Étiquette : tricot

Confiance en soi et Tricot

Avec l’aventure du Blog Tricot, j’ai été surprise de constater à quel point le tricot et la confiance en soi formaient une belle équipe.

Beaucoup des challengers du tricot (pour rejoindre le Challenge Grands Débutants, c’est ici) témoignent que cette semaine d’apprentissage a participé à leur confiance en eux.

Mais même avec un niveau avancé ou expert, à chaque projet terminé, on sent notre confiance en nous se déployer. 🙂

Le tricot est-il donc un bon moyen pour gagner en confiance en soi?

Personnellement, j’en suis convaincue!

J’ai remarqué que de nombreuses caractéristiques du tricot se retrouvent dans le développement personnel. Ce n’est donc pas si étonnant que le tricot soit si bon pour nous!

Je m’arrête sur 6 points en particulier, vous verrez que le tricot a beaucoup à nous apporter sur un plan plus personnel. (C’est qu’on l’aime notre tricot!)

tricoteuse au pays des bisounours

1- Le sentiment d’accomplissement

Un tricot fini, ce sont des milliers de mailles qui nous rendent fier pour ce qu’on a accompli. C’est le moment d’honorer nos talents, après tout, peu de personnes seraient capables de réaliser une telle prouesse!

En tricot, j’apprécie particulièrement de pouvoir mener un projet du début à la fin. C’est important de pouvoir de temps en temps clore un chapitre. Voir la fin d’un projet, c’est tout simplement ressourçant et ça fait du bien au moral!

Dans nos vies, nous répétons de multiples tâches sans fin. Le ménage, l’éducation des enfants, le jardinage… toutes ces activités n’ont pas de FIN. Il faut soit répéter indéfiniment ce que nous avons à faire soit nous ne pouvons jamais vraiment dire que c’est fini.

Un tricot, c’est un projet qui se termine. On rentre les fils, on lui offre un joli blocage et c’est F.I.N.I. !!

(si vous ne connaissez pas le blocage, cet article vous éclairera)

Comme ça fait du bien!

2- La capacité à faire des choix

Comme je le dis souvent, je suis Normande et j’ai toujours eu du mal à faire des choix.

Mais le tricot m’a habituée à me positionner.

Et oui! Si on veut commencer à tricoter, il va bien falloir se décider!

Du choix de la laine, au choix du modèle, de la taille, il est nécessaire de trancher. Parfois, on ne fait pas le bon choix et c’est ainsi… On apprend petit à petit à accepter qu’on n’ait pas fait le bon du premier coup. On peut toujours détricoter et recommencer.

Dans la vie, on peut s’appuyer sur cette expérience tricotesque. Souvent, il faut réussir à choisir pour continuer à avancer. Parfois on se trompe et ce n’est pas si grave, cela fait partie de la vie. On pourra généralement rattraper l’erreur d’une manière ou d’une autre.

Et puis plus on tricote et plus c’est facile de faire les bons choix pour nos tricots. Tout comme plus on acquiert de l’expérience et plus c’est facile de faire les bons choix dans nos vies.

Ainsi, nos tricots renforcent notre capacité à avoir confiance en nos décisions et c’est bien utile au quotidien!

3- L’envie de se surpasser

Rien que le fait que vous ayez eu envie, un jour, d’apprendre à tricoter prouve que vous êtes prêt(e) à relever des défis! La curiosité intellectuelle est, selon moi, une grande qualité et tous les tricoteurs en font preuve 🙂

Et puis, le monde du tricot est tellement vaste que nous sommes vite appelés à tricoter des projets dont on ne maîtrise pas toutes les techniques. Mais ce n’est pas grave, on est là pour apprendre!

Il y a d’autres projets qui nous semblent demander un peu trop de temps ou de patience mais on les aborde, décidés à aller jusqu’au bout.

De cette façon, on prend l’habitude de nous lancer des petits défis tricotesques et c’est excellent pour notre confiance en nous!

Au final, on se lance régulièrement de nouveaux challenges, on surpasse nos appréhensions et on finit par apprécier d’aller explorer ce que l’on ne connaît pas.

4- Apprivoiser notre perfectionnisme

Si vous avez tendance à ne pas finir vos tricots, à laisser de côté les coutures et les finitions, à ne pas rentrer les fils… vous souffrez peut-être de perfectionnisme sans le savoir.

C’était mon cas et le tricot a participé à ma guérison!

Finalement, si je laissais mes tricots attendre leur col durant des mois, c’est simplement parce que j’avais peur de les gâcher avec un col mal fichu… Sauf qu’un tricot fini vaudra toujours mieux qu’un tricot en attente d’une couture!

Fait vaut mieux que parfait!

Heureusement, au bout d’un moment, on finit par être agacée par ces tricots non terminés, on se lance, et là c’est une victoire! Une victoire pour la tricoteuse que nous sommes et une victoire contre ce perfectionnisme paralysant!

Ensuite dans la vie, quand on se sent bloquée par l’étape finale, on peut se rappeler notre victoire tricotesque et nous lancer plus confiante encore!

“Fait vaut mieux que parfait” devient vite notre nouvelle devise!

5- Mettre en avant nos goûts personnels

Certaines personnes auront tendance à vouloir se fondre dans la masse par manque de confiance en soi.

Mais avec le tricot, on apprend petit à petit à affirmer nos goûts personnels. On choisit la forme, la matière, le modèle, le fil… Et même si on tricote parfois sur commande, on apprend petit à petit ce qu’on aime tricoter.

Quels fils nous plaisent le plus?

Quels projets nous enchantent?

Et quand on porte nos propres tricot, on se crée une garde-robe toute personnelle, unique. Nous assumons nos goûts et nous en sommes fières!

Plus ça va, et moins on a envie d’être comme tout le monde. On veut pouvoir tricoter et porter les couleurs qui nous font vibrer.

Et ce qui est merveilleux, c’est qu’en général nos goûts nous vont très bien. Et cela ne nous dérange plus du tout de ne plus être fondue dans la masse 😉

6- Se montrer persévérante

Si on veut pouvoir porter notre tricot, nous serons bien “obligées” de tricoter des mailles et des mailles.

Des milliers de mailles!

Comme un château a été bâti une pierre après l’autre, un tricot prend vie une maille après l’autre.

On se rend compte avec nos tricots combien la persévérance paye.

Quand on se sent découragé dans la vie,

Quand on a envie d’abandonner,

Quand une petite voix nous susurre “Laisse tomber… Tu n’y arriveras pas…”,

il est doux de nous rappeler qu’une maille après l’autre, on peut accomplir de très grandes choses. Un petit pas, tout petit pas, à la fois.

Nous gagnons confiance en nous et nous continuons à marcher tous les jours vers nos rêves, une petite maille après l’autre 🙂

En conclusion, peu importe que nous soyons des personnes peu confiantes ou des personnes très assurées, le tricot nous fera du bien et viendra renforcer nos points forts. Il nous offre de nombreuses leçons de vie sur lesquelles nous pouvons nous appuyer au quotidien. Ce n’est pas étonnant que les tricoteurs du monde entier soient si exceptionnels et formidables, n’est-ce pas??

Si vous avez encore envie de lire, vous pouvez retrouver le sommaire de mes articles les plus lus en cliquant ici:

Sommaire du Blog Tricot

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager et à le commenter. J’en serai plus que ravie!

Joyeux tricot!

Aline

Quelles aiguilles choisir?

Lorsqu’on débute en tricot, on sait bien qu’on a besoin d’aiguilles… mais on ne sait absolument pas lesquelles choisir!

Il y a des matières différentes:

  • bois
  • plastique
  • métal

Il y a des tailles différentes:

  • courte
  • longue

Il y a des diamètres différents:

  • de 2 mm à 20 mm environ

Enfin, il y a 2 grandes catégories: les aiguilles droites et les aiguilles circulaires.

Ouf! Alors comment s’y retrouver dans la jungle folle des aiguilles à tricot?

  • 1. Quelle matière?

Si vous avez la chance de connaitre une tricoteuse, vous allez pouvoir lui emprunter quelques paires pour tester les matières différentes. Trop chouette!

Sinon, je trouve que c’est important de tester le métal (aluminium, zinc, carbone…) ou le bois (hêtre, bouleau, bambou…). Les deux matières apportent des sensations très différentes, il vous faudra donc les tester pour savoir laquelle vous préférez.

Je déconseille les aiguilles plastiques, celles que j’ai testées ne m’ont pas paru très efficaces. Les frottements de la laine naturelle sur le plastique provoquent aussi un phénomène électro-statique qui n’est pas des plus agréables. J’avoue cependant ne pas avoir essayer les aiguilles plastiques haut de gamme de type Knit Pro. Peut-être que certaines d’entre vous les adorent, faites-en part dans les commentaires 😉

  • 2. Aiguilles droites ou aiguilles circulaires?

aiguilles tricot droites circulaires

Je dirais sans hésiter de privilégier dès le départ l’achat d’aiguilles circulaires. Elles sont en effet plus maniables, plus légères et plus discrètes dans un sac. Et plus tard, elles vous permettront de tricoter facilement en rond grâce à la technique du Magic Loop.

Cependant, si on vous donne ou on vous prête des aiguilles droites, sautez sur l’occasion! Ce sera l’idéal pour débuter sans casser votre tirelire!

Vous vous achèterez ensuite des aiguilles circulaires si le besoin s’en fait sentir. 😉

  • 3. Quel diamètre pour débuter?

Lorsqu’on débute et qu’on apprend les premiers gestes, le mieux, c’est de commencer avec un diamètre intermédiaire: 3.5 mm ou 4 mm, ça me parait idéal.

Cela vous permettra d’apprendre à bien placer vos mains.

Ensuite, quand vous connaîtrez les gestes de base et que vous serez bien entraînée sur ces diamètres, vous pourrez passer à d’autres diamètres.

Et oui! Vous pourrez vous tricoter un snood aux aiguilles n°8, vous serez enchantée de voir comme ça monte vite!

  • 4. Et les autres aiguilles?

Il existe encore d’autres types d’aiguilles: les aiguilles double pointes et les aiguilles à torsades par exemple. Ces aiguilles ne sont pas indispensables pour vos débuts.

Mais dès que vous vous sentirez prête à faire des torsades, acheter une aiguille à torsades, cela vous aidera vraiment!

Les aiguilles double pointes peuvent être remplacées par des aiguilles circulaires, donc, là aussi, pas d’urgence!

Enfin, il y a une aiguille à ne pas négliger et à avoir absolument: une aiguille à laine! Il s’agit d’une grosse aiguille à bout rond avec un chas élargi. Vous en aurez besoin dès vos premiers tricots.

aiguille à laine débuter tricot

 

J’espère que ces explications vous auront permis d’y voir plus clair et vous aideront à vous lancer en toute sérénité dans les joies du tricot! N’hésitez pas à partager vos avis sur les aiguilles dans les commentaires!