Quand vous vous lancez dans le tricot, vous lisez et entendez ici et là, i-né-vi-ta-ble-ment, qu’il ne faut pas oublier de faire un échantillon. On vous dit et on vous répète que c’est l’échantillon qui vous permettra d’obtenir le pull de vos rêves ou un bonnet qui conviendra parfaitement à votre tour de tête…

D’accord, il faut faire un échantillon mais alors comment le réalise-t-on ??

  • 1) Comment faire un échantillon?

Pour tricoter un échantillon, il faut d’abord avoir une indication à suivre. Vous trouverez celle-ci soit sur la pelote, soit sur le patron que vous suivez. Ces indications vous donnent le nombre de mailles, le nombre de rangs et le diamètre des aiguilles.

Une fois ces informations en votre possession, vous allez pouvoir commencer à tricoter. Mais attention! ne montez pas uniquement le nombre de mailles indiquées sur l’échantillon, ajoutez 4 mailles afin d’avoir une meilleure visibilité. Vous ajouterez en plus de ces 4 mailles, 4 ou 6 autres mailles qui vous permettront de faire deux bordures au point mousse sur les côtés.

Ce qui donne donc pour le montage des mailles:

nombre de mailles indiquées sur l’échantillon + 4 mailles + 4 mailles

Pour l’exemple ci-dessus, on monterait sur des aiguilles 7 mm: 11 mailles + 4 mailles + 4 mailles = 19 mailles.

L’échantillon se tricote normalement en jersey mais un patron peut indiquer un autre point à utiliser.

Pour les échantillons en jersey, border l’échantillon de point mousse permet d’éviter qu’il roulotte ( 4 rangs en bas et en haut de l’échantillon et 2 ou 3 mailles de point mousse sur les côtés).

  • 2) Une fois l’échantillon tricoté

Ça y est, vous avez vaillamment tricoté votre échantillon. Maintenant, il vous reste à rabattre souplement les mailles (par exemple avec cette méthode très simple).

Puis vous allez pouvoir le laver. Lavez-le exactement comme vous aimeriez pouvoir laver votre projet une fois terminé. Si vous avez acheté cette laine pour pouvoir la laver en machine à 30°C, c’est le moment de le faire. Vous verrez ainsi comment le fil se comporte. J’aime aussi frotter mes échantillons pour vérifier si la laine bouloche. Même si ce n’est pas toujours facile à voir à ce moment du tricot, je préfère m’en rendre compte le plus tôt possible! N’hésitez pas d’ailleurs à le laver plusieurs fois si vous souhaitez vous lancer dans un long ouvrage et que vous voulez être sûre de la pérennité de votre tricot une fois terminé.

Rien de plus rageant que de passer des semaines (ou des mois) sur une grosse veste pour s’apercevoir après que le fil a feutré ou bouloché au bout de deux lavages.

Vous pourrez faire sécher votre échantillon en le bloquant. Si vous êtes équipée d’un kit de blocage, c’est parfait, sinon une serviette et des épingles de couture conviendront parfaitement.

  • 3) Comment calculer les mailles et les rangs sur un échantillon?

Une fois votre échantillon sec, vous allez pouvoir passer à l’épreuve des mathématiques. Youpi!

L’idéal, c’est d’avoir un petit ustensile comme celui-ci. Sachez qu’il porte le magnifique nom de « calculateur de tricotage » 😉

Mais une bonne vieille règle fera très bien l’affaire aussi. Calculez le nombre de mailles qu’il vous a été nécessaire de tricoter pour obtenir 10 cm. Posez simplement la règle ou le « calculateur » sur le tricot. N’exercez pas de pression dessus car vous déformeriez le tricot et risqueriez de fausser les calculs;

Calculez également le nombre de rangs sur 10 cm. Cela vous permet d’obtenir votre échantillon.

  • 4) Comment adapter mon tricot à mon échantillon?

Si vous aimez le rendu de votre échantillon mais que malheureusement, ses mesures ne correspondent pas à celui du patron que vous avez choisi, il sera toujours possible de trouver une solution.

  • a) Si l’écart est léger

Si l’écart n’est que d’1 ou 2 rangs ou d’1 ou 2 mailles, il sera judicieux de tricoter de nouveau l’échantillon en changeant le diamètre des aiguilles.

Vous enlèverez ou ajouterez 0,25 mm au numéro d’aiguilles que vous aviez précédemment choisies.

Vous prendrez des aiguilles plus fines s’il vous manque des mailles ou des rangs.

Vous prendrez des aiguilles plus épaisses si vous avec plus de mailles ou de rangs que l’échantillon préconisé.

Cette différence de quelques millimètres vous permettra sans doute d’obtenir le bon échantillon, tout en gardant un rendu proche de celui que vous avez apprécié sur votre premier échantillon. Un écart de plus de 0,25 mm risque par contre de changer le rendu du point: il pourrait devenir trop serré et donc manquer de souplesse ou bien devenir trop lâche et donc manquer de tenu.

  • b) Si l’écart est important

Si votre échantillon fait plus de 2 ou 3 mailles ou plus de 2 rangs d’écart par rapport à l’échantillon préconisé, il vous reste 3 options:

  • Option 1: Reprendre le patron pour l’adapter à votre échantillon (explications à venir dans un prochain article). C’est tout à fait possible et pas si insurmontable que ça puisse en avoir l’air de recalculer les indications et un patron selon son échantillon. Il faut malgré tout avoir l’envie de passer un petit moment à faire des mathématiques
  • Option 2: Changer de patron pour que l’échantillon convienne parfaitement. Maintenant que vous connaissez exactement les mesures de votre échantillon, vous pouvez chercher un modèle adapté à ces mesures.
  • Option 3: Changer de fil et reprendre toutes les étapes de l’échantillon pour tenter d’obtenir un résultat plus proche. Oui, c’est rageant mais sachez que ce premier échantillon n’est pas perdu, il pourra vous être utile dans un autre projet qui lui conviendra parfaitement.

  • 5) Que faire de ses échantillons?

Si vous aimez tricoter des vêtements, les échantillons vous seront toujours indispensables. Vous pouvez vous créer une bibliothèque d’échantillons pour revenir vers tel ou tel fil selon vos projets.

Plus vous ferez d’échantillons et plus vite, vous saurez vers quel fil vous tourner. Les données recueillies sur vos précédents échantillons sont précieuses.

Vous pouvez vous servir d’un classeur pour les ranger dans des porte-documents plastifiés. Vous noterez:

  • le nom du fil
  • le numéro des aiguilles
  • l’échantillon obtenu
  • les réflexions que vous vous êtes faites par rapport à ce fil ou ce coloris…

Vous verrez que votre classeur d’échantillons vous sera très utile!

Voilà, je pense avoir tout dit en ce qui concerne notre ami l’échantillon, mais ouiiii, c’est notre ami! N’hésitez pas à poser des questions dans les commentaires ou à partager vos petites astuces personnelles….

Enregistrer

Enregistrer

2 Comments on Comment réaliser un échantillon?

  1. que dire de plus rien tu as tout dit
    ah si moi j’aime bien laisser mon échantillon lavé bloqué séché quelques jours tranquilles car je me suis aperçue que quelque fois quand on a tendance à bloqué assez fort les échantillons ils pouvaient varier de taille en quelques jours
    bon échantillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *