dont la construction ne vous posera pas souci. Le mieux, c’est de commencer par un tricot qui ne vous surprendra pas, un ouvrage que vous auriez déjà fait en français avec un autre design. Ce n’est certainement pas le moment de vous lancer dans le tricot de chaussettes en anglais si vous n’en avez jamais tricotées auparavant (sauf si vous aimez beaucoup les défis et que vous n’avez pas froid aux yeux!).

  • c- Le lexique: l’outil indispensable 🙂

Surtout, ne prenez pas le temps de traduire votre patron. Laissez-le tel quel et aidez-vous simplement d’un lexique spécial tricot anglais/français que vous aurez sous la main en cas de doute… Il en existe un en ligne très très complet sur le site de Tricotin: ici

Vous pouvez également télécharger le lexique de base que je viens de placer dans la tricothèque 🙂 Vous pourrez l’imprimer et vous y référer au cours de votre tricot.

  • Youtube est là pour vous aider les amis!

S’il y a une abréviation que vous ne comprenez pas malgré le lexique, n’hésitez pas à le taper directement dans Youtube. Les anglophones ont fait de nombreuses vidéos qui ont pour titre leurs abréviations principales. Peut-être que vous ne comprendrez pas ce que la personne dira dans sa vidéo mais vous verrez ce que font ses mains et tout vous semblera clair!

 

J’espère que cet article vous aura donné des ailes pour vous lancer dans l’aventure!! Et parce que je vous aime très fort et que j’aime beaucoup le tricot anglais, l’anglais, l’Angleterre et les Anglais 😉 J’ajoute un petit patron pour réaliser un cœur tricoté, cela pourra être votre premier ouvrage anglais et le début d’une nouvelle aventure!

Si vous n’avez pas encore accès à la tricothèque, n’hésitez pas à demander votre mot de passe en remplissant le formulaire ci-dessous. Vous y trouverez plein de chouettes ressources 🙂

 

Enregistrer

Enregistrer

Vous voulez pouvoir faire partie des membres de la tricothèque? Indiquez moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer le mot de passe.

 

Enregistrer

Enregistrer

Quelles aiguilles circulaires acheter?

Dernièrement, j’ai publié une vidéo expliquant comment commencer un tricot en rond, vous pouvez la retrouver ici: méthode du Magic Loop.

Mais voilà une question que l’on me pose souvent: quelles aiguilles circulaires acheter?

Comme pour tout matériel technique, il existe une large gamme de produits sur le marché.

Alors même si on est très motivée à changer de matériel, généralement, on se sent perdue face à l’ampleur du choix qui s’offre à nous.

aiguilles-circulaires

Les prix sont eux aussi très variés et on a tous envie de s’assurer de faire le bon achat.

Alors, je comprends bien que cette question revienne souvent car je suis moi-même très demandeuse de ce genre de conseils. Cependant, j’avoue que j’ai eu un peu de mal à me décider à écrire cet article. Car, comme vous vous en doutez, je n’ai pas pu tester toutes les marque actuelles…  Cet article n’a donc pas l’intention d’être exhaustif. Et c’est en toute modestie que je vais vous partager mon expérience personnelle.

  • 1) L’intérêt des aiguilles circulaires

a) L’accès à une multitude de patrons

Avec ce type d’aiguilles, vous aurez accès à l’ensemble des patrons qui existent actuellement sur le marché.

  • Vous pourrez continuer à tricoter des vêtements à plat et faire les coutures ensuite. Tricoter à plat peut rester intéressant pour les tricots épais qui seraient trop lourds tricotés en rond et qui gagneront à avoir des coutures pour une meilleure tenue. Vos catalogues de tricot Phildar, Bergère de France ou autre pourront toujours êtres utilisés!
  • Vous aurez également accès à tous les patrons se tricotant en rond ou aux patrons de grande envergure comme les châles de 2m50 de long 😉 Vous en trouverez un grand nombre sur  des sites comme Drops ou Ravelry.

Chaussettes tricotées en magic loop

b) Réduire les coutures

Certaines tricoteuses en viennent à ces aiguilles essentiellement pour échapper aux coutures. Il est vrai que faire de belles coutures n’est pas toujours évident. Alors si on peut sauter cette étape en grande partie, autant le faire.

Vous pourrez tricoter un pull entier en évitant toutes les coutures ou presque.

L’autre avantage, c’est qu‘il est possible d’essayer petit à petit le pull tricoté en un seul morceau. C’est alors bien plus facile de s’apercevoir s’il y a quelques modifications à faire avant d’avoir complètement terminé le pull.

aiguilles tricot droites circulaires

c) Des aiguilles plus maniables

Ces aiguilles particulières sont plus petites que les aiguilles droites alors qu’elles permettent de monter davantage de mailles. Le tricoteur n’a pas à porter le poids des mailles sur ses aiguilles. Les mailles sont stockées sur le câble souple qui peut reposer sur les genoux de la personne qui tricote.

Les poignets et les avant-bras sont donc moins sollicités et ces aiguilles permettent ainsi de prévenir les problèmes de tendinites.

Le fait qu’elles soient petites et que l’ouvrage se trouve sur un câble souple facilite aussi le transport du tricot. En ce qui me concerne, j’ai réellement commencé à tricoter partout et tout le temps quand je suis passée aux aiguilles circulaires.
Tricoter des chaussettes dans un train est un vrai plaisir! C’est effectivement également possible avec des aiguilles double-pointes mais cela demande un peu plus d’habileté.

  • 2) Mon premier achat: l’erreur à ne pas commettre!

Il y a une dizaine d’années, j’avais trouvé des kits d’aiguilles en bambou très peu chers sur Ebay. Comme j’aimais particulièrement les aiguilles en bois pour leur chaleur et leur légèreté, je n’avais pas su résister et j’avais alors acheté 3 kits:

  • un kit d’aiguilles double-pointes en bambou
  • un kit d’aiguilles droites en bambou
  • un kit d’aiguilles circulaires en bambou avec un câble plastique transparent

Et bien, figurez-vous que je me sers encore régulièrement des 2 premiers kits mais le troisième était une belle erreur!

Une catastrophe!

Il y avait de quoi se dégoûter à jamais des aiguilles circulaires: la jonction câble- aiguille était vraiment grossière; les mailles ne glissaient pas sur le câble; les aiguilles se désolidarisaient de leur câble les unes après les autres.

S’il y a bien une chose que je peux affirmer dans cet article en étant sûre à 100% de ne pas me tromper, c’est qu’il est préférable d’éviter ce genre de kit que l’on trouve aujourd’hui à 2,99€ sur Amazon.

Certes, cela n’est pas cher mais ça n’a rien à voir avec de véritables aiguilles circulaires et cela vous fera perdre votre temps et votre argent. Et ça contribue à polluer la planète pour pas grand chose!

Si vous avez un budget réduit, je vous conseille d’économiser cette somme que vous étiez prête à investir dans ces aiguilles de mauvaise qualité et d’attendre quelques mois avant d’acheter un produit qui vaille la peine d’être acheté.

  • 3) Quelles aiguilles choisir?

Après vous avoir dit quelles aiguilles ne pas acheter, venons-en à celles qui pourraient vous intéresser. Votre choix pourra être différent selon votre expérience de tricoteuse.

a) Je tricote déjà

Premier cas de figure: vous tricotez déjà avec des aiguilles droites et vous avez envie de tester les aiguilles circulaires. Si vous tricotez déjà depuis quelques années, ce sera plus facile pour vous de savoir vers quel produit vous orienter. Votre expérience de tricoteuse est précieuse et vous allez pouvoir vous en servir 🙂

  • Si vous êtes une adepte des aiguilles en bambou ou en bois, procurez-vous des aiguilles circulaires en bois de rose ou en bambou. Elles sauront répondre à votre besoin de légèreté et de chaleur.
  • Si vous ne jurez que par les aiguilles en métal, vous trouverez également votre bonheur. 🙂
  • Un autre critère à sélectionner, c’est le bout de l’aiguille: préférez-vous les aiguilles à bout rond ou celles à bout pointu?

Vous l’avez compris, les aiguilles circulaires proposent la même gamme d’aiguilles que les aiguilles droites et en vous basant sur vos préférences actuelles, vous saurez choisir vos prochaines aiguilles.

b) Je débute

Second cas de figure: vous êtes débutante et vous souhaitez de suite vous équiper au mieux. Je pense que c’est une bonne idée car c’est avec de bons outils que l’on prend le plus de plaisir.

Je vous conseillerais d’acheter dans un premier temps des aiguilles circulaires fixes pour vos différents projets (voir le point 4 de cet article) ou encore des interchangeables mais à l’unité. Après avoir testé quelques marques et quelques matières différentes, vous saurez vers quel kit vous diriger si tel est votre souhait.

Acheter d’emblée un kit à l’aveugle n’est peut-être pas la meilleure solution.

  • 4) Petit tour d’horizon de ce que propose le marché

Voici différentes caractéristiques et des marques qui leur correspondent. J’ai ajouté des liens vers les articles sur amazon, afin que vous puissiez plus facilement lire les avis des propriétaires.

Le bois:

Aiguilles Hiya Hiya Bambou

Aiguilles Knit pro Symphonie en bois

Le métal:
Aiguilles Chiaogoo en métal

Aiguilles Deluxe Nova Metal de Knit Pro

Le plastique:

Aiguilles knit pro Trendz acrylique

Aiguilles particulièrement pointues:

Aiguilles Hiya Hiya Sharp

  • 5) Les fixes et les interchangeables

a) Quelle différence?

  • Les aiguilles circulaires fixes sont des aiguilles dont le câble est soudé. Vous achetez donc une paire d’aiguilles avec un diamètre et une longueur: la longueur correspond aux nombres de centimètres compris entre les deux pointes des aiguilles, câble compris.
  • Les aiguilles circulaires interchangeables sont souvent proposées en kit (mais peuvent aussi être achetées à l’unité). Elles permettent de varier la longueur du câble selon le projet que vous voulez faire. Si vous tricotez une chaussette, vous aurez besoin d’un câble moins long que si vous tricotez un pull pour homme en rond ^^

b) Quels avantages?

  • Pour les aiguilles fixes de bonne qualité, le gros avantage, c’est que la jointure entre le câble et l’aiguille ne risque pas d’accrocher ou de se dévisser. (2 soucis qui peuvent se poser avec les aiguilles interchangeables). J’insiste sur le fait que les aiguilles fixes doivent être de bonne qualité. J’ai acheté des aiguilles de la marque Prym fixes et après un ou deux tricots, la jointure entre le câble et l’aiguille accrochait mes mailles, ce qui rendait le travail très pénible. Sur les conseils de Cindy de Mon Sheep Shop, j’ai alors investi dans une paire de fixes Hiya Hiya pour tricoter mes chaussettes. Malgré leur prix plutôt élevé, je les conseille à mon tour car elles facilitent vraiment le tricot.
  • Pour les aiguilles interchangeables, là aussi, je ne parlerai que des marques de bonne qualité. L’avantage immense, c’est que vous aurez accès à une multitude de patron sans vous sentir limitée par une longueur de câble ou un diamètre d’aiguilles qui ne conviendrait pas. Au final, ça devient économique surtout si vous investissez dans un kit. Les kits proposent en effet plusieurs câbles et plusieurs tailles d’aiguilles qui peuvent s’associer pour tous vos projets.

 

  • 6) Et toi, Aline, tu tricotes avec quoi?

Personnellement, j’ai investi dans un kit Knit Pro car, à l’époque, je trouvais que les prix restaient raisonnables. (Ou plutôt dans les plus bas en ce qui concerne les aiguilles de bonne qualité).

 

Par contre, mon Kit: Knit Pro Royale de Luxe propose des aiguilles allant de 3,5mm à 8 mm. Il a donc fallu que je compète mon kit avec des aiguilles plus fines.

Mon coffret Knit Pro

 J’ai alors acheté des fixes Hiya Hiya Sharp de 2,5mm et 3mm avec un câble d’une longueur de 80 cm.
Mes aiguilles circulaires Hiya Hiya

 

Toutes ces aiguilles correspondent bien à mes besoins actuels, je ne me sens pas limitée dans mes projets et j’ai beaucoup de plaisir avec ces aiguilles. Bien sûr, comme beaucoup d’entre nous, je reste curieuse et j’aimerais essayer d’autres marques un peu plus tard. Mais pour l’instant, je me satisfais de ce que j’ai et je tricote, c’est le principal 😉

  • 7) Avis de tricoteuses

J’ai fait un petit sondage sur facebook pour connaître les goûts des tricoteuses. Je vous fait part de certains retours afin que vous puissiez, vous aussi, en bénéficier:

 Josiane: « Je tricote avec les interchangeables Knit Pro et les Addi Click que je préfère. Ma préférence est due à la connexion câble/aiguilles. Les Addi se « clipsent » et le câble reste bien en place. Avec moi celui des Knit Pro a tendance à se dévisser un peu trop souvent à mon goût et je n’ai pas encore compris pourquoi. Pour tant je visse, visse … Les Addi sont en métal. Voilà pour moi ce que je peux t’en dire.
J’ai aussi des basics comme des Prym qui dépannent bien mais le câble manque un peu de souplesse. »

Evelyne: Moi, j’adore les hiya hiya, elles ne se dévissent pas, sont fines, pas de difficulté à passer le fil entre aiguilles et câble et elles tournent sur elles-même et pour le magic loop, elles sont géniales!

Valérie: J‘utilise les Chiaogoo et elles sont géniales que ce soit pour le magic loop ou autre, c’est le top. Le câble rouge est un peu plus lourd que celui des hiya hiya et il ne gêne pas du tout, bien au contraire. Elles ont aussi un trou pour passer facilement une ligne de vie (de survie😀). Je les recommande!

  • 8) Tricotez comme vous aimez

Ceci étant dit, je tiens à préciser que je n’ai absolument rien contre les aiguilles droites. J’ai tricoté avec des aiguilles droites en métal de la marque Bergère de France durant des années et cela me convenait très bien.

Le résultat final peut être aussi beau et seyant que l’on ait utilisé l’un ou l’autre type d’aiguilles. Alors si vous vous sentez à l’aise avec des aiguilles droites et que votre expérience de tricoteuse vous satisfait pleinement, c’est le principal!

Il n’y a pas UNE bonne manière de tricoter et une moins « fashion ». Il n’y a qu’une manière de tricoter qui importe: la VÔTRE et celle qui vous donne envie de poursuivre votre tricot. Alors à vos tricots!!

Et toi, tu utilises des aiguilles circulaires ou bien tu as des questions à ce sujet? Dis-nous dans les commentaires quelles aiguilles tu as choisies et ce que tu en penses ou bien pose tes questions, je me ferai un plaisir de te répondre!

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le tricot: une habitude zen à adopter

Le tricot revient en force ces derniers temps.

Je soupçonne le fait que nous ayons souvent le sentiment que nos vies sont surchargées, qu’il faut toujours courir et qu’on manque cruellement de temps pour nous! Le tricot va exactement à l’opposé de ça, il demande du temps, de la patience et de la persévérance.

Ce goût renouvelé pour le tricot n’est-il pas une manière de lutter en douceur contre cette vie un peu folle que nous menons? Voilà un petit article pour prendre le temps de parler des bien-faits du tricot sur le corps et l’esprit..

  • 1) Tricot et méditation

Cela peut paraître surprenant d’associer le tricot à la méditation. Pourtant le fait de tricoter s’apparente fort à la méditation, comme le prouve des études neurologiques très sérieuses.

  • a) stopper le mouvement

Le fait de tricoter nous incite à faire une pause tout d’abord physique (car il est bien plus agréable de tricoter confortablement assis dans un fauteuil qu’en pleine course cycliste.)

Cette pause physique s’accompagne d’une pause cérébrale. Le fait de se concentrer sur les points à réaliser permet de chasser du mental les soucis quotidiens et la longue liste de choses à faire.

tricot zen

 

  • b) Être dans l’instant présent

Même si on sait que le fait de vivre dans l’instant présent est la clé du bonheur. Ce n’est pas toujours simple d’accorder davantage d’importance à l’instant présent qu’aux soucis du passé ou du futur.

Le tricot vous oblige à rester concentré sur vos gestes présents, si vous vous évadez en vous déconcentrant, cela sera vite perceptible sur votre résultat final! Le tricot lui-même vous oblige à être là, bien présent et pas ailleurs.

  • c) Le tricot et l’hypnose

Le tricot ne vous empêche pas non plus de penser, d’ailleurs quand vous accédez à un certain niveau de maîtrise. Vous passez plus ou moins en mode automatique. Vous parvenez alors à un état proche de l’hypnose, vous êtes bien présents mais votre esprit pourra prendre le large.

C’est une manière de déprogrammer des souffrances passées ou des peurs à venir car le calme du corps et la répétition d’un geste lent et régulier permet de gérer les émotions avec sérénité et recul.

Le tricote permet donc des allers-retours entre le mental et l’instant présent. Comme le présent est ancré dans la douceur, le calme et la répétition, vous parviendrez davantage à contrôler le mental et à faire en sorte qu’il ne s’emballe pas.

Vous comprenez maintenant pourquoi le tricot est un excellent support pour la méditation.

  • 2) Tricoter pour aller mieux

Le tricot est une activité reconnu par le milieu médical pour ses effets bénéfiques sur le stress et la dépression.

  • a) Le tricot pour lutter contre le stress

Des études ont prouvé que le stress pouvait être fortement diminué par le tricot. Honnêtement, sans même avoir lu quoi que ce soit sur le sujet, beaucoup de tricoteuses et tricoteurs s’en étaient rendus compte!

D’un point de vue médical, lorsqu’on tricote notre pression artérielle et notre rythme cardiaque baissent.

De mon point de vue de tricoteuse, j’ai beaucoup plus de peine à gérer les tracas du quotidien si je n’ai pas tricoté durant quelques jours et il me suffit de tricoter durant 30 minutes pour sentir le stress s’éloigner. Je retourne ensuite à ma petite vie trépidante bien plus zen, plus consciente, plus confiante et prête à affronter les défis qui se présenteront.

  • b) Le tricot pour lutter contre la dépression

Quand une personne est déprimée, on lui conseillera généralement de sortir, de voir du monde. Seulement quand ça va vraiment mal, notre instinct nous pousse souvent à nous replier chez nous, bien au chaud dans notre petit cocon.

Le tricot, c’est un peu la sortie de secours. Maille après maille, rang après rang, les personnes se réparent en douceur. Projet après projet, elles reprennent le chemin du bien-être. Les projets terminés aident la personne à reprendre confiance en elle. Son expression créative dans le concret et la matière lui offre l’occasion de se valoriser et de voir qu’elle est capable de créer de belles choses.

Et puis la laine, c’est un peu notre doudou à nous les tricoteuses! Son côté chaleureux, doux et moelleux, nous réconforte au quotidien 🙂 Entourée de laine, j’ai toujours le sentiment que rien de négatif ne pourra m’arriver. Comme un rempart de douceur qui me protège des ondes négatives.

Et puis quand la personne est prête à sortir de son cocon et de son isolement par la même occasion, la communauté tricot permet de se reconnecter aux autres avec douceur. C’est une communauté très active sur internet actuellement et qui sait aussi s’organiser ici et là en France grâce aux « apérotricot » ou autre « tricothé ». C’est alors agréable de partager sur sa passion, d’apprendre des uns et des autres ou de participer à un projet ensemble. Doucement, des liens se créent entre des personnes qui ne se seraient sans doute jamais côtoyé autrement.

rencontre-tricot-entre-amies

  • 3) Tricoter et retrouver sa créativité

Le tricot, c’est un art. Il offre une palette très large qui permettra à chacun d’exprimer sa propre personnalité. Il est possible de choisir le patron, le fil, la couleur, le motif… Bref, il y a de quoi s’amuser avec toutes ces possibilités. Tricoter un châle est bien différent de tricoter des chaussettes, même si la technique de base est la même. La réalisation du projet et le résultat obtenu permettent de tricoter sans jamais s’ennuyer.

En tricotant, on renoue petit à petit avec son énergie créatrice. On réapprend le plaisir de faire des choses par soi-même du début à la fin. Au début, on suit à la lettre le patron, puis on change un détail, puis deux détails…

Plus on tricote et plus on se sent libre de réaliser un ouvrage à notre façon.Accompagnée ainsi en douceur vers notre créativité, on finit par vouloir créer nos propres patrons pour obtenir un résultat identique à l’image que nous avons en tête. C’est donc de plus en plus valorisant et on finit par être particulièrement fière de nos talents.

Alors oui, le tricot peut être un bon fil conducteur pour renouer avec sa créativité.

  • b) Chaque tricoteuse a sa spécificité.

Dans les premiers temps, on tâtonne, on expérimente puis petit à petit, on se « spécialise » sans même s’en rendre compte. Certaines préféreront tricoter avec de très grosses aiguilles ou au contraire des aiguilles très fines, d’autres adoreront les pulls irlandais, certaines seront fans des petits doudous tricotés ou des ouvrages ultra colorés ou des laines naturelles…

Personnellement, j’ai toujours été attirée par le monde de l’enfance et j’adore tricoter de la layette et des doudous. Il m’arrive aussi de tricoter toutes sortes de vêtements mais si on regarde l’ensemble de mes réalisations au tricot, une grande partie est consacrée à la layette ou aux doudous. ^^

Je trouve que le tricot nous permet d’essayer de multiples techniques, de sentir si ça nous convient et de détricoter si ce n’est vraiment pas notre truc. On peut explorer sa créativité en douceur en somme 🙂 et découvrir après quelques années de tricot notre univers créatif bien particulier.

Si vous adoptez cette nouvelle habitude Zen qu’est le tricot ou si vous êtes chanceuse et que vous tricotez déjà. Sachez que vous êtes sur la bonne voie pour être plus sereine, plus créative et que vous aurez toujours une faculté à prendre du recul dans la vie 🙂 Et puis, c’est vous aussi qui resplendirez dans votre dernier ouvrage et qui pourrez vous exclamez: « C’est moi qui l’ai fait! »

pull-tricot

Et toi tu tricotes? Dis moi dans les commentaires ce que le tricot t’apporte au quotidien. Bon tricot!!

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le tricot pour enfants: que du bonheur!

 

photo instagram Mrsdrange

Le tricot pour enfants?

C’est bien connu, aujourd’hui, les parents manquent de temps. Nos emplois du temps sont surchargés et il peut paraitre un peu utopique d’envisager de faire la garde robe de son chérubin.

Mais ça, c’est quand on ne sait pas que le tricot est le passe-temps idéal quand on a des enfants:

D’abord, vous pourrez emmener partout votre tricot. (Oui, également au cours de gym de la petite ou à la réunion de rentrée de votre grand). Ensuite le tricot aide à canaliser son stress et à rester ZEN face à toutes situations (Toujours utile quand on a des enfants!!). Et enfin sans même le vouloir, vous transmettez des valeurs fortes à vos enfants qui leur seront utiles pour l’ensemble de leur vie avec entre autres:

  • il faut du temps pour finir un bel objet
  • on apprend tout au long de notre vie
  • on a beaucoup de plaisir à faire des choses par soi-même
  • la création est un long et lent processus

Il y a de grandes chances pour qu’un enfant qui grandisse dans des pulls faits-main ait toujours un profond respect pour l’artisanat et soit également créatif une fois adulte.

Alors oui, les parents d’aujourd’hui redécouvrent avec joie le bricolage, la couture, le tricot et le Do It Yourself en général et c’est fantastique pour les générations à venir 😉

Passons maintenant en revue le tricot pour enfants. Comment tricoter pour un enfant de la naissance à l’âge adulte?

  • 1) Pour les tout petits

Les bébés sont sympas et porteront facilement ce que vous leur aurez tricoté ^^. Le petit côté frustrant, c’est qu’ils grandissent vite et ce n’est pas facile de garder leurs petits vêtements bien propres.

Cela est compensé par le fait que la layette soit une mignonnerie irrésistible. Alors enceinte, on ne peut que craquer devant ces modèles tous plus mignons les uns que les autres. C’est justement de douceur et de tendresse qu’on a besoin à ce moment si particulier de notre vie!

modèle brassière Phildar

La grossesse est le moment idéal pour tricoter car cela nous permet de nous reconnecter à notre féminin créateur et nous permet de nous projeter tout doucement avec notre bébé. Quand on prend le temps pour tricoter quelques rangs, on prend du temps pour penser et sentir le petit être qui grandit en nous.

D’ailleurs, beaucoup de femmes ont très envie d’apprendre à tricoter lorsqu’elles sont enceintes. Le tricot pour enfants les appelle soudainement et c’est vrai qu’on peut profiter de cette période au rythme plus lent dans notre vie pour s’y mettre.

Si on ne sait pas encore très bien tricoter, on peut envisager de faire une couverture. Elle pourra être gardée très longtemps et les petits défauts ne seront pas gênants. Elle sera forcément utile durant de nombreuses années. Et une fois la couverture tricotée, votre point sera régulier et à vous les petits habits!

Le bonnet et les chaussons, les deux grands classiques de la layette, seront très utiles dès la maternité. Ce sont des projets abordables à privilégier car, mine de rien, en tricotant un chausson, on apprend déjà à maîtriser les bases du tricot. ^^

Par contre, pour les petits habits, à moins d’être très rapide, il sera préférable de tricoter à partir de la taille 6 mois. Les bébés grandissent si vite que les premières tailles seront très peu portées. Il faut penser plutôt « saison », choisissez un modèle qui conviendra à la saison à laquelle il sera porté.

Nadia Crétin-Léchenne: la salopette

Quelle matière?

La plupart des grandes marques de fil proposent une gamme spécialement conçue pour les bébés. Ces fils sont particulièrement adaptés car ils évitent les risques d’allergie tout en étant lavables. Vous pouvez aussi privilégier les matières comme le coton et le lin qui sont lavables et agréables à porter en toutes saisons.

J’aime beaucoup l’idée du modèle Shiryû avec ses devants interchangeables, idéal en cas d’accident.

Marianne Munier Shiryû
  • 2) Les enfants

Les enfants grandissent un peu moins vite que les bébés (ouf!) mais généralement, ils ne porteront un pull qu’une année ou deux (si vous avez de la chance!).

Alors veillez à tricoter une taille supérieure à la taille qu’il porte au moment de vous lancer dans votre projet. Cela vous permettra de terminer votre projet sereinement sans craindre qu’il ne soit trop petit.

Peekaboo: un pull conçu avec des rallonges à ajouter

Plus les enfants grandissent et plus leur personnalité s’affirme. Vous pouvez alors prendre en compte leur goût et tricoter LE pull qu’ils voudront toujours porter. Vous pouvez choisir un motif jacquard qui représentera un animal, un objet ou un personnage qu’ils apprécient particulièrement.

photo instagram _strikkelisa_

Vous pouvez aussi choisir des couleurs qu’ils aiment et jouer avec dans la composition du pull.

Quelle matière?

Prenez en compte le ressenti de votre enfant, s’il se plaint que la laine « ça gratte » ou que « c’est trop chaud ». Vous pourrez tricoter avec du coton et choisir des modèles sans manches ou des petits gilets, plus faciles à enlever par un petit.

Demandez-vous également si vous préférez laver le vêtement tricoté à la machine ou si c’est envisageable pour vous de le faire à la main afin de choisir la laine adéquate.

Personnellement, j’aime beaucoup les « beaux fils » mais après quelques bonnets ou écharpes oubliés et perdus dans la cour d’école ou au parc, j’en suis venue à choisir des fils basiques pour mes enfants. C’est déjà très dur de ne plus revoir un ouvrage sur lequel on a passé des heures (et qu’on aimait tant!) alors ne rajoutons pas la peine d’avoir « gâché » un magnifique écheveau en alpaga qu’on se serait bien gardé pour nous.

Alors le tricot pour enfants, Oui, mais avec la matière qui leur convient 😉

 

  • 3) Les adolescents

Pour les ados, c’est un peu comme pour les maris (voir l’article: Faut-il tricoter pour son homme?), il y en a qui adoreront vos tricots et d’autres qui refuseront tout net de porter quoi que ce soit de fait main.

Autant ne pas s’acharner et se mettre à l’écoute de l’ado en question. Il est d’ailleurs fort possible qu’un premier refus se transforme en demande express quelques mois plus tard.

Si l’ado en question aime les tricots, demandez-lui bien son avis avant de vous lancer dans un projet. A moins que vous ne connaissiez très bien ses goûts actuels, évitez les surprises car un petit détail pourra faire que le tricot ne soit jamais porté.

Et si votre ado favori n’aime pas porter de tricots. Tout n’est pas perdu pour autant! Il sera peut-être enchanté d’avoir des coussins, des couvertures, des pochettes ou des trousses tricotés avec amour. C’est à tenter!

Bonnet twisté Phildar

Quelle matière?

Les ados sauront choisir les matières qui leur plaisent et il est bon de leur faire confiance! Et puis si vous ne vous voyez pas tricoter un immense gilet noir ou une écharpe rose fluo. Peut-être que vous pourrez petit à petit transmettre votre passion du tricot à ce jeune adolescent aux goûts bien affirmés.

  • 4) Où trouver des modèles gratuits?

Pour les enfants, vous trouverez de beaux modèles gratuits dans les tricothèques de Phildar et de Bergère de France. Il y a aussi des modèles sympas chez Drops.

Et pour l’inspiration, vous pouvez retrouver mes tableaux pour les enfants sur Pinterest:

En espérant que cet article vous aura donné envie de tricoter des petites douceurs pour vos mimis! N’hésitez pas à me faire part de vos astuces pour les tricots enfants et à nous raconter vos anecdotes dans les commentaires!

 

Enregistrer

3 patrons gratuits pour les enfants

La tricothèque continue à s’agrandir au fil du temps!

Je trouvais qu’il manquait des patrons à destination des enfants.

J’ai résolu ce problème en créant des accessoires faciles à faire et surtout rapides à réaliser.

  • 1) Les petites mitaines

Ces petites mitaines sont exactement comme les mitaines en taille adulte qui se trouvaient déjà dans la tricothèque. Les enfants les adorent car elles leur permettent de se réchauffer tout en ayant leurs doigts libres pour créer, jouer, bricoler et inventer. Elles se tricotent avec des aiguilles 5 mm. C’est un projet très simple et accessible!

D’ailleurs mon fils de 10 ans s’est tricoté ses propres mitaines l’an passé!

  • 2) Le bonnet

Le bonnet est présenté en deux tailles différentes: une taille pour les 3-6 ans et une autre pour les 6-12 ans. De quoi couvrir les petites oreilles qui aiment aller se promener malgré le froid!

Pour la petite taille, le bonnet se tricote avec des aiguilles 4,5 mm et 5 mm. Pour la grande taille, vous utiliserez des aiguilles 5 mm et 5.5 mm. Autant dire que ça monte vite!

 

  • 3) L’écharpe au point de riz

Enfin, j’ai choisi de réaliser une écharpe avec cette couleur « salade » que mon fils avait choisie. Elle est très douce et facile à porter. Elle convient parfaitement à des enfants entre 4 et 10 ans. Elle se tricote avec des aiguilles 3.5 mm. Le point principal est celui que je préfère: le point de riz. Elle demandera un peu plus de patience pour être réalisée.

Et pour les cours d’école, je réfléchis actuellement à un snood pour les plus jeunes.

 

Et hop, un petit ensemble parfait pour faire plaisir à son fils, sa fille, à un neveu, une nièce ou tout simplement à un ami ou une amie 🙂

Toutes les laines utilisées proviennent de l’élevage de la yourte des bergers. Cette laine est locale (pour moi en tout cas ^^), douce et provient de moutons heureux. Un vrai bonheur à tricoter!

Vous voulez avoir accès à ces modèles et à 10 autres patrons qui se trouvent déjà dans la tricothèque? C’est simple et gratuit!

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous et vous pourrez les télécharger grâce au mot de passe.

 

Vous voulez pouvoir faire partie des membres de la tricothèque? Indiquez moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer le mot de passe.

 

 

Où trouver des patrons de tricot gratuits?

Voilà une question que l’on me pose souvent. Comment faire pour trouver des idées de tricot? Où peut-on trouver des explications et des modèles gratuits?

Dans cet article, je voulais vous donner quelques pistes de ce que j’utilise moi-même très régulièrement pour trouver l’inspiration.

Je précise tout de même que je n’ai rien contre les patrons payants et contre les magazines ou livres regroupant plusieurs patrons! Les patrons payants ont l’avantage d’avoir été généralement bien conçus et d’être expliqués avec soin. Et surtout ils sont actuels, ce qui n’est pas toujours le cas des patrons gratuits 😉

  • 1) Les patrons Drops

Drops est une marque de fils. Il y a une gamme très variée avec des fils de bonnes qualités avec des prix très intéressants. Drops a su satisfaire ses clients en créant une immense banque de patrons gratuits.

 

Sur leur site, on peut faire une recherche de modèles par catégorie mais aussi par taille de fil et par fils Drops. C’est très pratique pour trouver un modèle à son goût!

Un petit bémol cependant car les explications sont parfois un peu complexes pour des débutants. Et je les trouve moi-même parfois trop succinctes.

