Les poupées prennent vie

Voilà des nouvelles de mon défi patronage! Comme je l’explique dans cet article, je me suis lancée un challenge pour cette fin d’année: mettre en vente mon premier patron.

patron-poupee-en-laine

  • 1. Tests de laine: la suite

Alors après avoir validé mon patron, j’ai souhaité faire des tests concernant la laine à utiliser afin de conseiller au mieux mes futurs clients (qui seront trèèèès nombreux, n’est-ce pas?).

J’ai donc tricoté de nouvelles poupées avec la laine de la boutique “Petit bout de laine” et je confirme ma première impression: cette laine est top: douce et régulière. C’est un vrai bonheur de la tricoter. Elle conviendra parfaitement pour des poupées un peu plus chic et cela me réjouit car mes client(e)s qui aiment tricoter de la fingering pourront terminer leurs restes en faisant des poupées.

poupee-tricotee

Avec Audrey qui est à la tête de “Petit bout de laine“, on réfléchit à la possibilité de faire des kits complets ensemble. J’avoue que j’espère vraiment que ce sera réalisable tant j’aime sa laine! En tout cas, c’est une aventure qui me passionne vraiment 🙂 Et j’en profite pour remercier une nouvelle fois Audrey pour cette idée de collaboration!

  • 2. Tests pour les cheveux

J’ai également pris le temps d’ajouter des cheveux à 3 des mes poupées, cela m’a permis de tester 3 laines différentes. C’est la laine Woolly 100% mérinos de DMC qui s’en sort le mieux, il me semble.

poupee-en-tricot

Malgré tout, les deux autres laines sont intéressantes. J’ai utilisé de la laine 100% Baby de DMC pour la poupée blonde, le résultat est aussi très joli. La mise en place est un peu plus longue car les cheveux sont plus fins.

Ce qui est chouette c’est que ça permet de faire des coiffures à la poupée ^^. (J’aime encore jouer à la poupée!)

poupee-tricot-patron

Enfin, j’ai utilisé de la laine Magic + de Bergère de France pour la poupée aux cheveux châtains, le résultat est très différent car c’est un gros fil mais ça lui va bien.

poupee-laine-cheveux

Quand j’achète un patron, j’aime voir les différents résultats que je pourrai obtenir en utilisant telle ou telle laine, c’est pourquoi, je trouve que ce n’est pas du temps perdu que d’en tricoter plusieurs pour faire des tests différents.

Et puis, plus j’aurai de poupées et plus je pourrai faire des photos variées. Sachant que les photos sont très importantes lors de la vente d’un patron, c’est parfait!

  • 3. Mes conclusions

Voilà un petit récapitulatif de ce que j’ai appris ces derniers jours:

  • a) Parler de ses projets

J’ai compris qu’il fallait parler un maximum de ses projets car plus on en parle et plus on s’offre la possibilité de s’ouvrir des opportunités.

Ainsi, une amie m’a proposé de m’aider grâce à son super appareil photo et Audrey m’a proposé de réfléchir à la possibilité de créer un kit ensemble. Tout cela ne serait pas arrivé si je n’avais pas écrit quelques articles sur mon défi patronage.

poupee-laine-patron

  • b) Avancer à petits pas mais avancer

Le tricot est une question de patience. On a beau avoir une idée en tête, il faut du temps pour lui donner vie.

Préparer un patron, c’est avant tout faire preuve de patience et de persévérance.

poupee-tricotee-patron

Je me rends compte maintenant que ça va moins vite que ce que je pensais. La réalisation me prend beaucoup de temps. Heureusement, le tricot est un puissant anti-stress chez moi alors je n’ai jamais été aussi zen 😉 Ah ah!

  • c) Accepter d’investir dans ses rêves

Je viens de m’offrir l’appareil photo de mes rêves après être allée chez mon amie. Vous savez celle qui voulait m’aider avec son appareil photo. Quand j’ai vu la qualité de ses photos, j’ai été très surprise que la différence avec mon appareil bas de gamme puisse être aussi époustouflante!

Alors j’ai enfin osé franchir le pas! Maintenant il me reste à prendre en main cet appareil qui me fait encore un peu peur 😉 Mais ça va être cool!

poupee-tricot-facile

Pour ceux et celles qui n’auraient pas lu les articles précédents de mon défi patronage, vous pouvez cliquer ici:

Mon défi patronage

Défi patronage #1: le choix de la laine

Mon défi patronage #2: un patron qui prend forme

N’hésitez pas à me donner votre avis sur les poupées chevelues que vous avez vues dans cet article. Dites-moi laquelle vous préférez et ce que vous ajouteriez ou changeriez si vous aviez une baguette magique…

 

 

 

 

8 Comments on Défi patronage #3: les poupées prennent vie

  1. oui,je vote aussi pour des poupées black lol. Perso, je préfère la dernière. C’est bien sympa en effet ces petites poupées, tu es douée.

    Et je suis d’accord avec toi sur le fait de parler de ses projets. Certes pour décrocher des opportunités mais aussi pour garder la motivation parce que l’être humain n’aime pas avouer publiquement ses échecs. Quand on s’engage auprès de son entourage,il est donc plus facile de tenir notre projet dans le temps.

    • Merci Stéphanie pour ton gentil commentaire! Oui, je vais essayer de faire des poupées dans lesquelles tout le monde se reconnaitra, c’est mon objectif en tout cas! Je n’avais pas vu ça comme ça pour ce qui est du fait de parler de ses projets… Effectivement, depuis que je blogue à ce sujet, j’avance comme je ne l’ai jamais fait jusque là 😉

    • Merci Aurélie! C’est aussi ma poupée préférée 😉 J’ai vraiment hésité à lui mettre cette couleur de cheveux et finalement, c’est ce qui fait tout son charme 😀

Répondre à Aurélie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *