Catégorie : défi patronage

Joyeux printemps les amis!

Depuis que j’ai décidé de consacrer encore plus de temps à ma passion, je m’amuse comme une petite fille.

Je viens de réaliser une minuscule vidéo qui me fait penser à ma petite fille intérieure 😉

Je souhaite un merveilleux printemps à tous ceux qui passeront par là!

Qu’il pleuve, grêle ou qu’il fasse un grand soleil, amusez-vous!!

 

Et vous, ça vous dit de jouer à la poupée?

Le patron pour tricoter un Minipilie est à 6,50€ TTC.

Retrouvez le patron pour un Minipilie joli sur Ravelry: Petit patron mignon

Ou bien directement ici:

Informations sur ce patron:

Tricoter un Minipilie est parfaitement abordable pour les débutants en tricot. Vous recevrez 2 patrons:

  • 1 patron pour un Minipilie qui se tricote à plat, idéal pour les débutants
  • 1 patron pour un Minipilie qui se tricote en rond, idéal pour ceux qui savent tricoter en Magic Loop.

Les Minipilies se tricotent avec des aiguilles 3 et de la laine correspondante.

Ces patrons sont accompagnés d’un conte, une histoire pour vous transporter dans le monde doux et joyeux des Himpi Pilies.

 

Enregistrer

Enregistrer

Défi patronage # 6: Mise en vente

Youhou! Je viens de franchir une grande étape dans mon défi patronage! J’ai enfin publié et mis en vente mon patron sur une plateforme de vente ! J’ai choisi Ravelry que la plupart des tricoteurs connaissent et utilisent.

Je suis très contente d’avoir finalisé cette étape! J’avoue que ça me paraissait assez insurmontable… et finalement, ça n’était pas si compliqué! Je sais déjà que je me ferai moins de nœuds au cerveau pour mon prochain patron ;).

Alors depuis mon dernier article sur le défi patronage, que s’est-il passé?

  • J’ai concrétisé mon statut d’auto-entrepreneur, et là aussi, c’était bien plus simple que ce que je m’étais imaginé.
  • J’ai fait relire le conte qui sera offert avec le patron. Un conte écrit avec le cœur qui donnera, je l’espère, à tous ses lecteurs, une envie folle de tricoter et de transmettre la passion du tricot.
  • J’ai retravaillé la mise en page du patron. J’ai fait des photos explicatives.
  • J’ai mis mon patron en vente sur Ravelry. Youpi!
  • Entre temps, j’ai tricoté de nouvelles poupées pour m’amuser et pour préparer la suite…

Et maintenant, que me reste-t-il à accomplir?

Oui, figurez-vous que ce n’est finalement qu’un début. Jusque là mon patron était un bébé qui grandissait bien au chaud dans ma petite tête, il était prêt à sortir au grand jour, alors je l’ai placé sur Ravelry… Mais maintenant, il va falloir que je l’accompagne, que je lui permette de découvrir les tricoteurs du monde entier et que je l’aide à faire ses premiers pas ^^.

Alors voici les prochaines étapes:

  • Faire traduire mon patron et le conte en anglais et allemand.
  • M’amuser à faire des photos pour présenter mon patron sur les réseaux sociaux.
  • Créer une boutique Etsy afin d’y vendre mon patron et quelques créations.

J’ai encore d’autres idées pour l’avenir mais je vais déjà m’en tenir à ces objectifs, car (comme vous l’avez peut-être remarqué) j’avance à tous petits pas… mais j’avance et c’est le principal 😉

Et maintenant, quelques mots sur mon petit patron d’amour:

Mes poupées portent le doux nom de Minipilies. Vous pourrez donc donner vie à un Minipilie grâce à votre talent!

  • 1) Le patron

C’est un patron qui présente comment réaliser un Minipilie de 18 cm environ. Il y a en fait deux patrons puisque vous pourrez choisir de tricoter votre poupée à plat (avec quelques coutures à la fin) ou en rond grâce à la technique du magic loop (avec moins de couture). Comme ça, il y en a pour tous les goûts!

Le résultat final, que vous choisissiez de tricoter à plat ou en rond, est identique.

J’ai choisi de faire des explications abordables pour les débutants. Il y a des photos pour vous accompagner et vous montrer ce que vous devez faire.

  • 2) Les aiguilles

il faudra vous équiper d’aiguilles 3 mm (droites ou circulaires) et d’une aiguille à laine pour les coutures et finitions.

  • 3) La laine utilisée

Pour le corps et le visage, vous devez utiliser un fil qui se tricote avec des aiguilles 3mm. J’ai pour ma part utilisé la laine mohair de DMC 100% baby et la laine Sweetfing de Petit Bout de Laine.

  • La première (DMC 100% Baby) a l’avantage d’être lavable en machine.
  • La deuxième (sweetfing de Petit Bout de Laine) peut être acheté en mini écheveaux et offre des coloris splendide.

Pour les cheveux, selon le rendu final que vous souhaitez obtenir, vous pourrez choisir un fil qui se tricote avec des aiguilles 4mm comme ici avec la laine Woolly de DMC.

Ou bien un fil plus épais, comme ici, avec la Magic + de Bergère de France:

Ou encore un fil mohair, comme ici, avec un fil  Mohair de France 98% mohair et 2% soie.

  • 4) Le prix:

Vous avez très envie de tricoter un Minipilie, vous aussi? Le prix du patron accompagné du conte des Hïmpi pilies est de 6,50€. Si le coeur vous en dit, voici un petit bouton pour l’acheter 🙂

Ou bien vous pourrez retrouver le patron sur Ravelry ici: Minipilie

N’hésitez pas à m’écrire un petit mot dans les commentaires, c’est toujours un grand plaisir de vous lire!!

Défi patronage # 5: La petite touche finale

Enfin, je prends le temps de donner des nouvelles sur l’avancée de mon défi patronage 😉

Si vous voulez mieux comprendre de quoi il s’agit, vous pouvez lire les 4 articles précédents.

Mon défi patronage

Défi patronage #1: le choix de la laine

Défi patronage #2: Un patron qui prend forme

Défi patronage #3: Les poupées prennent vie

Défi patronage #4: Le choix du nom

Le patron a été testé et il est prêt pour la vente, youhou!

C’est une grande étape de franchie et je vous avoue que j’ai été surprise par le temps qu’il m’a fallu pour passer de mes simples notes griffonnées dans un carnet à un véritable patron, accessible aux débutants comme aux experts en tricot.

J’en profite pour remercier mes testeuses pour leurs remarques judicieuses et leur patience face aux petites imperfections qui trainaient encore ça et là.

Et alors, me direz-vous, on peut l’acheter ton patron?

Et bien, non pas encore… on se rapproche de la ligne d’arrivée mais il y a encore le sprint final à accomplir!

Vous vous souvenez quand je vous ai sollicités pour le choix du nom?

Je vous remercie pour vos très nombreuses participations!

J’ai été portée par votre enthousiasme et tous ces noms proposés ont fait germé en moi l’envie d’écrire une histoire: l’histoire de ces petites poupées, (qui vous vous en doutez bien ne sont pas des petites poupées comme les autres ^^) je prends donc le temps d’écrire un conte qui sera associé au patron. Je garde encore leur nom secret pour quelques temps 😉 j’espère que vous me pardonnerez!

Ce patron, vous le savez, c’est, je l’espère, le début d’une nouvelle vie pour moi. Une nouvelle vie où je pourrais partager ma créativité au plus grand nombre et durant laquelle je pourrais être pleinement moi-même. Je suis déjà très enthousiaste d’avoir franchi le pas et de m’être lancée. Alors j’ai hâte de découvrir la suite!

Et c’est pour cela aussi que je prends mon temps, j’essaie de réaliser un patron qui me corresponde pleinement, un patron du cœur, celui de la nouvelle Aline. J’ai mis beaucoup plus de moi-même dans ce patron que dans les patrons que je propose dans la tricothèque par exemple. Même si je soigne les patrons de la tricothèque, je ne les réalise pas avec autant de passion que le patron de mes poupées.

J’espère donc que le résultat sera à la hauteur de mes espérances et qu’il vous parlera.

Et puis, la concrétisation de ce projet étant presque terminée, je me rends compte que je n’ai pas encore pris le temps de me renseigner sur toutes les questions administratives. J’avoue que ce n’est pas mon fort 🙂

C’est sûr que j’ai davantage envie de tricoter et de jouer à la poupée que de me pencher sur le casse-tête administratif qui m’attend. Mais je finirai par le faire, ne vous en faites pas.

Alors à bientôt pour la suite du défi!

Défi patronage #4: le choix du nom

Il est temps de vous donner des nouvelles de mon défi patronage. Et oui, mine de rien, ça avance!

Si vous voulez comprendre de quoi il s’agit, vous pouvez bien sûr lire les 4 articles qui évoquaient ce défi:

Mon défi patronage

Défi patronage #1: le choix de laine

Défi patronage #2: un patron qui prend forme

Défi patronage #3: les poupées prennent vie

Le patron est rédigé.

Audrey du blog Petit Bout de Moi et gérante de la boutique Petit Bout de Laine s’est proposée pour le relire, trop sympa!

J’ai entièrement confiance en ses talents pour être sûre que son regard d’expert saura dénicher la petite erreur fatidique que je n’ai pas encore repérée (malgré mes innombrables relectures!)

Ensuite, je prévois de proposer un test du patron.

Mais avant cette nouvelle grande étape, j’ai besoin de votre aide!!

Voilà de quelles manières vous pouvez m’aider:

1- Dites-moi ce que vous appréciez et n’appréciez pas dans mes petites poupées, ça me permettra peut-être de faire quelques derniers changements.

2- Dites-moi si une poupée vous plait plus que les autres et pourquoi.

3- Aidez-moi à trouver un nom à ces poupées, pour l’instant je les appelle Les Poupettes mais je ne trouve pas ça extrêmement original!

Voilà des photos de mes petites poupettes:

D’abord les petites dernières:

couple-poupee-laine poupee-laine-facile

lutin-tricot

Puis les autres:

img_0643

poupee-tricot-facile

poupee-laine-cheveux

poupee-tricot-patron

Votre aide m’est très précieuse et vos encouragements aussi!

Bien sûr n’hésitez pas non plus à critiquer car j’estime que les critiques négatives sont là pour nous aider à avancer, promis, je ne serai pas vexée!!

Alors à vos commentaires 😉 et un grand merci!!

 

Défi patronage #3: les poupées prennent vie

Les poupées prennent vie

Voilà des nouvelles de mon défi patronage! Comme je l’explique dans cet article, je me suis lancée un challenge pour cette fin d’année: mettre en vente mon premier patron.

patron-poupee-en-laine

  • 1. Tests de laine: la suite

Alors après avoir validé mon patron, j’ai souhaité faire des tests concernant la laine à utiliser afin de conseiller au mieux mes futurs clients (qui seront trèèèès nombreux, n’est-ce pas?).

J’ai donc tricoté de nouvelles poupées avec la laine de la boutique “Petit bout de laine” et je confirme ma première impression: cette laine est top: douce et régulière. C’est un vrai bonheur de la tricoter. Elle conviendra parfaitement pour des poupées un peu plus chic et cela me réjouit car mes client(e)s qui aiment tricoter de la fingering pourront terminer leurs restes en faisant des poupées.

poupee-tricotee

Avec Audrey qui est à la tête de “Petit bout de laine“, on réfléchit à la possibilité de faire des kits complets ensemble. J’avoue que j’espère vraiment que ce sera réalisable tant j’aime sa laine! En tout cas, c’est une aventure qui me passionne vraiment 🙂 Et j’en profite pour remercier une nouvelle fois Audrey pour cette idée de collaboration!

  • 2. Tests pour les cheveux

J’ai également pris le temps d’ajouter des cheveux à 3 des mes poupées, cela m’a permis de tester 3 laines différentes. C’est la laine Woolly 100% mérinos de DMC qui s’en sort le mieux, il me semble.

poupee-en-tricot

Malgré tout, les deux autres laines sont intéressantes. J’ai utilisé de la laine 100% Baby de DMC pour la poupée blonde, le résultat est aussi très joli. La mise en place est un peu plus longue car les cheveux sont plus fins.

Ce qui est chouette c’est que ça permet de faire des coiffures à la poupée ^^. (J’aime encore jouer à la poupée!)

poupee-tricot-patron

Enfin, j’ai utilisé de la laine Magic + de Bergère de France pour la poupée aux cheveux châtains, le résultat est très différent car c’est un gros fil mais ça lui va bien.

poupee-laine-cheveux

Quand j’achète un patron, j’aime voir les différents résultats que je pourrai obtenir en utilisant telle ou telle laine, c’est pourquoi, je trouve que ce n’est pas du temps perdu que d’en tricoter plusieurs pour faire des tests différents.

Et puis, plus j’aurai de poupées et plus je pourrai faire des photos variées. Sachant que les photos sont très importantes lors de la vente d’un patron, c’est parfait!

  • 3. Mes conclusions

Voilà un petit récapitulatif de ce que j’ai appris ces derniers jours:

  • a) Parler de ses projets

J’ai compris qu’il fallait parler un maximum de ses projets car plus on en parle et plus on s’offre la possibilité de s’ouvrir des opportunités.

Ainsi, une amie m’a proposé de m’aider grâce à son super appareil photo et Audrey m’a proposé de réfléchir à la possibilité de créer un kit ensemble. Tout cela ne serait pas arrivé si je n’avais pas écrit quelques articles sur mon défi patronage.

poupee-laine-patron

  • b) Avancer à petits pas mais avancer

Le tricot est une question de patience. On a beau avoir une idée en tête, il faut du temps pour lui donner vie.

Préparer un patron, c’est avant tout faire preuve de patience et de persévérance.

poupee-tricotee-patron

Je me rends compte maintenant que ça va moins vite que ce que je pensais. La réalisation me prend beaucoup de temps. Heureusement, le tricot est un puissant anti-stress chez moi alors je n’ai jamais été aussi zen 😉 Ah ah!

  • c) Accepter d’investir dans ses rêves

Je viens de m’offrir l’appareil photo de mes rêves après être allée chez mon amie. Vous savez celle qui voulait m’aider avec son appareil photo. Quand j’ai vu la qualité de ses photos, j’ai été très surprise que la différence avec mon appareil bas de gamme puisse être aussi époustouflante!

Alors j’ai enfin osé franchir le pas! Maintenant il me reste à prendre en main cet appareil qui me fait encore un peu peur 😉 Mais ça va être cool!

poupee-tricot-facile

Pour ceux et celles qui n’auraient pas lu les articles précédents de mon défi patronage, vous pouvez cliquer ici:

Mon défi patronage

Défi patronage #1: le choix de la laine

Mon défi patronage #2: un patron qui prend forme

N’hésitez pas à me donner votre avis sur les poupées chevelues que vous avez vues dans cet article. Dites-moi laquelle vous préférez et ce que vous ajouteriez ou changeriez si vous aviez une baguette magique…

 

 

 

 

Défi patronage #2: un patron qui prend forme

Un patron qui prend forme

  • 1. Le patron idéal

Ces derniers temps, j’ai pu tricoter. J’ai repris mon premier patron et je l’ai modifié un peu. Je voulais un corps tout petit (tout mignon ^^) et une tête plus grosse. Je pense avoir trouvé le patron qui me convient! Youhou!

poupée laine

Je fais le choix de ne pas suivre les proportions classiques du corps humain. En même temps, quand on voit mes dessins avec ces petits bons hommes à grosse tête, on se doute que je ne vais pas savoir suivre les proportions classiques.;)

  • 2. Tests de laine

J’ai testé les différents coloris de la laine DMC que j’avais achetée. Je trouve le résultat doux et sympa mais maintenant, j’ai envie de coloris plus francs.

défi patronage poupée

Du coup, je n’ai pas résisté et j’ai passé une commande chez Petit Bout de Laine. J’ai trouvé des mini écheveaux aux coloris parfaits pour répondre à mes envies du moment.

J’ai reçu ma commande seulement 48 heures après l’avoir passée, merveilleux! Quand on est une accro comme moi, un service rapide, c’est vraiment appréciable! La laine est bien plus douce que la laine DMC et je suis tombée amoureuse des coloris. Miam, j’en mangerais (oui, oui, je suis folle!). Et les mini écheveaux, il faut bien le dire, ça surpasse toute la mignonnerie que l’on puisse imaginer!

mini écheveaux

goodies petit bout de laine

Les petits goodies en bonus, j’adooore!

 

Pour ce qui est des cheveux, j’ai commandé la laine qui m’avait permis de faire les cheveux des deux poupées que je vous ai montrées ici. Il s’agit de la laine Magic + chez Bergère de France. Je sais qu’elle convient bien pour le résultat que je souhaite obtenir, par contre elle n’est pas 100% naturelle alors je cherche encore une autre possibilité. Je vais tester le mohair prochainement.

  • 3. Mes conclusions

Je suis contente de mes avancées mais ce que je regrette; c’est de ne pas avoir accès à plus de laine pour pouvoir faire des essais. J’imagine que les vraies professionnelles du patronage ont à leur disposition toute une palette de fils et coloris pour pouvoir faire leur choix.

Près de chez moi, je n’ai qu’une boutique physique et elle est tout le temps fermée. Et le choix reste limité. Donc, si je veux persévérer dans le patronage, il faudra que je pallie à ce problème. Parce qu’acheter sur internet des pelotes pour ensuite me rendre compte que ça ne convient pas, ce n’est pas l’idéal!

Allez, je retourne à mon tricot: un petit bonhomme en laine moutarde… mmmmh…

Et à bientôt pour la suite de mes avancées!

S’il vous plait, donnez-moi votre avis sur mes premiers essais: la forme des poupées, les couleurs… Je suis tout ouïe!

Défi patronage #1: le choix de la laine

Je poursuis mon défi patronage avec grand enthousiasme pour l’instant (pourvu que ça dure!).

Bien sûr, je suis aussi assaillie par mes doutes de temps en temps. Une petite voix me susurre:

-“Tu es sûre que tu veux te lancer là-dedans?”

-“Tu es sans doute la seule à aimer tricoter des poupées…”

-“Avec tous les patrons gratuits qui existent, pourquoi crois-tu que des gens paieront pour ton patron??”

-“Il existe des milliards de patrons, le tien sera noyé dans la masse comme beaucoup d’autres”

Et bla bla bla…

Alors je tente de laisser dire cette petite voix pas très sympa pour me mettre à l’écoute de la petite fille qui est en moi et qui a bien envie qu’on la prenne au sérieux pour une fois et qu’on croit en son potentiel créatif.

Et puis, même si ça ne marchait pas, ce sera toujours une expérience tricotesque à prendre, peut-être que finalement, je vais me rendre compte que le patronage, ce n’est pas pour moi. J’en saurai toujours plus sur moi après et c’est déjà énorme. Donc, d’une manière ou d’une autre, c’est cool!

Alors revenons-en à mes avancées:

Pour le choix de la laine, mes critères étaient les suivants:

  • Un coloris peau dans la gamme
  • Une laine qui se tricote en 3 ou 3.5
  • Des couleurs attrayantes
  • une laine la plus naturelle possible
  • Une laine lavable en machine
  • Une laine suffisamment internationale pour envisager une traduction

J’ai finalement choisi la laine 100% baby de DMC, elle a l’avantage d’être lavable en machine tout en étant 100% pure laine mérinos.

crédit photo: DMC
crédit photo: DMC

Et surtout elle possède dans sa gamme de coloris, une couleur qui peut convenir pour la peau.

