Voici une petite BD que je me suis amusée à dessiner pour vous!

Depuis que je tricote, figurez-vous que J’adooore pouvoir attendre tranquillement dans les salles d’attente… Enfin, encore faut-il que je sois bien équipée pour pouvoir tricoter!

Combien de fois, j’avais oublié une aiguille, ou oublié les explications… Grrrr… C’est alors d’autant plus dur de patienter, non?

Et vous? Etes-vous plutôt tricot nomade ou casanier?

tricot humour

19 Comments on Miss Tricot et son tricot nomade

  1. Sympa comme tout ces petits personnages !! sur les articles précédent itou, c’est simple, explicite, très chouette ! J’aime bien. 🙂

    Alors, pour répondre à la question, moi je suis une tricoteuse/crocheteuse (et pas de serrure, hein) du genre casanier. J’aime avoir mon confort, les jambes légèrement surélevées sur un repose pieds, ou les jambes allongées sur un canapé. Du coup, dans une salle d’attente, ça ferait désordre.^^

    • Hihi, c’est vrai que toutes les tricoteuses rêvent d’une salle d’attente avec canapé, thé et petits gâteaux 😉
      Merci pour ton commentaire tout doux et encourageant!

  2. j’adore tes dessins qui exprime bien ce que l’on ressent!!
    moi je suis tricot casanier installer chez moi le soir quand les enfants sont au calme ou en train de dormir. Ca me détend!

  3. Je découvre cet article via un autre plus récent (celui sur comment trouver du temps pour tricoter) que tu as partagé sur un groupe FB et je dois dire que ta petite BD m’a bien fait rire 🙂
    Et je trouve l’ensemble de ton blog vraiment sympa!
    Continue comme ça! C’est chouette de trouver des blogs tricot un peu décalé et pas seulement avec des tutos ^^

    Pour en revenir à ta question, je tricote depuis peu et pour le moment, seulement à la maison. Mais je vais sérieusement envisager le petit tricot dans le sac à main ^^

  4. Bonjour les lundi après midi je suis bénévole dans un centre communautaire depuis 2016, je prends le transport en commun pour m’y rendre j’apporte un tricot facile. Je me dis que je vais sois donner le goût à quelqu’un d’apprendre ou de recommencer à tricoter. Ça fait tellement du bien pendant l’attente et le trajet tout est moins long. Bonne fin de journée à bientôt Josée

  5. Moi aussi j’ai été une tricoteuse nomade. Quand les enfants étaient petites et qu’elles jouaient des après-midi entières au parc ou que je les attendais pendant leur cours de danse, le tricot me tenait compagnie et était souvent l’occasion de faire connaissance avec des mamans ou des grands -mères intéressées. Maintenant les filles sont adultes et la petite fille déjà bien grande. Donc, le tricot bénéficie d’un décor plus confortable: coussin, canapé et le jeudi après-midi thé et gâteaux avec des copines tricoteuses comme moi

  6. Tous les soirs, je tricote devant la télé, ça me rend détente. J’ai attrapé le virus de tricot depuis longtemps. A chaque fois, je me trompe la dimension de longueur et la largeur aussi.

  7. Moi j’ai repris le tricot à ma retraite. Je tricote depuis que mon petit fils est né fin 2018 et j’en suis ravie. Cela faisait des années que je n’avais pas tricoté et franchement ça m’a détendue et déstressée. C’est super même si je suis qu’une petite débutante. j’arrive a me débrouiller avec tes infos et les tutos. J’ai donné gout à une amie qui va commencer. Je tricote dès que j’ai un moment de libre et c’est tellement bon…

    • Merci Dominique pour ce témoignage! Je suis contente que tu ais repris le tricot 🙂 Et on peut faire de très jolis tricots avec un niveau débutant, c’est ce qui est vraiment chouette!

  8. moi je suis tricot casaniere car j adore ses moment d intimitè avec le tricot et moi ,, bonne journee a vous toutes,, et je continue a tricoter pour les enfants des hopitaux ,, signer mimi

    • Merci Martine pour ton partage d’expérience, ce doit être fort agréable d’avoir un camping-car ! Et tricoter à l’intérieur dans plein d’endroits différents, ça doit être magique !

  9. Bonjour, je vais commencer par te remercier de tout ce que tu nous offre en travail et en temps car grâce à tes explications c’est tout à fait possible quel que soit notre niveau de faire de très belle choses ! J’étais une maman seule, hyperactive, 6 enfants, 2 boulots pour nourrir tout ce petit monde, création artisanales le soir et vente le week-end sur les foires artisanales puis un accident est venu tout saccagé, position semi-allongée 24/24 et 7/7 et déplacement en fauteuil roulant et j’ai baissé totalement les bras, je ne faisais absolument plus rien à part regarder des vidéos youtube ou la tv , ma vie était devenue un enfer ! Ayant découvert tout à fait par hasard ton blog, j’y suis restée scotchée plusieurs jours en suivant même tes tutos alors que je ne tricotais pas puis un jour , je me suis dis : ce n’est pas parce que les jambes ne vont plus que les bras doivent suivre et je me suis lancée , maintenant je passe mes journées à tricoter et parfois crocheter et même en balade, comme je suis en fauteuil roulant et qu’on me pousse, je peux me plonger dans mon ouvrage quand j’en ai envie ; Alors moi je dis : le tricot c’est la vie !

    • Merci Christiane pour ton authenticité et ce très beau témoignage que tu viens de m’écrire. Tu m’as touchée en plein coeur. Oui, le tricot est un soutien dans les périodes difficiles, c’est un doux compagnon de route qui sait nous rendre les épreuves un peu plus supportables. Je suis heureuse qu’il vienne égayer ainsi tes balades désormais 🙂 C’est une belle revanche sur ce fichu accident.
      Je te souhaite beaucoup de tendresse et de douceur et un joyeux tricot ! Des bises !

Répondre à Zazou la mésange Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *