Interview tricot: Lune de Nacre

Après le premier interview tricot sur ce blog, Annie, une fidèle lectrice m’a dit qu’elle aimerait lire une interview d’une personne qui vendait ses propres créations tricotées.

J’ai alors découvert le merveilleux travail de Sandrine de l’Atelier Lune de Nacre. Elle a très gentiment accepté de répondre à mes nombreuses questions et de vous révéler les coulisses de son métier. Elle vend ses créations tricotées mains, à la fois sur son site internet: Atelier Lune de Nacre et sur sa boutique Etsy.

J’ai été subjuguée par la beauté de ses tricots. Son univers est très particulier: ses créations nous plongent dans un monde Celte où la mer ne semble jamais loin… Des tricots intemporels qui créent un lien avec notre riche passé… Des motifs et des coloris qui nous rappellent l’Islande et la tradition des tricots marins

J’espère que vous aurez autant de plaisir à découvrir Sandrine et ses magnifiques créations que j’en ai eu à préparer cette interview avec elle.

Atelier Lune de Nacre Étole mohair et soie

Aline: Dis-nous en un peu plus sur toi et ton projet d’entreprise

Sandrine: Je vis et je travaille dans un petit village de Touraine, dans le Val de Loire. Ma formation (un BTS de commerce international puis un doctorat d’Histoire ancienne et archéologie) est très éloignée de mon métier actuel! J’ai appris le tricot en famille, d’abord avec ma mère qui m’a appris les bases quand j’avais 4 ans et demi puis avec ma grand-mère maternelle, qui m’a appris quelques techniques plus compliquées (tricot en rond et points à torsades) quand j’étais adolescente. Le tricot a tout de suite été comme une “évidence”, je tricote énormément depuis mon enfance et je dévore de nombreux livres sur les techniques du tricot… Aujourd’hui, j’exerce deux métiers à plein temps: je crée des tricots faits à la main en matières naturelles, et j’élève mes enfants, avec qui nous pratiquons l’instruction en famille (“école à la maison”).

Atelier Lune de Nacre Lune de Nacre: Châle triangulaire à capuches.

Comment l’aventure “Lune de Nacre” a-t-elle commencé?

Après la naissance de mes enfants, j’ai choisi de mettre entre parenthèse la recherche en histoire, qui me passionnait mais ne me laissait pas assez de temps pour les élever comme je le souhaitais (notamment en me plongeant dans l’aventure de l’instruction en famille). Je ne voulais cependant pas arrêter totalement de travailler, et j’ai créé “Atelier Lune de Nacre” en 2014 pour proposer à la vente mes tricots.

De quelle manière vends-tu tes créations?

Je vends mes créations par le biais d’internet (sur mon site www.atelierlunedenacre.com et ma boutique Etsy: www.AtelierLuneDeNacre.Etsy.com) mais aussi lors de salons de créateurs en Touraine et en Bretagne. Je vends aussi certaines de mes créations dans des boutiques ou des galeries d’artisanat d’art, en France ou ailleurs dans le monde (au Canada, en Italie, au Japon).

Atelier Lune de Nacre “Secrets” de Lune de Nacre – Carnet de croquis avec couverture tricoté main-

Quelles sont les valeurs propres à ta marque?

Toutes mes pièces sont entièrement faites à la main. Je choisis uniquement des matières naturelles et / ou organiques pour les fils (laine, mérinos, alpaga, mohair, cachemire, soie, coton, lin, chanvre… avec des teintures naturelles ou sans métaux lourds) et les autres fournitures (bouton en bois, verre, nacre, os et corne, galets, céramique). Je déniche mes fournitures partout dans le monde.

J’ai choisi de me limiter à une palette de couleurs neutres, telles qu’on peut les trouver dans un paysage islandais: bleu foncé; bleu glacier; gris clair; gris moyen; gris foncé; noir; chocolat; café au lait; beige clair; écru, parfois accompagné d’un vert mousse, d’un rose pâle grisé et d’un violet foncé.

Mes sources d’inspiration sont variées: j’aime la pureté de ligne des vêtements japonais anciens, la simplicité des formes et la beauté des matériaux des produits scandinaves, la magie des motifs et des légendes celtiques, la créativité des vêtements nomades partout dans le monde. J’aime les forts liens avec la nature que partagent toutes les cultures.

Parle-nous des différentes étapes pour la création de tes œuvres avant qu’elles ne rejoignent les mains d’un client.

Le processus de création d’une pièce est toujours une tâche de longue haleine:

  • premières esquisses dans mon carnet, avec des crayons et des feutres aquarelle et étude de la faisabilité du projet
  • échantillonnage (divers essais avec la fibre choisie et différentes tailles d’aiguille pour obtenir la meilleure texture, et pour calculer la jauge (nombre de mailles et de rangs pour obtenir un carré de 10 cm de côté)
  • rédaction du patron en plusieurs tailles, à l’aide de papier quadrillé spécial tricot, d’un calculateur de tricotage et de mon ordinateur.
  • tricot à la main (environ 60 heures pour un pull homme, entre 30 et 40 heures pour une longue écharpe, entre 10 et 20 heures pour un pull bébé…)
  • blocage à la vapeur
  • assemblage (les pièces sont cousues à la main à l’aide d’une aiguille à laine)
  • finitions (tricotage des éventuels bandes de boutonnage et cols, couture des boutons, rentrage des fils…)
  • mise en vente
Atelier Lune de Nacre Lune de Nacre: Bonnet VASCO.

Quel article a eu le plus de succès depuis le lancement de Lune de Nacre?

Au début, l’article que je vendais le plus était mon bonnet marin VASCO. Il est parti vers de nombreux pays, il a servi d’accessoire pour une troupe de théâtre et a même participé à une expédition scientifique au pôle Nord! Je le vends encore très régulièrement, mais depuis l’an passé, c’est un petit ensemble pour bébé, SHANI, et un pull celtique pour femme qui se vendent le mieux.

Atelier Lune de Nacre Ensemble bébé SHANI

Qui achète tes tricots?

Sur internet, je vends surtout à l’étranger (en Europe du Nord, aux États Unis et en Australie principalement), dans des pays qui ont un rapport différent avec le tricot, qui n’est pas considéré comme un loisir créatif mais comme un artisanat à part entière au même titre que le tissage ou la couture.

J’ai été surprise d’avoir pas mal d’hommes jeunes comme clients, qui achètent souvent pour eux, parfois pour offrir des cadeaux pour leur compagne ou des cadeaux de naissance. J’ai aussi de nombreuses clientes, de tous âges, qui achètent surtout pour elles-mêmes ou leurs bébés. Ce sont parfois des tricoteurs/ tricoteuses, qui savent alors reconnaître la qualité des fibres et le nombre d’heures de main d’œuvre nécessaires à la confection de tricot main (et ils comprennent donc les prix pratiqués). J’ai des clients de toutes les classes sociales, car je propose la possibilité de payer en plusieurs fois sans frais. Une de mes pièces les plus chères a été achetée à la fois par une cliente australienne qui a payé un Chronopost en plus pour la recevoir au plus vite, mais également par une cliente française qui gagnait le SMIC, et qui l’a réglé en toutes petites mensualités…

Mes clients recherchent du fait main, des matières naturelles, des formes suffisamment intemporelles pour être portées de longues années sans se démoder. Ils souhaitent aussi savoir qui je suis, comment je travaille, nous échangeons de nombreux mails, avant et après la vente (j’ai parfois des nouvelles de mes pièces par des clients qui m’écrivent plusieurs mois plus tard pour me dire qu’ils continuent de les apprécier!)

Atelier Lune de Nacre Bonnet VASCO – Mitaines celtiques

Comment gères-tu ton temps en tant qu’entrepreneuse?

Il faut gérer les multiples casquettes de l’entreprenariat, ce qui n’est pas toujours facile mais c’est le lot de tous les indépendants! Je passe chaque jour plusieurs heures à tricoter, et j’ai un emploi du temps très précis pour le reste (tel jour je m’occupe du site et des boutiques, tel jour la comptabilité et l’administratif, tel jour les contacts avec les salons, tel jour les contacts avec mes fournisseurs…) Je fais des rétro-planning pour les salons, et j’ai informatisé mes stocks de matières premières et de pièces réalisées, pour éviter toute erreur.

Comment organises-tu ton année créative?

Je ne dispose pas encore d’assez de temps pour créer une collection printemps/été et une automne/hiver (quand les enfants seront plus grands sans doute!), donc la majeure partie des ventes se concentre entre septembre et avril, avec une période hyper intense entre novembre et février… Les premières années, j’avais un peu de mal à gérer cette saisonnalité, maintenant je vois ça comme une chance, je profite du calme relatif du printemps et de l’été, pendant lequel je ne fais des ventes que lors des salons ou dans l’hémisphère sud (dont les saisons sont inversées par rapport aux nôtres) par internet pour créer de nouvelles pièces et regarnir mon stock en vue de l’intensité de la fin de l’année.

Atelier Lune de Nacre Casquette Lune de Nacre

Qu’apprécies-tu le plus dans ce métier?

L’indépendance! Je suis mon propre patron, je travaille à mon rythme, à mon domicile sauf pour les cours de tricot que je donne à l’extérieur. Je peux passer beaucoup de temps avec ma famille et c’est très appréciable. J’aime le contact avec les clients, qui sont parfois devenus des amis. Je trouve toujours magique d’expédier des colis à l’autre bout du monde… Et j’aime vraiment travailler de mes mains avec de belles matières.

Qu’est-ce qui te semble le moins agréable?

Le temps passé aux tâches administratives donne moins de plaisir, fatalement, mais bon, il fait partie du lot!

Quels conseils pourrais-tu partager avec des personnes qui aimeraient vendre leurs créations?

Ne jamais se décourager! Il y a des moments avec, des moments sans… Il y a beaucoup de paramètres qu’on ne peut pas contrôler… Un ami créateur m’a dit un jour: “Une pièce trouve toujours son destinataire”, et j’ai pu le vérifier moi-même et auprès de mes collègues lors des salons (mais cela peut prendre des mois, voire des années, il faut beaucoup de patience!)

Il faut savoir qu’on passera beaucoup de temps en tâches qui n’ont rien à voir avec la création, c’est souvent frustrant…

Pour gagner à peu près correctement sa vie, on ne peut pas uniquement compter sur la vente des pièces, surtout en tricot main qui demande beaucoup de temps et qu’on ne peut pas vendre au “juste prix” (impossible de se payer ne serait-ce qu’au SMIC les heures de tricotage sans faire exploser les prix). Il faut donc diversifier les sources de revenus (cours et stages, ventes de fiches de tricot,etc…)

Atelier Lune de Nacre THARA – bourse celtique

Veux-tu nous parler de tes projets à venir?

J’ai beaucoup de projets pour faire évoluer Lune de Nacre (et trop peu de temps pour tous les mener à bien!).

Justement, mes clients tricoteurs me demandent de plus en plus si je vends des fiches explicatives de mes modèles, ce que je ne faisais pas jusqu’ici (cela prend pas mal de temps de réaliser de belles fiches en français et en anglais). C’est mon prochain projet.

J’ai été contactée par une auteure australienne qui prépare un beau livre sur des créateurs d’artisanat d’art, et qui souhaitait que j’y participe. J’ai beaucoup aimé travailler sur ce projet, et j’attends maintenant la sortie du livre en novembre 2017!

Je planche actuellement sur l’idée d’un blog professionnel sur mon site, qui comprendrait entre autres des tutos et des avis de lecture de livres sur le tricot…

J’ai aussi le projet de traduire des ouvrages de tricot d’anglais en français (souvent quand je recommande des livres à des ami(e)s tricoteurs/tricoteuses français, on me dit: “Ah oui, mais c’est en anglais…” et je trouve ça dommage que d’excellents bouquins ne soient pas accessibles au public français…).

Merci Sandrine pour ces réponses précises et passionnantes!

Merci Aline pour cette interview à laquelle j’ai pris plaisir à répondre!

Atelier Lune de Nacre Pull celtique pour femme

Cette interview vous a plu? Vous serez alors sans doute intéressée par l’interview tricot d’Audrey de Petit Bout de Laine. Elle aussi peut vivre de sa passion pour le tricot! 🙂

Et si les créations de Sandrine vous ont donné l’envie de tricoter des torsades, vous pouvez découvrir mon tuto facile pour apprendre à tricoter des torsades.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Comment tricoter des torsades?

Tuto en vidéo pour savoir comment tricoter des torsades

Les torsades en tricot sont très jolies et particulièrement intemporelles. On les retrouve sur des accessoires, des vêtements pour adultes ou pour enfants. Elles traversent les années sans jamais se démoder.

Elles apportent du gonflant à la pièce tricotée. Un gonflant qui fait que les torsades sont un petit nid douillet dans lequel il fait bon se lover. Les pulls marins et islandais ont opté pour elles car c’est la garantie de tricots très chauds.Très chauds d’une part et particulièrement jolis d’autre part, on est d’accord!

Click here to subscribe
Elles restent souples et n’apportent pas une plus grande raideur au tricot. Elles peuvent donc être ajoutées sur toutes sortes de pièces tricotées: chaussettes, bonnet, mitaines, headband, pull et gilet…etc…

Il existe des modèles de torsades plus ou moins complexes. La technique reste la même mais le graphisme change selon les modèles. Elles peuvent être très fines ou très larges.

Personnellement, j’aime beaucoup les réaliser et je trouve qu’elles permettent de rythmer le tricot: on ne s’ennuie jamais sur un modèle avec des torsades! Par contre, elles demandent un peu de concentration tout de même car il faut les réaliser à une certaine régularité si on veut obtenir un très beau résultat.

La technique en elle-même n’a absolument rien de compliqué. On pourra s’aider d’une aiguille à torsades ou d’une aiguille double-pointes. (Mais j’ai déjà vu des personnes en faire sans aiguilles auxiliaires)

Dans cette vidéo, je vous présente la technique de base de la torsade.

Le modèle avec lequel j’ai fait ce tuto sera bientôt dans la tricothèque 😉 J’espère que ce tuto en vidéo vous permettra de prendre confiance en vous et de voir qu’il n’y a rien de compliqué dans cette technique. Vous allez pouvoir vous amuser encore un peu plus en tricotant! ^^

Si toi aussi, tu veux avoir accès à la tricothèque, n’hésite pas à remplir le formulaire ci-dessous avec ton joli prénom et ton adresse mail 🙂

 

Click here to subscribe

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Quelles aiguilles circulaires acheter?

Dernièrement, j’ai publié une vidéo expliquant comment commencer un tricot en rond, vous pouvez la retrouver ici: méthode du Magic Loop.

Mais voilà une question que l’on me pose souvent: quelles aiguilles circulaires acheter?

Comme pour tout matériel technique, il existe une large gamme de produits sur le marché.

Alors même si on est très motivée à changer de matériel, généralement, on se sent perdue face à l’ampleur du choix qui s’offre à nous.

aiguilles-circulaires

Les prix sont eux aussi très variés et on a tous envie de s’assurer de faire le bon achat.

Alors, je comprends bien que cette question revienne souvent car je suis moi-même très demandeuse de ce genre de conseils. Cependant, j’avoue que j’ai eu un peu de mal à me décider à écrire cet article. Car, comme vous vous en doutez, je n’ai pas pu tester toutes les marque actuelles…  Cet article n’a donc pas l’intention d’être exhaustif. Et c’est en toute modestie que je vais vous partager mon expérience personnelle.

Click here to subscribe

  • 1) L’intérêt des aiguilles circulaires

a) L’accès à une multitude de patrons

Avec ce type d’aiguilles, vous aurez accès à l’ensemble des patrons qui existent actuellement sur le marché.

  • Vous pourrez continuer à tricoter des vêtements à plat et faire les coutures ensuite. Tricoter à plat peut rester intéressant pour les tricots épais qui seraient trop lourds tricotés en rond et qui gagneront à avoir des coutures pour une meilleure tenue. Vos catalogues de tricot Phildar, Bergère de France ou autre pourront toujours êtres utilisés!
  • Vous aurez également accès à tous les patrons se tricotant en rond ou aux patrons de grande envergure comme les châles de 2m50 de long 😉 Vous en trouverez un grand nombre sur  des sites comme Drops ou Ravelry.

Chaussettes tricotées en magic loop

b) Réduire les coutures

Certaines tricoteuses en viennent à ces aiguilles essentiellement pour échapper aux coutures. Il est vrai que faire de belles coutures n’est pas toujours évident. Alors si on peut sauter cette étape en grande partie, autant le faire.

Vous pourrez tricoter un pull entier en évitant toutes les coutures ou presque.

L’autre avantage, c’est qu‘il est possible d’essayer petit à petit le pull tricoté en un seul morceau. C’est alors bien plus facile de s’apercevoir s’il y a quelques modifications à faire avant d’avoir complètement terminé le pull.

aiguilles tricot droites circulaires

c) Des aiguilles plus maniables

Ces aiguilles particulières sont plus petites que les aiguilles droites alors qu’elles permettent de monter davantage de mailles. Le tricoteur n’a pas à porter le poids des mailles sur ses aiguilles. Les mailles sont stockées sur le câble souple qui peut reposer sur les genoux de la personne qui tricote.

Les poignets et les avant-bras sont donc moins sollicités et ces aiguilles permettent ainsi de prévenir les problèmes de tendinites.

Le fait qu’elles soient petites et que l’ouvrage se trouve sur un câble souple facilite aussi le transport du tricot. En ce qui me concerne, j’ai réellement commencé à tricoter partout et tout le temps quand je suis passée aux aiguilles circulaires.
Tricoter des chaussettes dans un train est un vrai plaisir! C’est effectivement également possible avec des aiguilles double-pointes mais cela demande un peu plus d’habileté.

Click here to subscribe

  • 2) Mon premier achat: l’erreur à ne pas commettre!

Il y a une dizaine d’années, j’avais trouvé des kits d’aiguilles en bambou très peu chers sur Ebay. Comme j’aimais particulièrement les aiguilles en bois pour leur chaleur et leur légèreté, je n’avais pas su résister et j’avais alors acheté 3 kits:

  • un kit d’aiguilles double-pointes en bambou
  • un kit d’aiguilles droites en bambou
  • un kit d’aiguilles circulaires en bambou avec un câble plastique transparent

Et bien, figurez-vous que je me sers encore régulièrement des 2 premiers kits mais le troisième était une belle erreur!

Une catastrophe!

Il y avait de quoi se dégoûter à jamais des aiguilles circulaires: la jonction câble- aiguille était vraiment grossière; les mailles ne glissaient pas sur le câble; les aiguilles se désolidarisaient de leur câble les unes après les autres.

S’il y a bien une chose que je peux affirmer dans cet article en étant sûre à 100% de ne pas me tromper, c’est qu’il est préférable d’éviter ce genre de kit que l’on trouve aujourd’hui à 2,99€ sur Amazon.

Certes, cela n’est pas cher mais ça n’a rien à voir avec de véritables aiguilles circulaires et cela vous fera perdre votre temps et votre argent. Et ça contribue à polluer la planète pour pas grand chose!

Si vous avez un budget réduit, je vous conseille d’économiser cette somme que vous étiez prête à investir dans ces aiguilles de mauvaise qualité et d’attendre quelques mois avant d’acheter un produit qui vaille la peine d’être acheté.

  • 3) Quelles aiguilles choisir?

Après vous avoir dit quelles aiguilles ne pas acheter, venons-en à celles qui pourraient vous intéresser. Votre choix pourra être différent selon votre expérience de tricoteuse.

a) Je tricote déjà

Premier cas de figure: vous tricotez déjà avec des aiguilles droites et vous avez envie de tester les aiguilles circulaires. Si vous tricotez déjà depuis quelques années, ce sera plus facile pour vous de savoir vers quel produit vous orienter. Votre expérience de tricoteuse est précieuse et vous allez pouvoir vous en servir 🙂

  • Si vous êtes une adepte des aiguilles en bambou ou en bois, procurez-vous des aiguilles circulaires en bois de rose ou en bambou. Elles sauront répondre à votre besoin de légèreté et de chaleur.
  • Si vous ne jurez que par les aiguilles en métal, vous trouverez également votre bonheur. 🙂
  • Un autre critère à sélectionner, c’est le bout de l’aiguille: préférez-vous les aiguilles à bout rond ou celles à bout pointu?

Vous l’avez compris, les aiguilles circulaires proposent la même gamme d’aiguilles que les aiguilles droites et en vous basant sur vos préférences actuelles, vous saurez choisir vos prochaines aiguilles.

b) Je débute

Second cas de figure: vous êtes débutante et vous souhaitez de suite vous équiper au mieux. Je pense que c’est une bonne idée car c’est avec de bons outils que l’on prend le plus de plaisir.

Je vous conseillerais d’acheter dans un premier temps des aiguilles circulaires fixes pour vos différents projets (voir le point 4 de cet article) ou encore des interchangeables mais à l’unité. Après avoir testé quelques marques et quelques matières différentes, vous saurez vers quel kit vous diriger si tel est votre souhait.

Acheter d’emblée un kit à l’aveugle n’est peut-être pas la meilleure solution.

  • 4) Petit tour d’horizon de ce que propose le marché

Voici différentes caractéristiques et des marques qui leur correspondent. J’ai ajouté des liens vers les articles sur amazon, afin que vous puissiez plus facilement lire les avis des propriétaires.

Le bois:

Aiguilles Hiya Hiya Bambou

Aiguilles Knit pro Symphonie en bois

Le métal:
Aiguilles Chiaogoo en métal

Aiguilles Deluxe Nova Metal de Knit Pro

Le plastique:

Aiguilles knit pro Trendz acrylique

Aiguilles particulièrement pointues:

Aiguilles Hiya Hiya Sharp

Click here to subscribe

  • 5) Les fixes et les interchangeables

a) Quelle différence?

  • Les aiguilles circulaires fixes sont des aiguilles dont le câble est soudé. Vous achetez donc une paire d’aiguilles avec un diamètre et une longueur: la longueur correspond aux nombres de centimètres compris entre les deux pointes des aiguilles, câble compris.
  • Les aiguilles circulaires interchangeables sont souvent proposées en kit (mais peuvent aussi être achetées à l’unité). Elles permettent de varier la longueur du câble selon le projet que vous voulez faire. Si vous tricotez une chaussette, vous aurez besoin d’un câble moins long que si vous tricotez un pull pour homme en rond ^^

b) Quels avantages?

  • Pour les aiguilles fixes de bonne qualité, le gros avantage, c’est que la jointure entre le câble et l’aiguille ne risque pas d’accrocher ou de se dévisser. (2 soucis qui peuvent se poser avec les aiguilles interchangeables). J’insiste sur le fait que les aiguilles fixes doivent être de bonne qualité. J’ai acheté des aiguilles de la marque Prym fixes et après un ou deux tricots, la jointure entre le câble et l’aiguille accrochait mes mailles, ce qui rendait le travail très pénible. Sur les conseils de Cindy de Mon Sheep Shop, j’ai alors investi dans une paire de fixes Hiya Hiya pour tricoter mes chaussettes. Malgré leur prix plutôt élevé, je les conseille à mon tour car elles facilitent vraiment le tricot.
  • Pour les aiguilles interchangeables, là aussi, je ne parlerai que des marques de bonne qualité. L’avantage immense, c’est que vous aurez accès à une multitude de patron sans vous sentir limitée par une longueur de câble ou un diamètre d’aiguilles qui ne conviendrait pas. Au final, ça devient économique surtout si vous investissez dans un kit. Les kits proposent en effet plusieurs câbles et plusieurs tailles d’aiguilles qui peuvent s’associer pour tous vos projets.

 

  • 6) Et toi, Aline, tu tricotes avec quoi?

Personnellement, j’ai investi dans un kit Knit Pro car, à l’époque, je trouvais que les prix restaient raisonnables. (Ou plutôt dans les plus bas en ce qui concerne les aiguilles de bonne qualité).

 

Par contre, mon Kit: Knit Pro Royale de Luxe propose des aiguilles allant de 3,5mm à 8 mm. Il a donc fallu que je compète mon kit avec des aiguilles plus fines.

Mon coffret Knit Pro

 J’ai alors acheté des fixes Hiya Hiya Sharp de 2,5mm et 3mm avec un câble d’une longueur de 80 cm.
Mes aiguilles circulaires Hiya Hiya

 

Toutes ces aiguilles correspondent bien à mes besoins actuels, je ne me sens pas limitée dans mes projets et j’ai beaucoup de plaisir avec ces aiguilles. Bien sûr, comme beaucoup d’entre nous, je reste curieuse et j’aimerais essayer d’autres marques un peu plus tard. Mais pour l’instant, je me satisfais de ce que j’ai et je tricote, c’est le principal 😉

  • 7) Avis de tricoteuses

J’ai fait un petit sondage sur facebook pour connaître les goûts des tricoteuses. Je vous fait part de certains retours afin que vous puissiez, vous aussi, en bénéficier:

 Josiane: “Je tricote avec les interchangeables Knit Pro et les Addi Click que je préfère. Ma préférence est due à la connexion câble/aiguilles. Les Addi se “clipsent” et le câble reste bien en place. Avec moi celui des Knit Pro a tendance à se dévisser un peu trop souvent à mon goût et je n’ai pas encore compris pourquoi. Pour tant je visse, visse … Les Addi sont en métal. Voilà pour moi ce que je peux t’en dire.
J’ai aussi des basics comme des Prym qui dépannent bien mais le câble manque un peu de souplesse.”

Evelyne: Moi, j’adore les hiya hiya, elles ne se dévissent pas, sont fines, pas de difficulté à passer le fil entre aiguilles et câble et elles tournent sur elles-même et pour le magic loop, elles sont géniales!

Valérie: J‘utilise les Chiaogoo et elles sont géniales que ce soit pour le magic loop ou autre, c’est le top. Le câble rouge est un peu plus lourd que celui des hiya hiya et il ne gêne pas du tout, bien au contraire. Elles ont aussi un trou pour passer facilement une ligne de vie (de survie😀). Je les recommande!

  • 8) Tricotez comme vous aimez

Ceci étant dit, je tiens à préciser que je n’ai absolument rien contre les aiguilles droites. J’ai tricoté avec des aiguilles droites en métal de la marque Bergère de France durant des années et cela me convenait très bien.

Le résultat final peut être aussi beau et seyant que l’on ait utilisé l’un ou l’autre type d’aiguilles. Alors si vous vous sentez à l’aise avec des aiguilles droites et que votre expérience de tricoteuse vous satisfait pleinement, c’est le principal!

Il n’y a pas UNE bonne manière de tricoter et une moins “fashion”. Il n’y a qu’une manière de tricoter qui importe: la VÔTRE et celle qui vous donne envie de poursuivre votre tricot. Alors à vos tricots!!

Et toi, tu utilises des aiguilles circulaires ou bien tu as des questions à ce sujet? Dis-nous dans les commentaires quelles aiguilles tu as choisies et ce que tu en penses ou bien pose tes questions, je me ferai un plaisir de te répondre!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Click here to subscribe

Le montage provisoire des mailles

Le montage provisoire des mailles, mais qu’est-ce que c’est donc que cette chose étrange?

Bien sûr si vous êtes tricoteuse depuis quelques temps déjà, vous êtes plus qu’habituée à ces termes étranges qui parsèment les patrons de tricot.

Nous avons notre jargon bien à nous, comme dans toute discipline. 😉

Et ce n’est pas une expression aussi simple que “montage provisoire des mailles” qui va nous effrayer ^^ ah ah!

Allez, revenons à nos moutons et parlons des ce fameux montage provisoire:

L’utilité du montage provisoire

Ce montage permet de commencer un tricot puis de pouvoir replacer les premières mailles sur une aiguille en temps voulu. Le premier rang du tricot pourra ainsi être de nouveau tricoté dans l’autre sens.

Ses différents emplois

Le montage provisoire peut être utilisé dans de nombreux cas:

  • pour tricoter un col: on tricote d’abord le pull et le gilet en top-down puis on vient reprendre les mailles du col et on le tricote.
  • pour pouvoir réaliser une couture à trois aiguilles.
  • pour tricoter un ourlet après coup.
  • pour avoir la possibilité de reprendre la taille d’un ouvrage après l’avoir terminé. Un pull se tricotant du bas vers le haut gagnera à être monté ainsi pour pouvoir rajouter quelques rangs s’il s’avère au final trop petit.

Click here to subscribe

Le Matériel

Pour le réaliser, vous aurez besoin du matériel suivant:

  • un crochet
  • un reste de laine
  • une aiguille plus petite (que celle utilisée pour le projet) lors du démontage

La technique

Et pour la technique à employer, rien de mieux qu’une petite vidéo pour voir ça en images!

 

Challenge tricot du printemps!

C’est le printemps et aux beaux jours, on n’a pas envie de se prendre la tête. Alors j’ai conçu un petit challenge léger et facile spécial printemps! Tu vas apprendre les bases du tricot en tricotant un petit nœud! Le tricot, c’est fun, tendance et pas si compliqué.
Alors si ça te dit de t’y mettre une bonne fois pour toute, c’est l’occasion!

Ce challenge est parfaitement gratuit!

Si tu participes, tu recevras dans ta boîte e-mail une série de vidéos explicatives. Ces vidéos te permettront de maîtriser les bases pour pouvoir te lancer une bonne fois pour toute dans le tricot. Une première vidéo sur le matériel puis dès le début du challenge, une vidéo par jour pendant 4 jours pour te permettre d’apprendre pas à pas et sans stress.

INSCRIPTIONS CLOSES

Ce challenge commencera réellement le dimanche 30 avril. Mais tu pourras avoir accès aux vidéos pendant 3 semaines, ce qui te laissera du temps pour t’y mettre quoiqu’il arrive!

C’est l’occasion pour toi de découvrir les joies du tricot rapidement, efficacement et en t’amusant!

Tu veux t’inscrire? Yes!

Complète le formulaire ci-dessous avec ton prénom et ton e-mail et c’est parti!!

 

Et si jamais tu hésitais encore à t’inscrire, lis ces deux articles et tu seras boosté(e) pour apprendre le tricot dès la semaine prochaine!

20 bonnes raisons de se mettre au tricot

Écologie: 10 bonnes raisons de se mettre au tricot

Un challenge a déjà eu lieu au mois de février et vous pouvez lire les commentaires de certains participants ICI.

Enregistrer

Comment commencer un tricot en rond avec des aiguilles circulaires

J’aime beaucoup les aiguilles circulaires et je les conseille dès que j’en ai l’occasion 🙂

Elles sont plus maniables, plus légères et bien plus passe-partout que les aiguilles droites.

Pour les personnes qui souffrent au niveau des bras ou des poignets après des années de tricot, elles peuvent permettre de retrouver un certain confort.

aiguilles tricot droites circulaires

Autre avantage: avec des aiguilles circulaires, on peut tout tricoter!

  • Elles permettent de réaliser des ouvrages qu’on aurait pu faire sur des aiguilles droites: oui, on peut parfaitement tricoter à plat avec des aiguilles circulaires. 😉
  • Elles peuvent remplacer les aiguilles double-pointes pour les tricot en cercle.
  • Comme la longueur du câble est variable. Les aiguilles circulaires permettent de tricoter des ouvrages très longs comme des châles en une seule pièce.
  • Si vous n’appréciez pas particulièrement l’étape “couture”, le fait de tricoter en rond (quelque soit le diamètre) pourra vous éviter cette étape sur bien des projets.
  • Sur beaucoup de projets, les aiguilles circulaires permettent de faire un essayage avant que l’ouvrage soit terminé. Le câble est souple et se prête donc facilement aux essayages.

aiguilles-circulaires

Alors, convaincue?

J’aimerais consacrer quelques articles et vidéos aux aiguilles circulaires afin de démystifier ces gentilles petites aiguilles. Et je commence aujourd’hui avec une vidéo sur la technique de base pour tricoter en rond.

Le magic loop

Cela peut faire un peu peur au début quand on n’est pas habituée, mais rapidement, on comprend la technique et ensuite on ne peut plus s’en passer!

A bientôt pour d’autres conseils. En attendant, n’hésite pas à me poser tes questions en commentaire 🙂

 

Sous titres de la vidéo:
Bonjour!
Aujourd’hui je vais vous montrer comment monter des mailles pour tricoter en rond.
C’est tout simple. Vous allez monter d’abord la quantité de mailles souhaitées sur une aiguille.
Ici, je vais monter 10 mailles à l’anglaise.
Je vais vous présenter la technique du Magic loop.
ça permet de tricoter de petits diamètres en rond et avec cette technique, vous pouvez vraiment tout tricoter avec des aiguilles circulaires.
J’en suis à 8 mailles et je vais en monter 2 de plus.
Voilà, j’ai 10 mailles. Le petit nœud de départ, je l’enlève. Si vous ne savez pas monter les mailles sur des aiguilles. Bien sûr cette vidéo est trop rapide pour vous mais vous pouvez aller voir la vidéo que j’ai consacrée au montage des mailles.
Nous avons des aiguilles circulaires et il y a donc un câble qui rattache les 2 aiguilles. Donc, je vais passer les mailles montées sur le câble. Je vais diviser en 2 mon ouvrage. Généralement, on le divise au milieu. Donc ici, 5 mailles d’un côté, 5 mailles de l’autre. Je vais ensuite tirer le câble au milieu. Je tire dessus en pliant le câble.
J’ai alors 2 parties: une en haut de 5 mailles et une en bas de 5 mailles.
Ensuite mon repère, c’est toujours le fil qui est rattaché à la pelote. Celui-ci. Et je sais que quand je vais tricoter, le fil rattaché à la pelote doit se trouver le plus loin de moi possible. C’est à dire qu’ici cette partie est près de moi, je suis ici et la partie avec le fil attaché à la pelote est après cette première partie. C’est la plus éloignée des deux par rapport à moi.
Et donc, ce repère me permet de savoir où placer la partie avec le fil rattaché à la pelote (il faut que ce soit la partie la plus éloignée par rapport à moi) mais aussi, je sais que cette partie-là avec le fil rattaché à la pelote doit rester sur le câble.
Donc je vais la laisser sur le câble.
Quant à l’autre partie, celle-ci: celle avec le fil qui n’est pas rattaché à la pelote, je vais la passer sur son aiguille. Vous allez au bout et vous allez forcément trouver une aiguille. Cette partie est donc sur l’aiguille alors que l’autre partie est restée sur le câble.
ça va me permettre de libérer cette aiguille et c’est avec elle que je vais tricoter ici. Ici, vous avez donc quelque chose qui forme un demi cercle et pour fermer la boucle, vous allez tricoter avec cette aiguille.
Donc cette partie est sur le câble, cette partie est sur son aiguille. Vous allez veiller à ce que le bas de l’ouvrage se trouve bien en bas que ce soit pour la partie sur le câble ou pour la partie sur les aiguilles. Comme ça, ça vous évite d’entortiller votre ouvrage et vous allez tricoter normalement. Admettons qu’ici, je tricote tout à l’endroit, je pique mon aiguille à l’endroit et je prends le fil rattaché à la pelote et je tricote. Pour les 2 premières mailles, le mieux c’est de serrer quand même bien fort afin d’éviter un trop grand écart. Et après, vus tricotez normalement. Voilà, j’ai tricoté mes 5 mailles et ensuite le fil qui est rattaché à la pelote, qui est toujours mon repère. Je n’ai plus de mailles à tricoter donc il faut que je fasse un changement et comme le fil qui est rattaché à la pelote se trouve ici, je vais tourner mon ouvrage dans un premier temps. Je tourne mon ouvrage et en plus, je vais faire en sorte que le fil qui est rattaché à sa pelote et sa partie se trouve à l’extérieur par rapport à moi, donc le plus loin par rapport à moi. Et toujours la même règle, la partie avec le fil rattaché à la pelote doit se trouver sur le câble donc je vais tirer l’aiguille pour passer cette partie sur le câble. Quant à l’autre partie qui se trouve ici. Je vais la passer sur son aiguille. Donc je tire dans l’autre sens et je trouve l’aiguille et je place les mailles (souvent, ça sert un petit peu à ce niveau là) sur l’aiguille.
Ensuite, j’ai libéré cette aiguille, je peux tirer dessus et je peux tricoter mes mailles. Ici aussi, je les tricote toutes à l’endroit. Donc, votre fil qui est rattaché à la pelote se trouve en bout d’aiguilles donc de nouveau je tourne, je le place loin de moi. Et je tire sur l’aiguille pour le placer sur le câble. Quant à l’autre partie, je vais la placer sur son aiguille. C’est tout simple mais au début, c’est vrai que c’est assez difficile de se repérer. Il faut un temps d’adaptation mais après on fait ça vraiment de manière mécanique sans même réfléchir.
Voilà pour le montage des mailles avec la technique du magic loop. Il faut savoir que quand je vais tricoter et bien, je répèterai toujours cette opération. Mon repère, c’est toujours le fil qui est rattaché à la pelote et il suit toujours la même règle du début à la fin: il se retrouve toujours le plus loin de moi et toujours sur le câble pour que je puisse tricoter.
Voilà, j’espère que cette vidéo était suffisamment claire, je vous souhaite un joyeux tricot et je vous dis à très bientôt sur le blog tricot! Bye, bye!

 

Enregistrer

Enregistrer

Le tricot: une habitude zen à adopter

Le tricot revient en force ces derniers temps.

Je soupçonne le fait que nous ayons souvent le sentiment que nos vies sont surchargées, qu’il faut toujours courir et qu’on manque cruellement de temps pour nous! Le tricot va exactement à l’opposé de ça, il demande du temps, de la patience et de la persévérance.

Ce goût renouvelé pour le tricot n’est-il pas une manière de lutter en douceur contre cette vie un peu folle que nous menons? Voilà un petit article pour prendre le temps de parler des bien-faits du tricot sur le corps et l’esprit..

  • 1) Tricot et méditation

Cela peut paraître surprenant d’associer le tricot à la méditation. Pourtant le fait de tricoter s’apparente fort à la méditation, comme le prouve des études neurologiques très sérieuses.

  • a) stopper le mouvement

Le fait de tricoter nous incite à faire une pause tout d’abord physique (car il est bien plus agréable de tricoter confortablement assis dans un fauteuil qu’en pleine course cycliste.)

Cette pause physique s’accompagne d’une pause cérébrale. Le fait de se concentrer sur les points à réaliser permet de chasser du mental les soucis quotidiens et la longue liste de choses à faire.

tricot zen

 

  • b) Être dans l’instant présent

Même si on sait que le fait de vivre dans l’instant présent est la clé du bonheur. Ce n’est pas toujours simple d’accorder davantage d’importance à l’instant présent qu’aux soucis du passé ou du futur.

Le tricot vous oblige à rester concentré sur vos gestes présents, si vous vous évadez en vous déconcentrant, cela sera vite perceptible sur votre résultat final! Le tricot lui-même vous oblige à être là, bien présent et pas ailleurs.

  • c) Le tricot et l’hypnose

Le tricot ne vous empêche pas non plus de penser, d’ailleurs quand vous accédez à un certain niveau de maîtrise. Vous passez plus ou moins en mode automatique. Vous parvenez alors à un état proche de l’hypnose, vous êtes bien présents mais votre esprit pourra prendre le large.

C’est une manière de déprogrammer des souffrances passées ou des peurs à venir car le calme du corps et la répétition d’un geste lent et régulier permet de gérer les émotions avec sérénité et recul.

Le tricote permet donc des allers-retours entre le mental et l’instant présent. Comme le présent est ancré dans la douceur, le calme et la répétition, vous parviendrez davantage à contrôler le mental et à faire en sorte qu’il ne s’emballe pas.

Vous comprenez maintenant pourquoi le tricot est un excellent support pour la méditation.

  • 2) Tricoter pour aller mieux

Le tricot est une activité reconnu par le milieu médical pour ses effets bénéfiques sur le stress et la dépression.

  • a) Le tricot pour lutter contre le stress

Des études ont prouvé que le stress pouvait être fortement diminué par le tricot. Honnêtement, sans même avoir lu quoi que ce soit sur le sujet, beaucoup de tricoteuses et tricoteurs s’en étaient rendus compte!

D’un point de vue médical, lorsqu’on tricote notre pression artérielle et notre rythme cardiaque baissent.

De mon point de vue de tricoteuse, j’ai beaucoup plus de peine à gérer les tracas du quotidien si je n’ai pas tricoté durant quelques jours et il me suffit de tricoter durant 30 minutes pour sentir le stress s’éloigner. Je retourne ensuite à ma petite vie trépidante bien plus zen, plus consciente, plus confiante et prête à affronter les défis qui se présenteront.

  • b) Le tricot pour lutter contre la dépression

Quand une personne est déprimée, on lui conseillera généralement de sortir, de voir du monde. Seulement quand ça va vraiment mal, notre instinct nous pousse souvent à nous replier chez nous, bien au chaud dans notre petit cocon.

Le tricot, c’est un peu la sortie de secours. Maille après maille, rang après rang, les personnes se réparent en douceur. Projet après projet, elles reprennent le chemin du bien-être. Les projets terminés aident la personne à reprendre confiance en elle. Son expression créative dans le concret et la matière lui offre l’occasion de se valoriser et de voir qu’elle est capable de créer de belles choses.

Et puis la laine, c’est un peu notre doudou à nous les tricoteuses! Son côté chaleureux, doux et moelleux, nous réconforte au quotidien 🙂 Entourée de laine, j’ai toujours le sentiment que rien de négatif ne pourra m’arriver. Comme un rempart de douceur qui me protège des ondes négatives.

Et puis quand la personne est prête à sortir de son cocon et de son isolement par la même occasion, la communauté tricot permet de se reconnecter aux autres avec douceur. C’est une communauté très active sur internet actuellement et qui sait aussi s’organiser ici et là en France grâce aux “apérotricot” ou autre “tricothé”. C’est alors agréable de partager sur sa passion, d’apprendre des uns et des autres ou de participer à un projet ensemble. Doucement, des liens se créent entre des personnes qui ne se seraient sans doute jamais côtoyé autrement.

rencontre-tricot-entre-amies

  • 3) Tricoter et retrouver sa créativité

Le tricot, c’est un art. Il offre une palette très large qui permettra à chacun d’exprimer sa propre personnalité. Il est possible de choisir le patron, le fil, la couleur, le motif… Bref, il y a de quoi s’amuser avec toutes ces possibilités. Tricoter un châle est bien différent de tricoter des chaussettes, même si la technique de base est la même. La réalisation du projet et le résultat obtenu permettent de tricoter sans jamais s’ennuyer.

En tricotant, on renoue petit à petit avec son énergie créatrice. On réapprend le plaisir de faire des choses par soi-même du début à la fin. Au début, on suit à la lettre le patron, puis on change un détail, puis deux détails…

Plus on tricote et plus on se sent libre de réaliser un ouvrage à notre façon.Accompagnée ainsi en douceur vers notre créativité, on finit par vouloir créer nos propres patrons pour obtenir un résultat identique à l’image que nous avons en tête. C’est donc de plus en plus valorisant et on finit par être particulièrement fière de nos talents.

Alors oui, le tricot peut être un bon fil conducteur pour renouer avec sa créativité.

  • b) Chaque tricoteuse a sa spécificité.

Dans les premiers temps, on tâtonne, on expérimente puis petit à petit, on se “spécialise” sans même s’en rendre compte. Certaines préféreront tricoter avec de très grosses aiguilles ou au contraire des aiguilles très fines, d’autres adoreront les pulls irlandais, certaines seront fans des petits doudous tricotés ou des ouvrages ultra colorés ou des laines naturelles…

Personnellement, j’ai toujours été attirée par le monde de l’enfance et j’adore tricoter de la layette et des doudous. Il m’arrive aussi de tricoter toutes sortes de vêtements mais si on regarde l’ensemble de mes réalisations au tricot, une grande partie est consacrée à la layette ou aux doudous. ^^

Je trouve que le tricot nous permet d’essayer de multiples techniques, de sentir si ça nous convient et de détricoter si ce n’est vraiment pas notre truc. On peut explorer sa créativité en douceur en somme 🙂 et découvrir après quelques années de tricot notre univers créatif bien particulier.

Si vous adoptez cette nouvelle habitude Zen qu’est le tricot ou si vous êtes chanceuse et que vous tricotez déjà. Sachez que vous êtes sur la bonne voie pour être plus sereine, plus créative et que vous aurez toujours une faculté à prendre du recul dans la vie 🙂 Et puis, c’est vous aussi qui resplendirez dans votre dernier ouvrage et qui pourrez vous exclamez: “C’est moi qui l’ai fait!”

pull-tricot

Et toi tu tricotes? Dis moi dans les commentaires ce que le tricot t’apporte au quotidien. Bon tricot!!

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le tricot pour enfants: que du bonheur!

 

photo instagram Mrsdrange

Le tricot pour enfants?

C’est bien connu, aujourd’hui, les parents manquent de temps. Nos emplois du temps sont surchargés et il peut paraitre un peu utopique d’envisager de faire la garde robe de son chérubin.

Mais ça, c’est quand on ne sait pas que le tricot est le passe-temps idéal quand on a des enfants:

D’abord, vous pourrez emmener partout votre tricot. (Oui, également au cours de gym de la petite ou à la réunion de rentrée de votre grand). Ensuite le tricot aide à canaliser son stress et à rester ZEN face à toutes situations (Toujours utile quand on a des enfants!!). Et enfin sans même le vouloir, vous transmettez des valeurs fortes à vos enfants qui leur seront utiles pour l’ensemble de leur vie avec entre autres:

  • il faut du temps pour finir un bel objet
  • on apprend tout au long de notre vie
  • on a beaucoup de plaisir à faire des choses par soi-même
  • la création est un long et lent processus

Il y a de grandes chances pour qu’un enfant qui grandisse dans des pulls faits-main ait toujours un profond respect pour l’artisanat et soit également créatif une fois adulte.

Alors oui, les parents d’aujourd’hui redécouvrent avec joie le bricolage, la couture, le tricot et le Do It Yourself en général et c’est fantastique pour les générations à venir 😉

Passons maintenant en revue le tricot pour enfants. Comment tricoter pour un enfant de la naissance à l’âge adulte?

  • 1) Pour les tout petits

Les bébés sont sympas et porteront facilement ce que vous leur aurez tricoté ^^. Le petit côté frustrant, c’est qu’ils grandissent vite et ce n’est pas facile de garder leurs petits vêtements bien propres.

Cela est compensé par le fait que la layette soit une mignonnerie irrésistible. Alors enceinte, on ne peut que craquer devant ces modèles tous plus mignons les uns que les autres. C’est justement de douceur et de tendresse qu’on a besoin à ce moment si particulier de notre vie!

modèle brassière Phildar

La grossesse est le moment idéal pour tricoter car cela nous permet de nous reconnecter à notre féminin créateur et nous permet de nous projeter tout doucement avec notre bébé. Quand on prend le temps pour tricoter quelques rangs, on prend du temps pour penser et sentir le petit être qui grandit en nous.

D’ailleurs, beaucoup de femmes ont très envie d’apprendre à tricoter lorsqu’elles sont enceintes. Le tricot pour enfants les appelle soudainement et c’est vrai qu’on peut profiter de cette période au rythme plus lent dans notre vie pour s’y mettre.

Si on ne sait pas encore très bien tricoter, on peut envisager de faire une couverture. Elle pourra être gardée très longtemps et les petits défauts ne seront pas gênants. Elle sera forcément utile durant de nombreuses années. Et une fois la couverture tricotée, votre point sera régulier et à vous les petits habits!

Le bonnet et les chaussons, les deux grands classiques de la layette, seront très utiles dès la maternité. Ce sont des projets abordables à privilégier car, mine de rien, en tricotant un chausson, on apprend déjà à maîtriser les bases du tricot. ^^

Par contre, pour les petits habits, à moins d’être très rapide, il sera préférable de tricoter à partir de la taille 6 mois. Les bébés grandissent si vite que les premières tailles seront très peu portées. Il faut penser plutôt “saison”, choisissez un modèle qui conviendra à la saison à laquelle il sera porté.

Nadia Crétin-Léchenne: la salopette

Quelle matière?

La plupart des grandes marques de fil proposent une gamme spécialement conçue pour les bébés. Ces fils sont particulièrement adaptés car ils évitent les risques d’allergie tout en étant lavables. Vous pouvez aussi privilégier les matières comme le coton et le lin qui sont lavables et agréables à porter en toutes saisons.

J’aime beaucoup l’idée du modèle Shiryû avec ses devants interchangeables, idéal en cas d’accident.

Marianne Munier Shiryû
  • 2) Les enfants

Les enfants grandissent un peu moins vite que les bébés (ouf!) mais généralement, ils ne porteront un pull qu’une année ou deux (si vous avez de la chance!).

Alors veillez à tricoter une taille supérieure à la taille qu’il porte au moment de vous lancer dans votre projet. Cela vous permettra de terminer votre projet sereinement sans craindre qu’il ne soit trop petit.

Peekaboo: un pull conçu avec des rallonges à ajouter

Plus les enfants grandissent et plus leur personnalité s’affirme. Vous pouvez alors prendre en compte leur goût et tricoter LE pull qu’ils voudront toujours porter. Vous pouvez choisir un motif jacquard qui représentera un animal, un objet ou un personnage qu’ils apprécient particulièrement.

photo instagram _strikkelisa_

Vous pouvez aussi choisir des couleurs qu’ils aiment et jouer avec dans la composition du pull.

Quelle matière?

Prenez en compte le ressenti de votre enfant, s’il se plaint que la laine “ça gratte” ou que “c’est trop chaud”. Vous pourrez tricoter avec du coton et choisir des modèles sans manches ou des petits gilets, plus faciles à enlever par un petit.

Demandez-vous également si vous préférez laver le vêtement tricoté à la machine ou si c’est envisageable pour vous de le faire à la main afin de choisir la laine adéquate.

Personnellement, j’aime beaucoup les “beaux fils” mais après quelques bonnets ou écharpes oubliés et perdus dans la cour d’école ou au parc, j’en suis venue à choisir des fils basiques pour mes enfants. C’est déjà très dur de ne plus revoir un ouvrage sur lequel on a passé des heures (et qu’on aimait tant!) alors ne rajoutons pas la peine d’avoir “gâché” un magnifique écheveau en alpaga qu’on se serait bien gardé pour nous.

Alors le tricot pour enfants, Oui, mais avec la matière qui leur convient 😉

 

  • 3) Les adolescents

Pour les ados, c’est un peu comme pour les maris (voir l’article: Faut-il tricoter pour son homme?), il y en a qui adoreront vos tricots et d’autres qui refuseront tout net de porter quoi que ce soit de fait main.

Autant ne pas s’acharner et se mettre à l’écoute de l’ado en question. Il est d’ailleurs fort possible qu’un premier refus se transforme en demande express quelques mois plus tard.

Si l’ado en question aime les tricots, demandez-lui bien son avis avant de vous lancer dans un projet. A moins que vous ne connaissiez très bien ses goûts actuels, évitez les surprises car un petit détail pourra faire que le tricot ne soit jamais porté.

Et si votre ado favori n’aime pas porter de tricots. Tout n’est pas perdu pour autant! Il sera peut-être enchanté d’avoir des coussins, des couvertures, des pochettes ou des trousses tricotés avec amour. C’est à tenter!

Bonnet twisté Phildar

Quelle matière?

Les ados sauront choisir les matières qui leur plaisent et il est bon de leur faire confiance! Et puis si vous ne vous voyez pas tricoter un immense gilet noir ou une écharpe rose fluo. Peut-être que vous pourrez petit à petit transmettre votre passion du tricot à ce jeune adolescent aux goûts bien affirmés.

  • 4) Où trouver des modèles gratuits?

Pour les enfants, vous trouverez de beaux modèles gratuits dans les tricothèques de Phildar et de Bergère de France. Il y a aussi des modèles sympas chez Drops.

Et pour l’inspiration, vous pouvez retrouver mes tableaux pour les enfants sur Pinterest:

En espérant que cet article vous aura donné envie de tricoter des petites douceurs pour vos mimis! N’hésitez pas à me faire part de vos astuces pour les tricots enfants et à nous raconter vos anecdotes dans les commentaires!

 

Enregistrer

Poisson d’avril!!

J’ai découvert il y a peu le joli blog: Pas à pas de chat.

Et sur ce blog, il y a un défi organisé tous les trimestres: Les défis du chat

Et moi, j’aime beaucoup les défis créatifs! Alors ça tombe bien!

(Oui, j’aime les défis créatifs même si… je suis toujours très en retard, même si ça me file un coup de pression hallucinant et même si j’ai toujours peur de “rater”…)

Ce trimestre les défis du chat avaient pour thème: “écailles”.

Waouh, quel thème! Au début, je vous avoue que j’étais un peu dubitative et puis j’ai voulu réaliser les chaussettes Swirling Ribbons de Tisserin Coquet

Sauf qu’un problème d’aiguilles à chaussettes m’a fait me rendre compte que non, ça ne serait pas possible pour ce défi. (Mais je les ferai quand même très prochainement!)

Alors j’ai décidé de faire appel aux Minipilies! Et avec un petit marin, on est parti à la pêche aux poissons. Mais une pêche du premier avril! Je vous laisse regarder ça et joyeux 1er Avril, la journée idéal pour s’amuser et rire! 😀

Pour voir les autres participations, c’est ici: la galerie.

Et si le cœur vous en dit, que vous soyez grand(e) débutant(e) ou déjà d’un niveau avancé, participez au prochain défi! C’est un bon moyen pour booster sa créativité 😉

 

 

Comment tricoter des rayures?

Dernièrement, Julie m’a demandé comment réaliser des rayures au tricot.

Je vous présente ma méthode en vidéo. Il n’y a rien de bien compliqué et cela permet d’être encore plus créatif!

Dans cette méthode, vous verrez:

  • Que vous n’êtes pas obligé(e) de faire un nœud.
  • Que vous pouvez faire en sorte de ne pas couper les fils à chaque rayure.

Comment tricoter des rayures?

N’hésitez pas à vous abonner à la chaîne Youtube pour ne rater aucune vidéo du blog tricot.

Et dans les commentaires, proposez-moi des sujets de vidéo que je me ferai un plaisir d’aborder 😉