fermer la fenetre

Rejoignez la communauté du blog tricot

+

Recevez votre accès à la tricothèque gratuite!

+

Suivez nos derniers articles grâce à la newsletter

...

Catégorie : Les addicts au tricot

Comment adapter un patron à son échantillon?

Faire un échantillon, ce n’est pas toujours très plaisant, mais en suivant ces quelques conseils (lire l’article), vous vous rendrez compte qu’il n’y a rien de bien compliqué.

Par contre, il faut le dire, adapter un patron à un échantillon n’est pas ce qu’il y a de plus simple. Ce sont souvent les tricoteuses averties qui souhaitent acquérir cette compétence. C’est en effet parfois très frustrant de ne pas pouvoir tricoter un modèle parce que notre échantillon ne correspond pas.

Cet article a donc pour but d’éclairer le chemin de celles qui voudraient comprendre comment elles doivent faire pour adapter le patron à leur échantillon.

1) Quelques bonnes raisons d’apprendre à adapter un patron

Si vous n’avez pas peur des mathématiques, vous pouvez vous lancer! Voici en plus, quelques bonnes raisons d’apprendre cette technique afin que vous trouviez la motivation nécessaire.

  • Cette compétence vous permettra de gagner en liberté en ce qui concerne le fil. Vous pourrez plus facilement choisir un autre fil que celui qui est préconisé: vous utiliserez ainsi la laine que vous avez en stock ou un fil moins cher que celui du modèle. Vous pourrez aussi opter pour une autre matière mais dans ce cas, vous veillerez à ce que la tenue du rendu soit à peu près équivalente. (par exemple remplacer de la laine par du lin n’est pas toujours judicieux car le lin est bien plus fluide en général.
  • Quand vous saurez adapter un patron à votre échantillon, tous les échantillons que vous aurez faits jusque là (et stockés) se révèleront vraiment utiles. Vous pourrez choisir un modèle en fonction du fil qui vous plait et non le contraire.
  • Avec ce nouveau savoir dans votre trousseau, vous pourrez tricoter le vêtement que vous avez imaginé. Vous saurez créer le vêtement qui vous ressemble vraiment. Et en prenant de plus en plus d’assurance, il est fort possible que vous en veniez à modifier les patrons puis à créer vos propres patrons
  • Si vous êtes tricoteuse, c’est que vous aimez les casse-têtes chinois (la preuve: vous lisez des explications bizarres qui sont incompréhensibles pour 95% de la population) Cet article vous présentera juste un niveau un peu plus complexe de casse-tête, rien d’insurmontable, c’est promis!

2) Est-ce abordable?

OUI!!!

Si ça ne l’était pas, je ne maîtriserais pas cette technique moi-même car je suis une simple tricoteuse du dimanche 😉 . Je n’ai pas appris le tricot à l’école, je n’ai pas fait d’études de tricot (j’aurais adoré ça!), j’ai juste quelques années d’expérience derrière moi.

Du coup, je dis « Oui! », on peut apprendre sans trop de difficultés à adapter le patron de son choix à un échantillon. Ce sont des mathématiques simples et une fois que vous avez compris la logique du processus, ce sont toujours les mêmes opérations qu’on répète.

Malgré tout, cela va vous demander un peu de temps et une certaine disponibilité mentale. Mais grâce à la motivation, on peut tout accomplir!

Et imaginez comme vous serez fière de vous, une fois votre ouvrage terminé!! Vous serez même doublement fière!

Ajoutons cependant que ce processus sera facilité si votre échantillon est relativement proche de celui du patron. Un écart maximum de 5 mailles ou 5 rangs me parait idéal. Si vous choisissez un numéro d’aiguilles très différent ou si votre échantillon est trèèèès loin de celui du créateur du patron, vous risquez d’obtenir un rendu final très différent.

Les projets conçus pour des aiguilles 6mm sont généralement construits autrement que ceux qui sont imaginés pour des aiguilles 3mm. La laine n’a en effet pas le même poids et le même tombé selon son épaisseur.

3) La règle de 3

Maintenant que vous êtes ultra motivée pour affronter les périples mathématiques qui vous attendent, nous allons entrer dans le vif du sujet.

 

Le grand théorème mathématique qui saura sauver vos tricots, c’est… (roulement de tambour)

La règle de 3

TADAM!

La règle de 3, aussi appelée « le produit en croix » va vous permettre de transformer n’importe quel patron de votre choix en un patron parfait pour le fil que vous avez choisi.

Qu’est-ce que la règle de 3?

Petit rappel mathématiques au cas où… (Si cette règle n’a aucun secret pour vous, vous pouvez passer directement au paragraphe suivant.)

Dans un produit en croix, on connait 3 chiffres et grâce à 2 opérations, on va pouvoir découvrir le 4ème chiffre mystère.

Pour cela, on place en ligne les chiffres qui fonctionnent ensemble et sous cette ligne le chiffre qui attend son associé mystère.

Alors, en tricot, les deux chiffres de la ligne du dessus ( = ceux qu’on connait)  correspondent soit à ceux de l’échantillon soit à ceux du patron.

Sur la ligne du bas, il y aura un chiffre en mailles, centimètres ou rangs, que vous connaissez et un chiffre mystère.

Vous devrez placer vos chiffres en colonne en fonction de ce qu’ils représentent: des centimètres, des mailles ou des rangs.

Il s’agit ensuite de multiplier le chiffre du bas connu avec le chiffre de la ligne au dessus en diagonale (d’où le nom de produit en croix) puis de diviser le résultat par l’autre chiffre de la ligne supérieure. On obtient alors le chiffre mystère.

4) Comment faire avec le patron?

Maintenant que vous maîtrisez la règle de 3 (=le produit en croix), vous vous demandez peut-être comment faire concrètement avec votre échantillon et le patron.

Voilà, quelques informations supplémentaires pour rester parfaitement zen au cours de ce casse-tête chinois.

Si votre échantillon diffère uniquement sur le nombre de mailles ou uniquement sur le nombre de rangs. Vous reprendrez le patron en veillant à modifier le nombre de mailles ou le nombre de rangs. Mais généralement, il vous faudra modifier les deux.

Voici un exemple concret pour deux échantillons:

Prenons une phrase du patron d’origine:

« Monter 32 mailles. Tricoter 10 rangs en jersey endroit »

Ici vous allez devoir modifier les deux chiffres: le nombre de mailles et le nombre de rangs. La technique restera la même.

Pour calculez ces nombres, la première étape est de trouver à combien de centimètres correspondent les chiffres qui vous sont donnés.

Mais comment convertir les chiffres du patron en centimètres??!

Grâce à l’échantillon du patron!

Ici, le patron d’origine indique qu’il faut tricoter 16 mailles pour obtenir 10 cm. Si vous montez 32 mailles, le tricot sera donc large de 20 cm. Bien sûr ici, on peut le calculer de tête mais avec la règle de 3, voici ce que ça donnerait:

 

Ensuite, on se sert de cette donnée en cm pour calculer le nombre de mailles qu’il faudra monter avec notre échantillon, dans cet exemple, on aurait:

Et pour le nombre de rangs, on procède exactement de la même manière 🙂

5) Les augmentations et les diminutions

Pour les augmentations et les diminutions, le principe reste le même. Il faut que vous calculiez combien de centimètres sont ajoutés à la fin des augmentations ou combien de centimètres sont enlevés à la fin des diminutions. Pour cela, vous prenez le nombre de mailles totales qui sont enlevées ou ajoutées et vous les convertissez en centimètres grâce à la règle de 3.

Une fois que vous obtenez ce nombre en centimètres, vous le convertissez en mailles selon votre échantillon grâce à la règle de 3. Vous saurez donc combien de mailles vous devrez ajouter ou supprimer.

Il faut ensuite que vous sachiez sur combien de rangs vous allez pratiquez les diminutions ou les augmentations. Pour cela, c’est le même principe, vous regardez le nombre de rangs qui sont utilisés dans le patron pour faire ces diminutions ou ces augmentations et vous le convertissez en cm. Vous saurez alors calculer le nombre de rangs nécessaires avec votre échantillon pour obtenir la même hauteur en cm.

Attention, souvent, les diminutions et augmentations se font à droite et à gauche de l’ouvrage. Vous pourrez donc calculer à quelle fréquence vous devrez faire ces diminutions ou augmentations en divisant le nombre de mailles à ajouter ou à supprimer par 2.

6) Réécrire le patron

Maintenant que vous avez compris comment procéder mathématiquement. Vous allez pouvoir relire votre patron et faire les changements nécessaires. Il vous faut réécrire les nombres de mailles et de rangs mais garder la mise en forme et les étapes de construction.

Cela demande effectivement du temps et on n’est jamais à l’abri d’une petite erreur mais plus vous ferez ces ajustements et plus cela vous semblera simple. Comme pour tout le reste, je vous conseille de commencer par un petit ouvrage, pas trop complexe afin de prendre confiance en vous dans un premier temps.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Que tricoter en été?

Le tricot est souvent vu comme un loisir saisonnier. Il a généralement le vent en poupe en automne et en hiver. Les saisons froides finissent effectivement par être les saisons préférées des tricoteuses acharnées… C’est la période où on a envie de s’envelopper de douceur et de chaleur et où on adore cocooner chez soi, bien au chaud.
Beaucoup de personnes apprennent à tricoter à cette période. Je pense que ça a un petit côté presque instinctif: on veut se protéger du froid alors on est attiré par la laine et son moelleux.
Tout cela est bien vrai… MAIS…
Ça ne veut pas dire pour autant que le tricot n’a plus sa place dans notre emploi du temps dès les beaux jours revenus.
Le tricot est un art du fil comme un autre, un passe-temps relaxant dont on peut apprécier les bénéfices toute l’année.
Alors que tricoter en été pour rendre ces pauses tricot particulièrement agréables?

Mitaines Strawberry field de Jami Brynildson
  • 1-Tricoter des petites pièces

    L’été, c’est le moment où on a envie de relâcher la pression, où la farniente nous appelle matin, midi et soir. Alors exit les gros projets qui demandent dévouement et concentration durant des semaines. On se choisit des mini projets.

    a) Les accessoires

    Aussi étrange que cela puisse paraître, c’est le moment de tricoter vos accessoires pour la saison froide à venir. Bonnets, mitaines et chaussettes feront des projets parfaits pour les jours les plus chauds. Ils ne sont pas encombrants, on est vite récompensé par ses efforts et une fois le froid revenu, vous n’aurez plus qu’à enfiler vos précieux accessoires tout neufs. et vous aurez alors plus de temps pour vous consacrer à un gros pull ou un énorme châle.

Watermelon-slice-socks de Wendy Gaal
  • b) La layette

    La layette, c’est tellement chou que ça vous met des petits papillons multicolores dans le cœur, alors pourquoi s’en priver? Ça sera parfaitement en accord avec votre bonne humeur estivale!
    S’il y a un bébé à venir dans votre entourage, vous pourrez préparer un petit cadeau super mimi. Et il y a aussi les associations comme SOS Préma qui auront bien besoin de vos adorables ouvrages et ce, toute l’année!

Chaussons fraise de Elodie Wegeler

 

  • 2-Choisissez des matières estivales

    a) Des matières légères

    Vous ne jurez que par les gilets pour vous? Pas de souci, vous pourrez aussi vous consacrer à une grande pièce!
    Pour que ce tricot s’accorde parfaitement avec les cocotiers, les vagues et les pastèques, vous pourrez opter pour des matières estivales: lin, bambou, coton, chanvre, soie… Vous avez l’embarras du choix!
    Vous pourrez ensuite vous tricoter un top ou un gilet léger à souhait qui viendra agrémenter joliment votre robe fleurie.

    b) Des créations pour les beaux jours

    Les designers et les marques de fil proposent généralement une gamme de modèles pour la belle saison, il y a vraiment de quoi vous faire plaisir et mettre du soleil, de la légèreté et de la couleur dans votre garde-robe!

Catalogue Printemps Eté 2017 Phildar
  • 3-Amusez-vous!

    Vous pouvez aussi consacrer ces belles journées ensoleillées pour vous amuser avec le tricot. Ça peut être l’occasion de tricoter des jouets, des petits objets amusants ou des habits de poupée 😀
    Rien de bien sérieux mais vous en profiterez pour vous reconnecter à la petite fille créative qui sommeille en vous. Elle a juste envie de couleurs, de futilité et de s’amuser!

Petite poupée Minipilie d’Aline Gaudrain

Ces petits projets sont rapides et faciles à tricoter. Ils vous permettront de faire plaisir autour de vous et de répandre un peu plus de bonne humeur dans votre entourage 🙂

large-slice-of-birthday-cake de Alison Hogg

Avec toutes ces idées, vous ne résisterez plus à emmener votre tricot à la plage ou au bord de la piscine! Alors il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bel été tout beau, tout chaud!

Enregistrer

Enregistrer

Où trouver des patrons de tricot gratuits?

Voilà une question que l’on me pose souvent. Comment faire pour trouver des idées de tricot? Où peut-on trouver des explications et des modèles gratuits?

Dans cet article, je voulais vous donner quelques pistes de ce que j’utilise moi-même très régulièrement pour trouver l’inspiration.

Je précise tout de même que je n’ai rien contre les patrons payants et contre les magazines ou livres regroupant plusieurs patrons! Les patrons payants ont l’avantage d’avoir été généralement bien conçus et d’être expliqués avec soin. Et surtout ils sont actuels, ce qui n’est pas toujours le cas des patrons gratuits 😉

  • 1) Les patrons Drops

Drops est une marque de fils. Il y a une gamme très variée avec des fils de bonnes qualités avec des prix très intéressants. Drops a su satisfaire ses clients en créant une immense banque de patrons gratuits.

 

Sur leur site, on peut faire une recherche de modèles par catégorie mais aussi par taille de fil et par fils Drops. C’est très pratique pour trouver un modèle à son goût!

Un petit bémol cependant car les explications sont parfois un peu complexes pour des débutants. Et je les trouve moi-même parfois trop succinctes.

  • 2) Les patrons Cheval Blanc

La marque Cheval Blanc propose également les modèles de ses anciens catalogues gratuitement. Vous pourrez faire une recherche par catégorie et par qualité de fils Cheval Blanc.

Pour télécharger un patron, il vous faudra confier votre adresse e-mail et le lien vous sera envoyé.

  • 3) Phildar et Bergère de France

Phildar et Bergère de France propose le même service!

Pour Phildar, vous pouvez avoir accès à des anciens patrons gratuits. Vous les retrouverez ici: clic clic. Je les trouve encore très actuels et les patrons enfants sont particulièrement craquants! Vous trouverez aussi des accessoires faciles à tricoter.

Du côté de Bergère de France, vous avez accès à une tricothèque gratuite. Elle a l’avantage de classer les modèles proposés également par niveau de difficultés. Il y en a pour tous les goûts!

  • 4) Pinterest

Pinterest est le média social des créatifs. Pour le tricot, il y a énormément de photos extrêmement attirantes. Vous aurez envie de tricoter beaucoup et tout le temps si vous plongez au coeur de Pinterest. Par contre, tous les modèles présentés en photo ne sont pas gratuits, ils ne sont pas toujours en français non plus.

Si vous avez déjà un compte Pinterest, Le blog tricot a son propre compte Pinterest auquel je vous invite à vous abonner. C’est ici! Vous y trouverez, entre autres, un tableau « tricot gratuit » dans lequel je classe les tricots français gratuits que j’ai repérés.

  • 5) Ravelry

Enfin, bien sûr, il existe Ravelry. Ravelry, c’est assez fou, il y a des milliers de patrons gratuits. Par contre, c’est un site anglais et… la plupart des patrons sont en anglais. Mais si l’anglais ne vous fait pas trop peur, courez-y!!

Tricoter avec des explications anglaises n’est vraiment pas très compliqué. Je ne sais pas comment les anglais s’arrangent mais je trouve souvent plus simples les patrons en Anglais qu’en Français! Je trouve qu’ils vont droit au but tout en étant précis.

Pour accéder à ravelry, il vous faudra un compte. L’avantage de Ravelry, c’est que c’est une vraie communauté, il y a des forums, des groupes de discussion et vous pouvez faire des recherches extrêmement précises.

Pour ceux qui voudraient y faire un tour, et ne maîtriseraient pas bien la langue de Shakespeare, il y a un petit bouton « français » en bas à gauche 😉

Autre avantage de Ravelry, vous allez pouvoir y mettre les photos de tout ce que vous tricotez et quand il y a un modèle qui vous plait, en cliquant en haut sur « projects », vous aurez accès à toutes les photos de ceux qui ont tricoté le même modèle. ça permet de mieux se rendre compte du résultat final et parfois d’avoir des avis et conseils sur le modèle.

J’arrête là pour Ravelry mais je ferai un article spécifiquement sur ce merveilleux site… Pour ceux qui connaissent, mon compte Ravelry est « aline-tricote ».

  • 6) La tricothèque du blog

La petite tricothèque de ce blog est encore modeste mais on y compte déjà 10 patrons que j’ai créé spécialement pour les grands débutants. Il y a de quoi se faire plaisir avec des projets miniatures et des projets sans aucune complexité.

N’hésitez pas à vous y inscrire car elle grandit avec le temps 🙂 Dans quelques jours, elle comptera d’ailleurs 13 patrons.

Pour vous inscrire, il suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Vous voulez pouvoir faire partie des membres de la tricothèque? Indiquez moi simplement à quelle adresse je dois vous envoyer le mot de passe.

 

J’espère qu’avec ces quelques pistes, vous trouverez votre bonheur. Attention à ne pas regarder des modèles pendant des heures car vous n’aurez plus de temps pour tricoter! Ah ah, je parle en connaissance de cause^^

Et vous où trouvez-vous votre inspiration?

 

recherches utilisées pour trouver cet articleblog tricot 2017

Faut-il tricoter pour son homme?

 

Les tricots pour homme

Mon dernier grand tricot terminé était destiné à mon homme, sauf que ce fut la cata: un corps trop court, des manches trop longues et un col « pépérisant » qui ne lui va pas du tout (ou qui lui donne 20 ans de plus!).

tricot pull homme

Je vais donc reprendre une bonne partie de ce pull dans la joie et la bonne humeur, grrr…

Devant la montagne de courage dont il va me falloir faire preuve pour relever ce défi, je me suis dit que cela pourrait faire l’objet d’un article sur mon petit blog chéri.

Car toute tricoteuse non célibataire s’est posé au moins une fois la question:

Faut-il tricoter pour son homme?

  • 1) Je tricote un modèle masculin ou pas?

Pour répondre à cette question existentielle, vous allez pouvoir suivre ces deux étapes:

Étape 1: Analysez à quel type d’homme vous avez à faire.

  • Est-ce un homme qui aime la laine ou il est plutôt du genre à détester tout autre pull que ses sweets à capuche?
  • Est-ce un homme qui aime le fait-main?
  • Est-il admiratif de ce que vous savez faire de vos dix doigts?

Si vous répondez « oui » à ces 3 questions, c’est déjà plus encourageant que si c’est un homme qui se moque gentiment de votre passion (et qui du coup ne mérite pas de bénéficier du fruit de vos efforts, non mais!)

Étape 2: Le test de l’accessoire.

Si vous ne vous êtes pas encore totalement découragée à l’étape 1, il reste un mince espoir…

Si le cœur vous en dit, tricotez lui un accessoire comme un bonnet ou un snood.

Si lorsque vous lui offrez, il  a des étoiles dans les yeux et la bouche en cœur. Vous pourrez lui réserver une place royale dans vos futurs projets… et voir petit à petit plus grand.

Si au contraire, il ne porte JAMAIS cette petite merveille que vous lui avez réalisée, bannissez les projets que vous aviez déjà notés sur votre to do list pour lui et tricotez pour vous!

tricot homme

Certaines chanceuses sauront vite qu’elles ont dans leur vie l’homme idéal pour la tricoteuse qu’elles sont, lorsqu’elles verront leur cher et tendre leur piquer un bonnet qu’elles s’étaient tricotées pour elles.

Oui, ce sont des choses qui arrivent aussi et un tel homme mérite bien qu’on lui consacre un peu de notre temps ^^

Si votre homme passe haut la main le test de ces 2 étapes. Vous allez pouvoir vous (et lui) faire plaisir!

  • 2) Pourquoi j’aime les tricots pour homme

J’aime tricoter les pulls et gilets pour homme pour deux raisons:

  • Première raison:Les hommes ont une morphologie moins complexe que la nôtre.

En général, les modèles de tricot masculin sont moins fantaisistes.

Excepté le gros raté dont je parlais en début d’article. Je trouve généralement les pulls pour homme sans surprise.

Le résultat met le plus souvent notre homme en valeur sans trop se prendre la tête.

Finalement, un pull pour homme reste un pull pour homme et ce n’est pas plus mal.

  • Deuxième raison: Des tricots faits pour durer

Ce que j’ai trouvé de très gratifiant avec le recul, c’est que mon homme porte depuis 10 ans des pulls que je lui ai tricotés.

Ses grands favoris finissent par s’user au bout de tant d’années mais ils ont rendu service tellement de fois qu’on les pardonne.

Avec mes enfants, je ne connais pas encore ce plaisir, car le principe des enfants, c’est de grandir très (trop) vite! Ils grandissent si vite, qu’un pull correspond en général à deux saisons!

J’aime beaucoup jeter un oeil au dressing de mon homme et voir année après année mes pulls tricotés se multiplier.

J’avoue que ça motive encore plus pour tricoter un pull pour homme, ce qui représente tout de même l’un des ouvrages les plus longs à réaliser…

Enfin, maintenant que vous êtes ultra motivée pour commencer une magnifique veste pour votre homme, je finirais cet article par quelques conseils.

tricot facile homme

3) Conseils pour le tricot masculin

  • A. Choisissez le modèle ensemble

Avant de vous lancer dans un projet pharaonique de ce genre, assurez-vous de 2 choses:

a) Ce projet lui convient

Montrez-lui le modèle et soyez à l’écoute de ses remarques. Il vaut mieux qu’il choisisse lui-même un pull qui le tente plutôt que vous preniez la peine de tricoter un ouvrage qu’il ne portera pas.

b) Ce projet vous convient.

Je me souviens que le 1er modèle de pull que mon homme avait choisi se tricotait avec des aiguilles de 3.5 mm. Vu la taille de mon homme, il était hors de question que j’opte pour ce patron!

Du coup, j’ai choisi un pull plutôt similaire se tricotant avec des aiguilles 5.5 mm. C’était bien plus envisageable pour moi!

  • B. Prenez ses mesures

Ne faites pas l’erreur que j’ai moi-même faite. Évitez les mauvaises surprises et prenez scrupuleusement ses mesures.

Adaptez le modèle selon son gabarit. Il faudra souvent rallonger le buste ou rallonger les manches, ce n’est pas très compliqué à réaliser. Il suffit d’ajouter quelques rangs avant les diminutions.

  • C. Écoutez ses choix

Les hommes peuvent être tatillons.

J’ai tricoté un pull noir pour mon mari: la coupe est parfaite et il est très doux.

Sauf que… c’est un noir tweedé, légèrement moucheté de blanc.

Or mon homme voulait un vrai noir uni.

C’est un pull qu’il lui arrive de porter mais bien plus rarement que ses autres pulls. Comme quoi quelques éclats de blanc peuvent faire toute la différence!

Bien sûr il avait émis quelques objections quand je venais de recevoir la laine, objections que je n’avais pas écoutées… dommage!

 

Voilà! Vous êtes fin prête à vous lancer dans le tricot pour homme! (ou pas d’ailleurs) Et moi, je me suis quelque peu remotivée à aller détricoter mon affreux pull qui sera bientôt LE pull de sa garde robe 😉

Dans les commentaires, dites-nous si vous tricotez pour votre homme et racontez-nous vos petites anecdotes, on adore ça!

 

 

 

 

 

recherches utilisées pour trouver cet articlemes tricots sont affreux

Comment trouver du temps pour tricoter?

Quand le tricot commence à devenir une passion à part entière dans notre vie, on est vite à la recherche d’astuces pour pouvoir tricoter encore et encore 😉

Je vous livre ici les quelques astuces que j’utilise régulièrement pour pouvoir m’adonner à ma passion dévorante.

  • Astuce n°1: Ayez toujours un tricot nomade sur vous

Avec les aiguilles circulaires, c’est devenu très facile d’emporter un petit tricot dans son sac à main.

Alors bien sûr, ce sera plus délicat avec un pull pour homme quasi terminé…  Mais il y a des projets idéaux pour les tricots nomades, comme les chaussettes, les mitaines, les moufles, les bonnets… etc…

J’aime avoir un tricot à balader partout qui avance donc plus ou moins vite, au gré de mes sorties et un autre tricot plus volumineux ou complexe qui m’attend à la maison.

tricoter-a-lexterieur

  • Astuce n°2: Tricoter partout!

Le tricot est de nouveau parfaitement tendance, alors profitez-en et tricotez à chaque fois que la situation vous le permet.

Dans le bus, le métro, dans les salles d’attente, si vous faites cela, vous ne manquerez plus jamais de patience: l’attente deviendra un vrai plaisir! Quand je pense que je détestais attendre les retardataires quand j’étais jeune, maintenant je savoure ces moments!

Avez-vous lu la petite BD de miss tricot et son tricot nomade, peut-être vous reconnaitrez-vous?

tricot-a-lexterieur-attente

  • Astuce n°3: Faire 2 choses en même temps n’est pas un problème

Associez le tricot à d’autres activités que vous avez l’habitude de faire. Typiquement, vous pourrez facilement regarder un bon film et tricoter. Vous parviendrez aussi aisément à papoter avec vos amis au téléphone tout en tricotant grâce à un kit mains libres. Et pendant que le repas du soir mijote, vous pourrez tricoter sans souci.

Si vous adorez lire, vous serez sans doute un peu frustré(e) de ne pas pouvoir lire tout en avançant votre dernier gilet. Certaines parviennent à associer ces deux activités mais j’avoue que de mon côté, il m’a fallu des années pour y parvenir et je n’y arrive qu’avec des points très simples.tricoteuse-multi-tache

Aujourd’hui, il y a des livres audio qui sont très pratiques. Vous pourrez vous cultiver tout en créant une petite merveille de vos propres mains. Il existe des applications comme Audible mais si vous aimez la littérature classique vous trouverez facilement votre bonheur (et c’est gratuit) sur des sites comme audiocité ou litterature audio.com . Enfin, il y a de très nombreux livres lus sur Youtube.

  • Astuce n°4: Tricoter tout en veillant sur vos enfants

Là aussi, c’est tout à fait compatible. Les enfants ont tout intérêt à avoir des parents qui tricotent. Oui, comme vous le savez bien, le tricot rend plus ZEN! Et parents ZEN = enfants heureux 🙂

Sachez que dans les écoles qui suivent la pédagogie Steiner-Waldorf, les enseignants sont invités à tricoter aux côtés des enfants pour accompagner leurs jeux libres.

Les enfants bénéficient de la présence rassurante de leur éducateur/ trice tout en étant libre de jouer à leur convenance, sans jugement extérieur.