C’est en fait, vraiment pour ce dernier point que je l’ai sélectionnée car trouver un coloris peau idéal n’était pas le plus facile.

Par contre… gros souci concernant les cheveux!

Au départ, je voulais les faire avec la woolly de DMC mais j’ai bien peur qu’elle ne soit trop fine. Et je trouve que les coloris qui pourraient convenir pour des cheveux ne sont vraiment pas terribles.

En fait, les coloris de la 100% baby sont plutôt pastels et nude alors que les coloris de la woolly sont plutôt vifs. Du coup l’association des deux pour un même patron n’est pas des plus heureuse.

Pourtant, j’aime la woolly mais là, il faut bien avouer qu’elle ne conviendra pas pour ce projet.

Je dois donc encore faire des tests.

J’avance à petits pas mais j’avance tout de même, c’est le principal, non?

Mes petites poupées resteront chauves encore quelques temps…

 

Mon défi patronage

Je me lance dans un tout nouveau défi tricot!

Comme je l’ai précisé dans ma page contact, mon rêve serait de pouvoir vivre de ma passion pour le tricot!

Je pense qu’on est beaucoup à rêver de pouvoir vivre de notre passion, mais cela reste souvent un doux rêve tant les obstacles semblent nombreux.

J’ai cependant réalisé qu’il y avait urgence pour moi quand je me suis vue aller au travail en trainant de plus en plus les pieds. Dès que j’avais un petit moment de libre, je me mettais à mon bureau et je tricotais, ne serait-ce que 10 minutes… C’est ce qui me permettait de tenir et surtout qui m’aidait à me recentrer, à me “zenifier” pour les nombreuses heures à venir… Quand je ne pouvais pas sortir mes aiguilles, je passais du temps sur les sites de vente de laine ou sur les blogs des tricopotes…

Ma passion du tricot grandissait mais je me morfondais de ne pas pouvoir tricoter plus, d’avoir si peu de temps à consacrer à ma passion, à ce qui me faisait vibrer.

Et un jour, j’ai fini par y croire, j’ai fini par me dire “Et si c’était possible?” Après tout, il y a pas mal de personnes qui parviennent à en vivre, alors pourquoi pas moi?

rêve tricot

 

Depuis ce jour, j’ai décidé de prendre mon rêve au sérieux et de faire chaque jour un petit pas en direction de mon rêve. Ce blog fait partie de ces petits pas que je fais doucement mais sûrement en direction de mon avenir laineux et tricotesques 😉

Maintenant que j’ai décidé de tout tenter pour passer du rêve à la réalité, je vais commencer par la mise en vente de mon premier patron.

Et voilà LE défi patronage!

J’ai déjà mon patron en tête, j’ai déjà un prototype.

Je voudrais vendre le patron de petites poupées en tricot, voici des photos de mes premiers modèles mais le patron sera un peu modifié:

patron tricot

poupée laine tricot

Maintenant il me reste à:

  • choisir la laine adéquate
  • rédiger un patron clair et précis
  • si possible, le faire traduire en plusieurs langues
  • le faire tester
  • choisir une plateforme de vente
  • faire des photos attractives
  • lancer mon produit

poupée laine et liberty

Ça vous tente de me suivre dans cette aventure? J’espère que je saurai relever ce défi et peut-être que ça donnera l’envie à d’autres tricoteuses de s’y mettre aussi. Je compte bien partager des astuces au fur et à mesure de mes apprentissages.

J’espère poster un billet par semaine sur ce défi, en plus de mes autres articles, conseils et astuces! Alors restez connectés!

La parole est à toi, toi aussi tu aimerais vivre de ta passion? Raconte-nous! Ce défi patronage te donne envie de te lancer? Super! Plus on est de fous, plus on s’amuse! 😀