Catégorie : Pour les débutantes

4 patrons de tricot super faciles

Vous voulez apprendre à tricoter?

Mais vous ne vous sentez pas encore capable de vous tricoter des vêtements?

Des projets très simples, voilà ce qu’il vous faut! 

Aucune augmentation, aucune diminution, il suffit de maîtriser le montage des mailles, le point mousse et le rabattage des mailles. il n’y a pas plus abordable 🙂

Amusez-vous en choisissant des couleurs qui vous plaisent. Si besoin, reportez-vous à mon article sur le choix de la laine pour y voir un peu plus clair…

Ce sont des projets rapides à réaliser (enfin, “rapide”… cela signifie plus rapide qu’une écharpe mais ça vous prendra quand même un peu de temps!) qui viendront ajouter une touche tricotesque à votre intérieur, alors que demander de plus?

Click here to subscribe

Petit tour en photos de ces 4 projets ultra simples:

  • 1. Les petits nœuds:

J’adore ces petits nœuds!! J’en mettrais partout si je m’écoutais 🙂

noeuds-faciles-tricot-debutant

Ils sont super faciles à réaliser et j’avoue que c’est mon projet préféré!

Ils sont girly à souhait et vous pourrez en faire aux couleurs qui vous enchantent pour customiser un coussin, un sac, une barrette, ou une petite veste. 

Une fois la technique maîtrisée, vous pourrez en faire de toutes les tailles!

Les petites filles les adorent, les petits garçons aiment les porter en nœud papillon et les femmes ne leur résistent pas non plus 😉

  • 2. Les sous-tasses

Oui, c’est un grand classique!

Il est vrai que plus simple, on meurt, lol.

Ce ne sont que des carrés en tricot!

Oui, mais voilà, prendre un thé bien chaud avec un sous-tasse mignon et cosy à souhait, ça vous égaye une journée!

sous-tasse-tricot-facile

Ces petits sous-tasses seront là pour un supplément de douceur dans votre quotidien 🙂 alors, pourquoi s’en priver?

(Et puis, ce sera l’occasion de vous offrir votre pâtisserie préférée pour vous féliciter de votre si beau tricot!)

Click here to subscribe

  • 3. La guirlande

Faites-la dans des couleurs douces, pastelles ou vives… bref dans les couleurs que vous aimez!

Faites-en pour les grandes fêtes: rouge, blanche et verte pour noël ou noir, orange et blanche pour Halloween…

tricot-facile-gratuit-debutant

Vous pourrez en créer autant que vous voudrez car elles sont très très rapides à faire.

Personnellement, j’aime beaucoup voir des guirlandes dans les chambres d’enfants, je trouve que ça apporte de la couleur et de la gaieté à leur petit univers 😉

  • 4. Les petits lapins

Pour finir, voilà un projet un tout petit peu plus travaillé car il vous demandera de faire un brin de géométrie et un peu de couture.

lapin-commencer-le-tricot

Mais tout cela est bien surmontable, vous verrez 🙂

C’est un projet bien connu dans les écoles Waldorf Steiner et nombreux sont les enfants qui ont appris à tricoter en faisant des petits lapins.

Alors? Il n’y a plus qu’à…

N’hésitez pas à m’envoyer vos photos!

Dites-moi dans les commentaires quel projet vous tente le plus et surtout, je suis là pour répondre à toutes vos questions! (enfin vos questions autour du tricot, cela s’entend ^^)

Click here to subscribe

2O Bonnes raisons de vous mettre au tricot

Pour ceux et celles qui hésiteraient encore à apprendre les bases du tricot. Voilà 20 bonnes raisons pour s’y mettre. Je parie qu’après cet article, vous ne résisterez pas à rejoindre la team des tricopotes!

tricot joyeux

  • Bonne raison n°1: Tricotez pour méditer.

Le tricot permet de méditer sans le savoir. Et oui, des études ont prouvé que tricoter permettait d’entrer dans un état de méditation.

C’est cool de pouvoir méditer tout en se fabriquant un nouveau snood tendance pour l’hiver, non?

  • Bonne raison n°2: La layette.

Beaucoup de futures mamans se mettent au tricot, pourquoi? Tout simplement parce que ça répond à une envie profonde d’accueillir son bébé avec tendresse et douceur dans un petit cocon bien à lui. Maille après maille, la future maman se connecte à son bébé, l’imagine et se rapproche de ce petit être en devenir.

Le tricot permet aussi d’adopter un autre rythme, d’apprendre à se poser, à créer avec patience… des compétences qui seront utiles à l’arrivée de bébé ^^.

  • Bonne raison n°3: la créativité.

Tricoter, c’est créer. Les pelotes sont au tricoteur ce que sont les tubes de peinture au peintre. Votre créativité peut trouver un nouveau terrain de jeu: entre les différentes couleurs, les différentes textures et matières, votre imagination pourra exprimer tout son potentiel.

mini écheveauxmes couleurs de chez petit bout de Laine

  • Bonne raison n°4: Le tricot, c’est tendance.

Le tricot connait, depuis quelques années déjà, un renouveau dans les pays anglo-saxons mais aussi dans les pays asiatiques. La France suit le mouvement et de nombreux jeunes veulent apprendre la technique. La génération des 20-30 ans reprend les aiguilles et c’est cool!

Et grâce à cette nouvelle génération, l’image du tricot est redynamisé pour longtemps 🙂 Et ce n’est pas Ryan Gosling, Kristen Stewart ou Ashley Olson qui diront le contraire 🙂

  • Bonne raison n°5: Tricoter pour finir un projet.

Le tricot vous permettra de faire un projet du début à la fin et mine de rien, ça change tout! Dans nos vies, il y a des tâches répétitives dont on ne voit pas le bout: le ménage pour n’en citer qu’une. Parfois notre profession nous oblige à donner beaucoup sans qu’on puisse s’arrêter un instant et contempler le travail accompli.

Or nous avons tous besoin de donner un sens à ce qu’on fait. Finir un tricot a cela de gratifiant et de valorisant qu’on tient enfin dans nos mains une création réalisée de bout en bout par nos 10 doigts.

Le sentiment de satisfaction et d’accomplissement, voilà ce que vous offre sur un plateau doré le tricot, tentant, non?

  • Bonne raison n°6: Tricotez et vous garderez un cerveau alerte.

Sorti(e) de nos études, on n’a pas toujours la chance d’avoir un métier qui nous permette de continuer à apprendre tous les jours. Beaucoup lâchent à jamais les problèmes mathématiques et les leçons d’anglais.

Avec le tricot, vous pourrez vous exercer régulièrement, lol. Et oui! Vous serez bien souvent obligés de faire des maths avec des calculs très savants pour pouvoir tricoter sereinement. Pour l’anglais, les modèles anglophones finiront bien par vous tenter et ce sera l’occasion pour vous de renouer avec la langue de Shakespeare.

Alors, vous voyez, comme le tricot vous rendra plus intelligent(e)?

  • Bonne raison n°7: Vous ne perdrez plus votre temps devant la TV.

Regarder des séries TV, c’est sûr que c’est relaxant mais après un week-end entier, affalé(e) dans son canapé, on s’en veut quand même un peu de n’avoir RIEN fait.

J’ai la solution!

Le tricot vous permettra de regarder vos séries durant des heures tout en recevant des éloges pour les merveilles que vous aurez accomplies… A vous les week-ends canapé sans aucun remord!

television-et-tricot

  • Bonne raison n°8: La transmission d’une tradition.

Mouarf, ça fait très pompeux dit comme ça. Mais l’idée, c’est que vous allez apprendre une technique qui est millénaire. Grâce à vous, le tricot ne sera pas victime de l’oubli absolu et vos arrières petits enfants vous remercieront (peut-être).

Vous serez un maillon de la chaîne de transmission et un jour, vous aussi, vous enseignerez le tricot à un petit gars ou une petite fille, pour son plus grand bonheur.

  • Bonne raison n°9: Vous allez immanquablement épater les autres.

Oui, nous sommes modestes, bien sûr… Mais bon… ça fait toujours plaisir quand les autres, c’est à dire les non-tricoteurs s’extasient devant vos créations. He, he … ^^

Dans notre société où tout va de plus en plus vite que quelqu’un prenne le temps de se tricoter une veste ou un châle, ça en épate plus d’un. C’est moi qui vous le dis 😉

 

  • Bonne raison n°10: Tricotez pour tordre le cou aux préjugés.

