Depuis la naissance de ce joli blog, l’une des questions que l’on m’a le plus posée est la suivante:

Comment modifier le point d’un tricot?

Et oui! Je sais ce que c’est que d’avoir l’âme créative et des envies de changement.

Avec cet article, je vous dis tout ce qu’il faut savoir avant de vous lancer dans le changement de point.

C’est effectivement une belle aventure tricotesque qui demande à être préparée.

  • 1) L’échantillon, notre ami

Réalisez un échantillon avec le point que vous avez choisi.

C’est la première étape. Cela vous permettra de prendre les bonnes mesures et de partir sur une bonne base.

Chaque point peut donner un échantillon assez différent. Par exemple, le point de riz et le jersey ne nécessiteront pas autant de mailles pour obtenir 10 cm.

L’avantage de cette étape, c’est que vous visualiserez mieux ce que donne le point que vous avez choisi avec votre fil 🙂

(Si l’échantillon n’est pas encore votre ami, courrez lire cet article: Comment réaliser un échantillon?)

Échantillon du point de treillis torsadé
  • 2) Augmentations et diminutions

Lorsque vous devrez faire des augmentations ou des diminutions, le point que vous avez choisi risque de se décaler.

Pour éviter cela, regardez toujours quelques mailles plus loin pour savoir où vous en êtes dans le motif.

Suivez le motif choisi autant que vous le pouvez. Ce n’est pas grave si une maille ou deux est décalée mais il ne faut pas décaler l’ensemble du motif!

Pull au point de blé avec rayures
Modèle Pingouin Gratuit
  • 3) Une prise de risque

Bien sûr changer le point d’un tricot comporte un certain nombre de défis. Les points 4 et 5 de cet article sont justement là pour vous donner des astuces pour réussir cette grosse modification.

L’une des prises de risque concerne le tombé de l’ouvrage. Je parle ici essentiellement des grandes pièces tricotées de type gilet, veste ou pull.

Il suffit de voir et sentir la différence entre un pull irlandais torsadé et un pull en jersey. Le premier aura beaucoup plus de tenue que le second.

Certains points apportent de la rigidité (comme le point de riz, le point de blé, les torsades très fréquentes). Vous pouvez compenser cela en choisissant des aiguilles plus larges de 0,5 mm que celles qui étaient préconisées. (Attention! échantillonnez bien votre point! voir le 1er paragraphe de ce même article).

Il faut aussi avoir conscience que chaque point a un “gonflant” différent. Vous vous rendrez bien compte au moment de l’échantillon de l’épaisseur que donne votre point au tricot. Un point qui apporte beaucoup de gonflant sera un point qui consommera d’autant plus de fil et qui sera plus chaud une fois porté. Il y aura également plus d’épaisseur au niveau des coutures…

Couverture avec un point dentelle “feuilles”
  • 4) Commencer doucement

Pour vous lancer dans la modification de points, le mieux est de prendre pour base un modèle simple.

C’est beaucoup plus facile de changer le point d’un col, d’une couverture, d’une écharpe que celui d’une veste à poches.

Vous pourrez également le faire progressivement en commençant par changer de point sur des zones précises.

  • Le dessus d’une chaussette
  • Le bas des manches et du corps d’un pull, gilet ou veste
  • Le dessus d’une manche

Pour ajouter une bande ou surface d’un point différent, il est toujours préférable de passer par l’échantillonnage. (oui, je sais je me répète!)

Les points auront tendance à demander plus ou moins de mailles pour la même surface.

Par exemple, si vous voulez faire le bas de votre manche en point de riz. S’il y a un décalage d’une maille ou deux entre le point de riz et le jersey, la solution sera de prendre un numéro d’aiguille inférieur de 0,5mm lors du passage du jersey au point de riz.

Col point de blé/ côtes 1/1
  • 5) Des points simples d’abord

Plus votre projet sera complexe et plus votre point sera simple.

Si vous craquez sur un point un peu difficile à réaliser, je vous conseille de l’utiliser sur des accessoires et non sur un vêtement.

Par exemple une belle dentelle pourra être utilisée sur un châle, une couverture, un jeté de lit… mais sur un pull, cela vous demandera de réfléchir à de nombreuses adaptations.

Pour les vêtements, voici des points simples que vous pourrez facilement utiliser pour remplacer le jersey:

  • le point mousse
  • le point de riz
  • le point de blé
  • le point de bambou

Le bas du corps et des manches d’un pull, d’un gilet ou d’une veste peuvent être tricotés avec:

  • des côtes torses (elles resserrent le tricot)
  • des côtes 3/2 ou 2/2 ou 1/1 (elles sont plutôt élastiques)
  • du point mousse
  • du point de riz (il rigidifie le tricot)
  • du point de blé
  • des côtes torsadées (vous alternez point envers et torsades)
côtes torsadées

Comme vous l’imaginez, les possibilités sont vite infinies!

Et c’est bien cela qui est passionnant en ce qui concerne notre art du fil préféré 😀

Alors amusez-vous bien et faites vivre votre créativité tricotesque!

matériel tricot

8 Comments on Changer le point d’un tricot

  1. Merci pour tous ces conseils…j’aime bien tester des nouveaux points et je monte et démonte…faute d’échantillon…je sais qu’il faut prendre le temps avant de commencer maintenant, on gagne du temps après et le tricot ne doit pas être une course contre la montre!!!

  2. J’ai lu l’ensemble de l’article, merci !
    Mon idée en l’occurrence est de remplacer dans un gilet en mohair un peu loose le point mousse, qui a tendance à se distendre à l’usage, par du jersey envers pour plus de tenue…

    • Coucou Corinne, je ne suis pas sûre que ce point ajoute beaucoup de rigidité. Le point de riz par exemple ou le point de blé ajoute davantage de rigidité. Mais ce qui ressemblerait peutêtre plus à ce que vous souhaitez serait le jersey double (= jersey réversible). Mais le mieux est d’échantilloner ou tester.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *