Catégorie : Non classé

Tricot circulaire: faire des manches sans couture?

Aaaah les coutures! 

Je sais bien que les coutures en tricot déplaisent à bien des tricoteuses…

Alors je continue ma série sur les aiguilles circulaires pour vous parler du Magic Loop.

Pour cette série sur le tricot circulaire, vous pouvez lire ces articles:

Click here to subscribe

Tricoter tout un pull sans aucune couture?

Oui c’est possible et oui, ça fait rêver!

Mais comment réalise-t-on cette prouesse tricotesque?

L’une des techniques que l’on peut utiliser est celle du Magic Loop. 

Le Magic Loop c’est la recette secrète de la tricoteuse qui n’aime pas spécialement les coutures…

Ce n’est pas une technique difficile à acquérir.

Il faut cependant veiller à avoir des aiguilles circulaires de bonnes qualités. Le souci avec des aiguilles circulaires bas de gamme, c’est que l’attache entre l’aiguille et le câble risque “d’accrocher”. Le tricot sera alors d’autant plus ralenti et vous finirez par vite vous agacer.

Pour choisir facilement des aiguilles de qualité, vous pouvez vous référer à cet article:

Quelles aiguilles circulaires acheter?

J’aime tricoter les manches et les chaussettes avec la technique du magic loop. Je choisis un câble suffisamment grand pour être à l’aise: 60 cm est pour moi la taille idéale.

Je vous présente en vidéo la technique et les éléments essentiels à connaître pour appliquer cette méthode.

Et vous, utilisez-vous cette technique? L’appréciez-vous?

Click here to subscribe

recherches utilisées pour trouver cet articleaugmentations tricot circulaire, manche pul avec aiguille circulaire, aiguilles circulaires pour faire des manches, faire un pull tricot sans couture, techniques de manche tricot sans couture, techniques de tricot sans couture, tricot Chaussette sans couture, tricot sans couture aiguilles circulaires, tricoter des manches aiguilles circulaires

Comment modifier les augmentations et les diminutions d’un modèle?

Aujourd’hui, je prends le temps d’aborder avec vous une question très pointue.

Les allergiques aux mathématiques devraient s’abstenir… Car oui, de nouveau, il va y avoir des maths sur le blog tricot!!

changer le patron de tricot

J’ai déjà réalisé un article et un mémento explicitant Comment modifier la taille d’un modèle de tricot?

Avec cet article, je vais approfondir ce sujet. J’ai eu beaucoup de questions concernant les diminutions et les augmentations.

Globalement, les tricoteuses comprennent bien comment se servir de la règle de 3 (ou produit en croix) pour modifier la taille d’un modèle. Malgré tout, pour les augmentations et les diminutions, il subsiste des questions.

Effectivement, il ne faut pas penser chaque augmentation ou diminution à part mais comprendre qu’il s’agit de ZONE de diminutions ou de ZONE d’augmentations.

Il faut aborder les séries d’augmentations et de diminutions aussi bien au niveau de la hauteur que de la largeur.

Click here to subscribe

Les Diminutions

Pour pouvoir modifier les diminutions d’un modèle, il faut suivre ces 4 étapes:

  • Compter le nombre de mailles qui sont diminuées au total.
  • Compter le nombre de rangs nécessaires pour que toutes ces diminutions aient lieu.
  • Convertir ces nombres de mailles et de rangs avec notre propre échantillon.
  • Réécrire le patron en répartissant les diminutions avec régularité.

Avec un exemple concret, ce sera plus simple à comprendre, alors allons-y!

bd 7

Le patron indique pour les manches:

“Faire un rang de diminutions ainsi : Faire un surjet simple avant le marqueur et tricoter 2
mailles ensemble après le marqueur.
Faire 8 rangs de diminutions de la même manière tous les 12 rangs.”

Ici, il s’agit donc de faire 2 diminutions par rang. Il y a en tout 9 rangs de diminutions et ces rangs sont espacés de 12 rangs.

Je peux donc suivre les 4 étapes présentées plus haut:

  • je compte le total des mailles diminuées:

9 x 2 = 18 diminutions

  • je compte le nombre total des rangs nécessaires pour ces diminutions:

9 x 12 = 108 rangs

  • je convertis ces nombres avec mon échantillon.

Pour cela, je me sers de la règle de 3:

Je convertis d’abord les mailles en centimètres avec l’échantillon d’origine puis en mailles avec mon propre échantillon.

  • je réécris les instructions en répartissant les diminutions avec régularité.

Admettons que j’obtienne avec mon échantillon, un équivalent de 12 mailles à diminuer sur 80 rangs.

Click here to subscribe
Je peux diviser d’abord le nombre de mailles à diminuer par 2 (car il y a 2 diminutions par rang) pour savoir combien de rangs de diminutions je devrais faire. Ici, il y aura donc 12 / 2 = 6 rangs de diminutions.

Ensuite, je divise le nombre total de rangs par ces rangs de diminutions pour savoir à quelle régularité, je devrais les faire:

80 / 6 = 13, 33

Je sais donc que je pourrai faire les diminutions tous les 13 rangs.

Je réécris les instructions et cela donnerait quelque chose comme:

“Faire un rang de diminutions ainsi : Faire un surjet simple avant le marqueur et tricoter 2
mailles ensemble après le marqueur.
Faire 5 rangs de diminutions de la même manière tous les 13 rangs.”

aide des tricoteuses

Les Augmentations

Pour les augmentations, le principe reste le même:

Il faut suivre les 4 étapes suivantes pour pouvoir modifier les augmentations d’un patron:

  • compter le total des mailles augmentées
  • compter le nombre total des rangs nécessaires pour ces augmentations.
  • convertir ces nombres avec mon échantillon.
  • réécrire le patron en répartissant les augmentations avec régularité.

J’espère que cet article ne vous aura pas effrayé, il faut se lancer, suivre les étapes tranquillement et on y arrive!

Bien sûr, on n’a pas besoin de maîtriser toute cette logique mathématiques pour apprendre le tricot, et heureusement!

Mais c’est vrai que dès que vous vous sentirez prête à modifier un patron et à le réécrire pour l’adapter à un autre échantillon. Vous aurez besoin de ce genre de ressources pour vous y retrouvez.