Et oui, grâce à vous, l’image du tricot ringard et piquant sera encore un peu plus repoussée de l’inconscient collectif. Vous êtes une grand-mère et vous apprenez le tricot, très bien, vous avez 17 ans et vous apprenez les bases du tricot, très bien aussi. Il n’y a pas d’âge pour se mettre au tricot.

Nous sommes tous différents et nous tricotons des projets différents (et fantastiques!) et on se réjouit que la communauté tricot soit si riche et contrastée.

C’est impossible de coller une étiquette aux tricoteurs car ce qui nous rassemble, c’est bien le tricot mais… nous tricotons, riches de nos différences et c’est tant mieux!

  • Bonne raison n°11: Tricotez pour faire partie d’une communauté très sympa.

La communauté tricot, ce sont des créatifs et des créatives par millier qui ont généralement un gros penchant pour la douceur. Douceur de la laine tricotée, cela s’entend… Mais j’ai aussi l’intime conviction que tous les tricoteurs et les tricoteuses ont une forte aspiration pour le pays des Bisounours, qu’ils ont tous plus ou moins le cœur chamallow et des pensées pleines de petits cœurs pour l’univers.

tricoteuse-au-pays-des-bisounours

C’est une communauté dans laquelle il fait bon vivre, où les talents des uns viennent enrichir ceux des autres. Une communauté dans laquelle échanger avec générosité est la norme admise par tous. Bref, j’aime cette communauté tricot et je souhaite à tout le monde d’y entrer bien vite 😉

  • Bonne raison n°12: Tricoter pour ne plus perdre son temps.

Nous sommes nombreux à passer un temps fou à attendre dans notre quotidien. On attend les transports en commun, on attend chez le médecin, on attend nos enfants à la sortie de l’école, on attend, on attend.. Et si ces moments d’attente si pénibles parfois pouvaient se transformer en instants de plaisir? Si je pouvais vous donner LA solution pour que vous ayez envie d’attendre encore plus longtemps et plus souvent? Vous m’écouteriez? Oui?

Alors la voici: Le  tricot!

Apprenez les bases du tricot, emmenez votre tricot partout avec vous et vous verrez que votre vie en sera transformée 😉

  • Bonne raison n°13: Vous aurez une garde robe à votre image.

Vous allez pouvoir vous créer une garde-robe sur mesure, qui correspondra tout à fait à votre personnalité. Peut-être êtes-vous déjà couturier ou couturière. Si c’est le cas, vous connaissez le plaisir qu’on peut avoir à se créer ses propres vêtements avec des coupes et des coloris qui correspondent parfaitement à notre morphologie. Si ce n’est pas le cas, vous avez sans doute parfois regretté de ne pas trouver en boutique ce que vous recherchiez vraiment.

A vous bonnets, mitaines, pulls, gilets, vestes et même chaussettes créés spécialement pour vous selon vos goûts et vos mensurations!

  • Bonne raison n°14: Faire des bonnes actions.

Tricoter, c’est une nouvelle corde à son arc quand on veut multiplier les bonnes actions dans notre petite vie. Il y a des bébés prématurés qui attendent des tricots tout chauds, tout doux pour se réchauffer. Et, je peux vous dire que tricoter pour un tout petit bébé minuscule, ça vous remplit le cœur de chaudoudoux, l’effet est garanti.

bebe-premature-tricot

Vous pouvez aussi tricoter des couvertures pour les sans-abris, les réfugiés… Maille après maille, vos pensées généreuses iront réchauffer le cœur des moins chanceux.

  • Bonne raison n°15: Tricotez pour votre santé.

Et oui, c’est très sérieux, le tricot, c’est bon pour la santé!

Certains arrêtent de fumer grâce au tricot, effectivement les aiguilles permettent d’occuper les mains quand l’envie est trop forte. Pour ceux qui ne fument pas, sachez que tricoter permet d’abaisser le rythme cardiaque et la pression artérielle, c’est une activité relaxante qui permettra d’éloigner les maladies liées au stress.

Et oui, rien que ça! Le tricot est déjà utilisé comme moyen thérapeutique dans de nombreux hôpitaux et peut-être même qu’un jour l’OMS préconisera le tricot pour se maintenir en bonne santé. 😉 Sait-on jamais?

  • Bonne raison n°16: Vous aurez une déco originale.

Le tricot dans la maison, c’est ultra tendance. Vous avez le choix entre les textures, les couleurs pour vous faire une déco qui vous ressemble. Une déco douillette et apaisante qui apportera du confort et de la chaleur à votre intérieur.

Une déco cosy, rien qu’à vous…

  • Bonne raison n°17: Tricoter pour relever des défis.

En tricotant, vous allez pouvoir vous challenger de plusieurs manières. Lorsque vous maîtrisez une technique, vous pouvez ensuite choisir un autre modèle avec une technique que vous ne connaissez pas encore. Vous allez ainsi maitriser de plus en plus de points et vous ne cesserez d’apprendre encore et encore.

Vous pouvez aussi vous défier sur la taille des aiguilles. Souvent, on débute avec des projets qui montent vite sur de grosses aiguilles puis on s’intéresse à des projets de plus en plus fins.

Vous aimerez aussi vous challenger sur la taille de l’ouvrage final. Si vous avez tricoté uniquement des accessoires, vous relèverez un grand défi quand vous vous attaquerez à votre premier pull.

Bref, vous l’avez compris, le tricot, c’est un univers tellement vaste que vous ne pourrez pas vous ennuyer. 😀 (Et oui, c’est cool!)

  • Bonne raison n°18: Peace and love tricotesque.

Si le monde tricotait plus, il y aurait sans doute moins de conflits sur cette bonne vieille planète. Le tricot, c’est la paix. Difficile de tenir un gun tout en tricotant…

peace-and-love-tricot

Si tous les malfrats de la planète prenaient le temps de tricoter, ça leur permettrait de méditer (voir bonne raison n°1), de réduire leur rythme cardiaque (voir bonne raison n°15), de faire preuve de créativité (voir bonne raison n°3) et de s’envelopper de douceur et de tendresse. Le tricot permet une plongée au pays des Bisounours et ça fait du bien!

  • Bonne raison n°19: Tricoter pour plus de douceur.

Et oui, tricotez et vous ajouterez ainsi un peu plus de douceur dans ce monde de brutes. La vie n’est pas toujours aussi rose qu’on le souhaiterait. Les actualités sont parfois bien tristes et déprimantes.

Le tricot permet à une minuscule échelle d’ajouter un peu de mignonnerie à ce monde un peu fou. Oui, tricoter un petit nœud rose, ce n’est pas grand chose mais c’est déjà un petit plus, un petit ajout au Beau pour équilibrer la balance.

  • Bonne raison n°20: Tricotez et amusez-vous!

S’il y a bien une raison essentielle qui doit vous donner envie de tricoter, c’est le plaisir.

Amusez-vous, retrouvez l’enfant créateur en vous et prenez du plaisir.

C’est LA raison prioritaire, celle qui doit passer avant toutes les autres :).

tricot-fun

 

He, he , vous êtes toujours là? Alors, si vous avez lu cet article jusqu’au bout, Whaouh, c’est sûr, le tricot est fait pour vous!

Cet article vous a plu? N’hésitez pas à le partager sur les réseaux pour que le tricot devienne la passion de plus en plus de monde 😉

 

 

 

 

Quelles aiguilles choisir?

Lorsqu’on débute en tricot, on sait bien qu’on a besoin d’aiguilles… mais on ne sait absolument pas lesquelles choisir!

Il y a des matières différentes:

  • bois
  • plastique
  • métal

Il y a des tailles différentes:

  • courte
  • longue

Il y a des diamètres différents:

  • de 2 mm à 20 mm environ

Enfin, il y a 2 grandes catégories: les aiguilles droites et les aiguilles circulaires.

Ouf! Alors comment s’y retrouver dans la jungle folle des aiguilles à tricot?

  • 1. Quelle matière?

Si vous avez la chance de connaitre une tricoteuse, vous allez pouvoir lui emprunter quelques paires pour tester les matières différentes. Trop chouette!

Sinon, je trouve que c’est important de tester le métal (aluminium, zinc, carbone…) ou le bois (hêtre, bouleau, bambou…). Les deux matières apportent des sensations très différentes, il vous faudra donc les tester pour savoir laquelle vous préférez.

Je déconseille les aiguilles plastiques, celles que j’ai testées ne m’ont pas paru très efficaces. Les frottements de la laine naturelle sur le plastique provoquent aussi un phénomène électro-statique qui n’est pas des plus agréables. J’avoue cependant ne pas avoir essayer les aiguilles plastiques haut de gamme de type Knit Pro. Peut-être que certaines d’entre vous les adorent, faites-en part dans les commentaires 😉

  • 2. Aiguilles droites ou aiguilles circulaires?

aiguilles tricot droites circulaires

Je dirais sans hésiter de privilégier dès le départ l’achat d’aiguilles circulaires. Elles sont en effet plus maniables, plus légères et plus discrètes dans un sac. Et plus tard, elles vous permettront de tricoter facilement en rond grâce à la technique du Magic Loop.

Cependant, si on vous donne ou on vous prête des aiguilles droites, sautez sur l’occasion! Ce sera l’idéal pour débuter sans casser votre tirelire!

Vous vous achèterez ensuite des aiguilles circulaires si le besoin s’en fait sentir. 😉

  • 3. Quel diamètre pour débuter?

Lorsqu’on débute et qu’on apprend les premiers gestes, le mieux, c’est de commencer avec un diamètre intermédiaire: 3.5 mm ou 4 mm, ça me parait idéal.

Cela vous permettra d’apprendre à bien placer vos mains.

Ensuite, quand vous connaîtrez les gestes de base et que vous serez bien entraînée sur ces diamètres, vous pourrez passer à d’autres diamètres.

Et oui! Vous pourrez vous tricoter un snood aux aiguilles n°8, vous serez enchantée de voir comme ça monte vite!

  • 4. Et les autres aiguilles?

Il existe encore d’autres types d’aiguilles: les aiguilles double pointes et les aiguilles à torsades par exemple. Ces aiguilles ne sont pas indispensables pour vos débuts.

Mais dès que vous vous sentirez prête à faire des torsades, acheter une aiguille à torsades, cela vous aidera vraiment!

Les aiguilles double pointes peuvent être remplacées par des aiguilles circulaires, donc, là aussi, pas d’urgence!

Enfin, il y a une aiguille à ne pas négliger et à avoir absolument: une aiguille à laine! Il s’agit d’une grosse aiguille à bout rond avec un chas élargi. Vous en aurez besoin dès vos premiers tricots.

aiguille à laine débuter tricot

 

J’espère que ces explications vous auront permis d’y voir plus clair et vous aideront à vous lancer en toute sérénité dans les joies du tricot! N’hésitez pas à partager vos avis sur les aiguilles dans les commentaires!

 

 

 

 

Quelle laine choisir pour débuter?

Quelle laine choisir pour débuter le tricot?

Cette question peut paraître très simple mais finalement quand on veut s’initier au tricot, on est vite perdue face à l‘immensité du choix qui s’offre à nous.

Comment choisir une pelote quand on est une totale débutante?

Faut-il le faire sur un coup de coeur?

Y a-t-il des laines à éviter?

Quelle taille de fil choisir?

Et quelle matière?

Petit tour d’horizon pour tenter de démêler cette affaire de fil!

  • 1. Les pelotes à éviter

Autant commencer par l’éviction de certaines pelotes, ça nous facilitera la tâche ensuite. Si vous êtes vraiment débutante, il est préférable de choisir un fil simple.

Évitez absolument les fils trop poilus, les fils plein de paillettes ou tout fil plus ou moins excentrique.

laines fantaisies

Pourquoi? Tout simplement parce que ces fils sont impossibles à détricoter et quand on est débutante, on aime pouvoir rattraper nos petites erreurs en détricotant quelques rangs.

En plus, ces fils ne nous permettent pas de bien percevoir la régularité des points, donc il vaut mieux les oublier ou les garder pour plus tard.

  • 2. La taille du fil

Pour apprendre à tricoter, je conseille des aiguilles de taille moyenne. Je pense que les aiguilles 3,5 ou 4 mm sont idéales. A partir de 6mm, les aiguilles deviennent plus difficiles à manipuler. Avec de grosses aiguilles, vous placerez mal vos doigts et ce n’est pas idéal pour vos premiers pas.

Je vois souvent des débutantes commencer avec de très grosses aiguilles, mais il faut savoir que des aiguilles épaisses rendent le travail plus fatigant pour les mains, poignets et avant-bras. Cela risque de vous donner envie de fuir le tricot plus qu’autre chose!

Ce qui est positif avec des aiguilles 3,5 ou 4 mm, c’est que si vous savez tricoter avec ces aiguilles, vous pourrez tricoter avec des aiguilles plus fines ou des plus épaisses. A vous les joies du tricot!

Pour bien choisir un fil de taille moyenne, correspondant à des aiguilles 3,5 mm ou des aiguilles 4mm, regardez l’étiquette de la pelote. Vous verrez une petit logo d’aiguilles avec un chiffre.

taille des aiguilles

  • 3. La matière du fil idéal

Alors, nous avons mis de côté les fils fantaisie. Maintenant, il nous reste des fils classiques.

Vous avez le choix entre du coton, des fils synthétiques, des laines naturelles ou des mélanges.

Pour faire votre choix, demandez-vous si vous aurez besoin de laver votre ouvrage en machine ou si un lavage à la main peut s’envisager. Selon votre choix, reportez vous à l’étiquette pour vous assurer que cette pelote qui vous fait rêver correspond bien à vos attentes.

laines naturellescrédit photo: les bergers Cathare

Le coton est une matière un peu particulière car il est parfois plus raide. Le fil a le désavantage d’avoir tendance à se dédoubler, ce qui ne facilite pas la tâche des débutantes. Mais les ouvrages en coton sont très jolis et j’en ai tricoté dès mes débuts, c’est donc difficile pour moi de le déconseiller.

Ce qui est important, c’est de vous faire plaisir, si vous apprenez le tricot avec un coloris qui vous fait horreur, vous risquez de vite vous démotiver!

  • 4. Pelote ou écheveau?

Alors, même si les écheveaux sont incontestablement très mignons et tendances. La pelote est à privilégier quand on débute. Pourquoi? Tout simplement parce qu’il vous faudra passer l’écheveau en pelote avant de le tricoter. On peut le faire manuellement mais c’est très fastidieux, en général les tricoteuses qui achètent des écheveaux, achètent aussi un dévidoir et une bobineuse.

Malgré tout si un écheveau vous plait, il y a beaucoup de boutiques qui proposent de vous le passer en pelote, certains sites internet proposent aussi ce service contre quelques centimes.

écheveau

J’espère avoir pu éclairer vos lanternes et avoir fait le tour de la question.N’hésitez pas à me poser vos questions!

C’est à vous maintenant, dites-nous dans les commentaires avec quel fil vous avez débuté.

 

7 conseils pour apprendre le tricot

Au 21ème siècle, nous sommes nombreuses à vouloir apprendre à tricoter.

La révolution internet du tricot n’y est pas pour rien, bien sûr. Malgré tout, nos débuts ne sont pas toujours des plus heureux.

Quand on voit les merveilles que font les nanas sur internet et qu’on les compare à nos premiers résultats très mitigés, on peut vite se décourager.

débuts au tricot

Voici mes 7 conseils pour vous éviter le découragement et surtout vous amener à l’enthousiasme tricotesque.

  1. La patience
  2. La régularité
  3. Les petits projets
  4. L’envol
  5. Les tricopotes
  6. Le partage
  7. Les modèles

1. La patience

Aaaaah… La patience

Bon, on n’est pas toutes égales à ce niveau (ça, c’est clair, lol) mais c’est évident que les débuts en tricot vous demanderont un peu de patience. Cependant, si vous débutez en sachant que les débuts ne seront pas forcément faciles, faciles, vous aurez moins de désillusions.

Généralement les premiers rangs ne sont pas réguliers, les mailles ont la fâcheuse tendance à être trop serrées puis trop lâches… Et ça, c’est quand les mailles ne se sont pas fait la malle et que vous vous retrouvez avec un énoooorme trou!

Mais tout ça, c’est normal, on en passe toutes par là.

2. La régularité

Pour avoir un tricot régulier, le mieux, c’est de tricoter régulièrement. Ça ne sert à rien de tricoter durant 3 heures, pour ensuite balancer votre tricot car vous ne pouvez plus le supporter.

Vous pouvez commencer par des petits instants tricot de 15 minutes chaque jour (ou presque 😉 ) vous verrez de nets progrès après quelques semaines.

3. Les petits projets

Commencer par des petits projets. Ne vous lancez pas de suite dans un pull ou des chaussettes, faites preuve de patience (et oui, encore!). Pour vos entraînements des débuts, vous trouverez bien des enfants autour de vous qui seront ravis d’avoir des couvertures colorées pour leurs doudous.

premier tricot1

Les enfants sont super pour ça: vous avez tricoté un pauvre carré de 20 cm sur 20 cm, plein de défauts et de trous et ils seront capables de se battre pour l’avoir. Lol. Comptez sur eux pour vous en réclamer plein. Et si vous n’avez pas d’enfant, gâtez ceux des autres :D!

tricot débutante

4. L’envol

Ça y est, votre tricot est régulier! Vous êtes plus à l’aise avec vos aiguilles et tricoter est devenu un vrai plaisir.

Il est temps de prendre son envol!

Il est temps de vous faire plaisir et de tricoter un projet qui vous tient vraiment à coeur.

Si vous maîtrisez déjà bien le point mousse, allez-y, choisissez un modèle fait avec ce point. Achetez la laine et les aiguilles adéquates. Et en avant! Youhou!envol tricoteuse

5. Les tricopotes

Le tricot, c’est aussi une communauté. Et bien sûr, c’est super agréable de tricoter avec des copains et copines.

Si vous avez déjà une amie ou un ami de tricot, chouchoutez le/la car ce sera un compagnon précieux dans vos progrès.

Si vous n’avez pas cette chance, essayez de vous rapprocher des tricot-thés ou autre club tricot. Tentez au moins une fois, peut-être que vous vous y plairez vraiment.

Pour celles qui habitent dans un endroit hyper-isolé ou qui sont trop timides pour franchir la porte d’un tricot-thé, il reste les tricot-thés virtuels; les amies blogueuses; les podcasts des tricopotes… Vous voilà bien entourée! Et vous verrez que les échanges, les discussions tricots et les fou-rires vous apporteront beaucoup et nourriront votre passion.

6. Le partage

Je viens de parler de partage avec les tricopotes. Et oui, partager sur ses tricots, sur ses réussites, sur ses échecs, sur ses projets permet de garder la flamme tricotesque. Il y a instagram pour cela, Pinterest, ou encore les galeries de Ravelry. Et pourquoi ne pas faire votre propre blog? Bloguer sur vos tricots vous donnera l’envie d’en faire encore plus. Je vous assure!

N’hésitez pas aussi à partager dans la vraie vie. Je montre souvent mes dernières réalisations à ceux qui sont de passage à la maison (il faut dire qu’avec mes en-cours qui traînent un peu partout, la question “tu tricotes?” fuse vite). Parfois, clairement, les gens s’en fichent royalement. Mais pour d’autres, je vois apparaître des petites étoiles dans leurs yeux et ça me fait vraiment plaisir. Ce sont souvent des personnes créatives, elles-mêmes, ou qui le sont au moins au fond d’elle-même. Et je suis vraiment contente quand je donne envie à mes proches de créer encore plus :)!

7. Les modèles

Ça y est, vous vous sentez prête à tricoter autre chose que des couvertures et des écharpes. Vous allez pouvoir vous faire plaisir en choisissant un modèle. Ne faites pas l’erreur que j’ai faite à mes débuts: j’ai voulu faire un pull à ma nièce mais je n’ai pas eu l’idée de suivre un patron.

Résultat: pour le corps, c’était parfait mais… elle ne pouvait pas passer ses bras dans les emmanchures! Ah, ah j’en ris encore!

apprendre le tricot

Si je vous raconte cette histoire, c’est pour que vous sachiez qu’on apprend toujours de ses erreurs et que même si on en rit jaune au départ, on finit par en rire vraiment 10 ans plus tard :D.

Choisissez des modèles qui vous plaisent vraiment si vous commencez à tricoter des vêtements. Et… il vous faudra de nouveau faire preuve de patience pour apprendre plein de nouvelles techniques propres aux vêtements.

Mais n’est-ce pas pour cela que nous sommes fans de tricot? Nous adorons les défis et mettre à l’épreuve notre patience.

Allez bon tricot à toutes!

La parole est à toi, raconte-nous tes débuts en tricot, je ne dois pas être la seule à qui il est arrivé ce genre de bonne blague! 😀