  • 2) Les patrons Cheval Blanc

La marque Cheval Blanc propose également les modèles de ses anciens catalogues gratuitement. Vous pourrez faire une recherche par catégorie et par qualité de fils Cheval Blanc.

Pour télécharger un patron, il vous faudra confier votre adresse e-mail et le lien vous sera envoyé.

  • 3) Phildar et Bergère de France

Phildar et Bergère de France propose le même service!

Pour Phildar, vous pouvez avoir accès à des anciens patrons gratuits. Vous les retrouverez ici: clic clic. Je les trouve encore très actuels et les patrons enfants sont particulièrement craquants! Vous trouverez aussi des accessoires faciles à tricoter.

Du côté de Bergère de France, vous avez accès à une tricothèque gratuite. Elle a l’avantage de classer les modèles proposés également par niveau de difficultés. Il y en a pour tous les goûts!

  • 4) Pinterest

Pinterest est le média social des créatifs. Pour le tricot, il y a énormément de photos extrêmement attirantes. Vous aurez envie de tricoter beaucoup et tout le temps si vous plongez au coeur de Pinterest. Par contre, tous les modèles présentés en photo ne sont pas gratuits, ils ne sont pas toujours en français non plus.

Si vous avez déjà un compte Pinterest, Le blog tricot a son propre compte Pinterest auquel je vous invite à vous abonner. C’est ici! Vous y trouverez, entre autres, un tableau « tricot gratuit » dans lequel je classe les tricots français gratuits que j’ai repérés.

  • 5) Ravelry

Enfin, bien sûr, il existe Ravelry. Ravelry, c’est assez fou, il y a des milliers de patrons gratuits. Par contre, c’est un site anglais et… la plupart des patrons sont en anglais. Mais si l’anglais ne vous fait pas trop peur, courez-y!!

Tricoter avec des explications anglaises n’est vraiment pas très compliqué. Je ne sais pas comment les anglais s’arrangent mais je trouve souvent plus simples les patrons en Anglais qu’en Français! Je trouve qu’ils vont droit au but tout en étant précis.

Pour accéder à ravelry, il vous faudra un compte. L’avantage de Ravelry, c’est que c’est une vraie communauté, il y a des forums, des groupes de discussion et vous pouvez faire des recherches extrêmement précises.

Pour ceux qui voudraient y faire un tour, et ne maîtriseraient pas bien la langue de Shakespeare, il y a un petit bouton « français » en bas à gauche 😉

Autre avantage de Ravelry, vous allez pouvoir y mettre les photos de tout ce que vous tricotez et quand il y a un modèle qui vous plait, en cliquant en haut sur « projects », vous aurez accès à toutes les photos de ceux qui ont tricoté le même modèle. ça permet de mieux se rendre compte du résultat final et parfois d’avoir des avis et conseils sur le modèle.

J’arrête là pour Ravelry mais je ferai un article spécifiquement sur ce merveilleux site… Pour ceux qui connaissent, mon compte Ravelry est « aline-tricote ».

  • 6) La tricothèque du blog

La petite tricothèque de ce blog est encore modeste mais on y compte déjà 10 patrons que j’ai créé spécialement pour les grands débutants. Il y a de quoi se faire plaisir avec des projets miniatures et des projets sans aucune complexité.

N’hésitez pas à vous y inscrire car elle grandit avec le temps 🙂 Dans quelques jours, elle comptera d’ailleurs 13 patrons.

Pour vous inscrire, il suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Vous voulez pouvoir faire partie des membres de la tricothèque? Indiquez moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer le mot de passe.

 

J’espère qu’avec ces quelques pistes, vous trouverez votre bonheur. Attention à ne pas regarder des modèles pendant des heures car vous n’aurez plus de temps pour tricoter! Ah ah, je parle en connaissance de cause^^

Et vous où trouvez-vous votre inspiration?

 

Challenge tricot!

Un challenge tricot, ça vous dit?

Un challenge qui vous permettra d’apprendre les bases du tricot en une semaine! Oui, une semaine!

Le tricot, c’est fun, tendance et pas si compliqué.

Alors si ça te dit de t’y mettre une bonne fois pour toute, c’est l’occasion.

Ce challenge est parfaitement gratuit!

Si tu participes, tu recevras dans ta boîte e-mail une série de vidéos explicatives. Ces vidéos te permettront de maîtriser les bases pour pouvoir te lancer une bonne fois pour toute dans le tricot. Une vidéo par jour pendant une semaine pour te permettre d’apprendre pas à pas et sans stress.

Ce challenge commencera réellement le dimanche 26 février. D’ici là, je te donnerais quelques conseils directement dans ta boîte e-mail.

C’est l’occasion pour toi de découvrir les joies du tricot rapidement et efficacement!

Et si jamais tu hésitais encore à t’inscrire, lis ces deux articles et tu seras boosté(e) pour apprendre le tricot dès la semaine prochaine!

20 bonnes raisons de se mettre au tricot

Écologie: 10 bonnes raisons de se mettre au tricot

Désolée, les inscriptions pour ce challenge sont closes! Mais… prochainement un nouveau challenge aura lieu!

[

Enregistrer

Écologie: 10 bonnes raisons de se mettre au tricot

Le tricot est LE hobby tendance du moment. Et oui! Cette activité qui a été décriée durant des années revient au goût du jour. Mais je sais bien que le fait que ce soit tendance n’est pas un argument suffisant pour vous convaincre d’apprendre à tricoter!
Alors voici 10 bonnes raisons de vous mettre au tricot si vous aimez la nature, le bio et la mode éthique.

 

Bonne raison n°1: Tricoter pour le respect de la vie

Quand vous tricotez, vous pouvez reprendre la maîtrise sur une partie de vos vêtements. Si pour vous, le respect des animaux est essentiel, vous pourrez sélectionner les laines que vous utiliserez en fonction du bien-être des animaux. Si vous préférez éviter les produits provenant des animaux, vous dénicherez des fibres végétales et bio.
Si vous tenez à respecter l’environnement du mieux que vous pouvez, vous pourrez également choisir des fils teintés naturellement, sans impact négatif sur la nature. Il y a de nombreux petits producteurs de laine dans nos campagnes et ils seront ravis de rencontrer une nouvelle tricoteuse ou un nouveau tricoteur intéressé(e) par leur travail. Enfin, puisque vous tricotez, vous n’aurez pas à vous soucier du fait que l’étape de transformation soit respectueuse ou non des humains puisque c’est vous qui serez au commande 😉 Et vous pourrez bien sûr vous autoriser à tricoter à votre rythme, en dégustant des petits gâteaux et un bon chocolat chaud devant votre série préférée…
Vous l’avez compris, en tricotant un pull, vous pourrez savoir exactement d’où il vient et aider au passage des petits artisans, agriculteurs et éleveurs.

Bonne raison n°2: Une passion ressourçante

Le tricot, beaucoup s’y mettent sans trop y croire et… deviennent totalement addict. Mais c’est une addiction que je souhaite à tout le monde: la passion du tricot nous permet de nous occuper, de nous déstresser, de nous reconnecter à notre créativité.
Des éléments essentiels pour développer son potentiel créatif et son amour propre. La passion du tricot nous permet donc petit à petit de nous sentir complet et bien centré.
Et tout le monde le sait, quand on est bien dans sa peau, quand on est passionné, on rayonne et on a bien moins besoin de combler un vide en consommant tout et n’importe quoi.
En bref, on va vite mieux et notre porte-monnaie nous dit « merci » ainsi que la nature qui souffre fort de la surconsommation.

Bonne raison n°3: S’entourer d’amour

Connaissez vous le Docteur Masaru Emoto? Il a étudié l’impact des mots, des pensées et des écrits sur l’eau. Il a compris et transmis au monde entier que les mots, pensées et écrits bienveillants ont un impact positif sur les molécules d’eau. Il pense qu’on pourra parvenir à la paix si on apprend à respecter l’eau partout où elle se trouve (sur la terre, dans les aliments, dans les êtres vivants…).
Je suis persuadée, quant à moi, que les objets vibrent différemment selon l’énergie avec laquelle ils ont été créé, quand on prend une cuillère en bois, sculptée à la main, on perçoit bien la différence avec une cuillère fabriquée de manière industrielle.
Votre pull, vous l’avez réalisé avec amour, patience, passion et il vous le rendra bien.
Vous ferez alors partie de ces tricoteurs qui tricotent des petites pépites d’amour à porter
C’est un beau projet, non?

Bonne raison n°4: Accéder aux belles matières

Bien sûr si vous faites le choix de tricoter avec de belles laines éthiques et bio, vous en aurez pour un peu plus cher que si vous tricotez en acrylique. Mais vous pourrez tout de même avoir un gilet de très grande qualité pour un prix bien moins élevé que si vous l’achetiez en boutique.
Vous pourrez vous tricoter un gilet pour 70 € que vous pourriez trouver dans les boutiques de luxe à 250€. Donc, oui, ça reste relativement cher mais ça reste une belle opportunité pour porter des laines de grandes qualités, douces, durables pour un prix raisonnable.

Bonne raison n°5: Adopter un autre niveau de conscience sur la mode

Bon, ce titre est un peu pompeux mais je ne savais pas trop comment l’exprimer plus simplement…
Vous percevez bien déjà la différence qu’il peut y avoir entre manger un plat tout près, réchauffé au micro-onde, et manger une soupe faite maison avec les légumes du potager. L’un vous permet de vous nourrir certes mais l’autre vous permet de vous relier à la nature, de réfléchir à une bonne recette, de prendre le temps et de vous nourrir…
Vous ressentirez rapidement la même différence entre le fait de vous tricoter une paire de chaussettes et le fait d’en acheter des toutes faites à 1,50€.
Bien sûr, tout comme il nous arrive à tous de manger des plats préparés industriellement, il arrive à toutes les tricoteuses de porter un pull acheté dans une boutique « à pas cher »…
Mais une fois que le tricot fera partie de votre vie, vous aurez davantage conscience du processus de création, vous commencerez à vous questionner sur les modes de production, sur les producteurs, sur les matières premières.. Tout un monde que notre société de consommation nous a gentiment fait oublier durant des années…
Commencer à tricoter, c’est reprendre conscience que la laine provient d‘un animal bien vivant et qu’il a fallu bien du temps et des savoir faire avant qu’un bonnet ne vienne réchauffer vos petites oreilles.

 

Bonne raison n°6: Adopter la slow fashion

Le tricot est le roi de la slow fashion. Parce que oui, admettons-le, le tricot, c’est un processus long et lent ^^ Bien plus lent que la couture et le crochet par exemple. Malgré tout, le tricot est particulièrement apprécié pour sa capacité à nous aider à ralentir.
Avec le tricot, on apprend à se poser, à ralentir notre mental, à profiter de l’instant présent.
Après des heures de tricot, on obtient un vêtement d’une grande qualité qu’on portera durant des années.
Nous sommes bien loin de la consommation à outrance, les pulls ne s’amoncellent pas par dizaine dans nos placards, nous avons quelques très belles pièces et nous en prenons soin car nous savons le temps qu’il nous a fallu pour les réaliser.

Bonne raison n°7: Transmettre un savoir faire

Si vous apprenez à tricoter vous maîtriserez un savoir faire que vous pourrez transmettre à votre tour.
Le tricot, c’est un art qui a été transmis de génération en génération, qui évolue avec son temps et qui intéressera encore bien des jeunes gens dans les siècles à venir.
Vous pourrez être un passeur pour cet artisanat.
Pensez à tous ces enfants qui aimeront apprendre de vous comment se tricoter leur propre bonnet.
Le tricot est une invitation à ralentir le rythme, à se recentrer, à créer dans un monde de douceur, je suis sûre que ce sont des valeurs qui vous parlent 🙂 et que vous aurez envie de transmettre!

Bonne raison n°8: Quitter la société de consommation

Quand vous tricotez, vous vous créez des pièces uniques avec patience et amour. Ces pièces sont des petits trésors que vous garderez autant que possible.
Mon mari a gardé un pull que je lui ai fait durant 10 ans alors qu’il le portait dès qu’il le pouvait…
Vous allez pouvoir tricoter pour vous, selon votre morphologie à vous, selon vos goûts à vous, selon les couleurs qui vous font du bien à vous.
Vous allez vite préférer faire les choses vous-mêmes plutôt que d’aller faire du shopping quand vous saurez quels vêtements vous tricoter selon votre morphologie.
Et vous constaterez avec grand bonheur que ces vêtements vous vont parfaitement et vous plaisent durant des années.

Bonne raison n°9: Un bon moyen de faire sa part

Le tricot, ça reste un bon moyen de faire sa part. Vous connaissez la légende du colibri. Vous pourrez devenir un colibri du textile 😉
Quand on tricote, on perpétue des valeurs auxquelles on ne pense pas forcément de manière consciente:
Nous montrons aux autres qu’un autre mode de consommation est possible
Nous promouvons le fait-main
Nous accordons du temps à la création
Nous reconnaissons le travail éthique de petits artisans
Nous redonnons de la valeur à l’acte créatif
Nous valorisons la qualité des produits…
Tricoter peut donc être un véritable acte citoyen tout en restant un loisir très sympa.

 

Bonne raison n°10: Faites vous plaisir

Enfin, la dernière bonne raison et l’unique raison, je dirais que c’est le plaisir. Si vous n’êtes pas du tout attiré par le tricot, oubliez toutes les bonnes raisons présentées ci-dessus et faites autre chose!
Le tricot doit être avant tout une source de joie et d’apaisement. Si l’idée de vous entourer de laine douce, de porter du fait main et de passer des heures sur un ouvrage vous tente, vous saurez dépasser les premiers temps d’apprentissage toujours un peu frustrants.
Et pour toutes ceux qui auraient envie de se lancer, là tout de suite, je vous invite à aller faire un tour dans la catégorie « débutants » où vous trouverez les ressources essentielles pour vous lancer.

Allez, dites-moi dans les commentaires si toutes ces raisons vous parlent? Est-ce que le tricot rime pour vous avec respect de la vie?

Comment trouver du temps pour tricoter?

Quand le tricot commence à devenir une passion à part entière dans notre vie, on est vite à la recherche d’astuces pour pouvoir tricoter encore et encore 😉

Je vous livre ici les quelques astuces que j’utilise régulièrement pour pouvoir m’adonner à ma passion dévorante.

  • Astuce n°1: Ayez toujours un tricot nomade sur vous

Avec les aiguilles circulaires, c’est devenu très facile d’emporter un petit tricot dans son sac à main.

Alors bien sûr, ce sera plus délicat avec un pull pour homme quasi terminé…  Mais il y a des projets idéaux pour les tricots nomades, comme les chaussettes, les mitaines, les moufles, les bonnets… etc…

J’aime avoir un tricot à balader partout qui avance donc plus ou moins vite, au gré de mes sorties et un autre tricot plus volumineux ou complexe qui m’attend à la maison.

tricoter-a-lexterieur

  • Astuce n°2: Tricoter partout!

Le tricot est de nouveau parfaitement tendance, alors profitez-en et tricotez à chaque fois que la situation vous le permet.

Dans le bus, le métro, dans les salles d’attente, si vous faites cela, vous ne manquerez plus jamais de patience: l’attente deviendra un vrai plaisir! Quand je pense que je détestais attendre les retardataires quand j’étais jeune, maintenant je savoure ces moments!

Avez-vous lu la petite BD de miss tricot et son tricot nomade, peut-être vous reconnaitrez-vous?

tricot-a-lexterieur-attente

  • Astuce n°3: Faire 2 choses en même temps n’est pas un problème

Associez le tricot à d’autres activités que vous avez l’habitude de faire. Typiquement, vous pourrez facilement regarder un bon film et tricoter. Vous parviendrez aussi aisément à papoter avec vos amis au téléphone tout en tricotant grâce à un kit mains libres. Et pendant que le repas du soir mijote, vous pourrez tricoter sans souci.

Si vous adorez lire, vous serez sans doute un peu frustré(e) de ne pas pouvoir lire tout en avançant votre dernier gilet. Certaines parviennent à associer ces deux activités mais j’avoue que de mon côté, il m’a fallu des années pour y parvenir et je n’y arrive qu’avec des points très simples.tricoteuse-multi-tache

Aujourd’hui, il y a des livres audio qui sont très pratiques. Vous pourrez vous cultiver tout en créant une petite merveille de vos propres mains. Il existe des applications comme Audible mais si vous aimez la littérature classique vous trouverez facilement votre bonheur (et c’est gratuit) sur des sites comme audiocité ou litterature audio.com . Enfin, il y a de très nombreux livres lus sur Youtube.

  • Astuce n°4: Tricoter tout en veillant sur vos enfants

Là aussi, c’est tout à fait compatible. Les enfants ont tout intérêt à avoir des parents qui tricotent. Oui, comme vous le savez bien, le tricot rend plus ZEN! Et parents ZEN = enfants heureux 🙂

Sachez que dans les écoles qui suivent la pédagogie Steiner-Waldorf, les enseignants sont invités à tricoter aux côtés des enfants pour accompagner leurs jeux libres.

Les enfants bénéficient de la présence rassurante de leur éducateur/ trice tout en étant libre de jouer à leur convenance, sans jugement extérieur.

Et pour les bébés? Pour les tout-petits bébés, ça reste assez facile de tricoter. Je me souviens m’être tricotée un gilet avec mon nourrisson dans l’écharpe de portage. Bon, c’était relativement sportif puisque ce dit bébé pleurait dès que je m’asseyais. J’ai donc fait des milliers d’aller-retours dans le couloir pour tricoter ce gilet 😀 Mais enfin, je pouvais tricoter!

Par contre quand les petits bébés commencent à tout attraper, ça devient beaucoup plus difficile de tricoter tout en les câlinant. Mais finalement, à cette période, on est tellement occupée que ça passe bien trop vite à notre goût et on peut alors retrouver nos tricots délaissés pour nous consoler.

Astuce n°5: Recherchez activement les rendez-vous tricot

Au début, on n’a pas toujours l’idée de passer nos soirées avec des ami(e)s à tricoter. Et pourtant si vous montrez autour de vous que vous tricotez, vous serez bientôt assailli(e) par des demandes comme:

  • « J »aimerais vraiment apprendre à tricoter »
  • « T’aurais du temps pour m’expliquer le point jersey? »
  • « Ce serait trop chouette que tu me montres comment faire un bonnet comme le tien! »

Pourquoi ne pas organiser une soirée tricot entre copines où vous pourrez inviter les plus motivées et leur transmettre votre savoir?

rencontre-tricot-entre-amies

J’ai aussi appris que certains cinémas proposent des « cinéma-tricot ». La salle reste allumée avec une lumière douce durant la projection du film afin qu’on puisse associer le cinéma au tricot. Quelle bonne idée! Renseignez-vous, si ça se trouve, il y a un cinéma-tricot organisé tout près de chez vous!

Astuce n°6: Ayez des projets partout!

Je suis le podcast de « Knitting Broomstick » sur youtube, c’est une américaine qui a 5 enfants. Elle conseille d’avoir un projet en cours dans chaque pièce de la maison. Je trouve que c’est une excellente idée car quand on a des enfants, nos séances tricot sont souvent morcelées. Alors dès qu’on a 3 minutes devant nous, c’est bien de tricoter un rang ou deux.

Elle conseille aussi d’avoir un tricot dans la voiture qui s’y trouve en permanence. Car lorsqu’on doit attendre l’un de ses enfants à la sortie de l’école ou lors d’une de ses activités, on est assuré d’avoir de quoi patienter sereinement 😉

Personnellement, je n’ai pas 5 enfants, alors je me contente de toujours avoir un projet en cours au rez de chaussé et un autre à l’étage. Comme ça, je n’ai pas à courir à droite à gauche pour trouver quelque chose à tricoter.

 

Voilà pour mes petites astuces. J’imagine qu’il en existe encore des centaines. Alors si vous en avez une, ne la gardez pas pour vous. Partagez-la dans les commentaires! 🙂

A tout bientôt et bon tricot!