Et pour les bébés? Pour les tout-petits bébés, ça reste assez facile de tricoter. Je me souviens m’être tricotée un gilet avec mon nourrisson dans l’écharpe de portage. Bon, c’était relativement sportif puisque ce dit bébé pleurait dès que je m’asseyais. J’ai donc fait des milliers d’aller-retours dans le couloir pour tricoter ce gilet 😀 Mais enfin, je pouvais tricoter!

Par contre quand les petits bébés commencent à tout attraper, ça devient beaucoup plus difficile de tricoter tout en les câlinant. Mais finalement, à cette période, on est tellement occupée que ça passe bien trop vite à notre goût et on peut alors retrouver nos tricots délaissés pour nous consoler.

Astuce n°5: Recherchez activement les rendez-vous tricot

Au début, on n’a pas toujours l’idée de passer nos soirées avec des ami(e)s à tricoter. Et pourtant si vous montrez autour de vous que vous tricotez, vous serez bientôt assailli(e) par des demandes comme:

  • « J »aimerais vraiment apprendre à tricoter »
  • « T’aurais du temps pour m’expliquer le point jersey? »
  • « Ce serait trop chouette que tu me montres comment faire un bonnet comme le tien! »

Pourquoi ne pas organiser une soirée tricot entre copines où vous pourrez inviter les plus motivées et leur transmettre votre savoir?

rencontre-tricot-entre-amies

J’ai aussi appris que certains cinémas proposent des « cinéma-tricot ». La salle reste allumée avec une lumière douce durant la projection du film afin qu’on puisse associer le cinéma au tricot. Quelle bonne idée! Renseignez-vous, si ça se trouve, il y a un cinéma-tricot organisé tout près de chez vous!

Astuce n°6: Ayez des projets partout!

Je suis le podcast de « Knitting Broomstick » sur youtube, c’est une américaine qui a 5 enfants. Elle conseille d’avoir un projet en cours dans chaque pièce de la maison. Je trouve que c’est une excellente idée car quand on a des enfants, nos séances tricot sont souvent morcelées. Alors dès qu’on a 3 minutes devant nous, c’est bien de tricoter un rang ou deux.

Elle conseille aussi d’avoir un tricot dans la voiture qui s’y trouve en permanence. Car lorsqu’on doit attendre l’un de ses enfants à la sortie de l’école ou lors d’une de ses activités, on est assuré d’avoir de quoi patienter sereinement 😉

Personnellement, je n’ai pas 5 enfants, alors je me contente de toujours avoir un projet en cours au rez de chaussé et un autre à l’étage. Comme ça, je n’ai pas à courir à droite à gauche pour trouver quelque chose à tricoter.

 

Voilà pour mes petites astuces. J’imagine qu’il en existe encore des centaines. Alors si vous en avez une, ne la gardez pas pour vous. Partagez-la dans les commentaires! 🙂

A tout bientôt et bon tricot!

 

Comment choisir son projet tricot?

Ça y est, vous avez très envie de tricoter un grand (et long) projet.

Les mini projets ultra simples sont idéaux pour débuter mais dès que votre point est régulier, vous pouvez envisager des pièces plus importantes ou des vêtements à porter.

1)Se tricoter un nid douillet

Si vous préférez attendre encore un peu avant de tricoter des pièces portables, vous allez pouvoir vous faire plaisir en décorant votre intérieur.

decoration-tricot

Vous pouvez ainsi continuer à progresser tout en limitant les fashion faux pas.

Faites-vous des coussins ou des couvertures. Ça peut être l’occasion de tester un nouveau point.

Vous pouvez commencer par un coussin au point mousse puis lui faire un ami qui sera tricoté au point de riz.

Pour les couvertures, les américaines avaient l’habitude d’apprendre à tricoter en faisant des petits carrés, tous de la même taille mais chaque carré était tricoté avec un point différent. Ensuite, il fallait assembler tous ces carrés pour obtenir une couverture.

Sincèrement, je n’aurai pas la patience de faire (et surtout de coudre) un tel projet mais j’imagine que ça doit vraiment permettre de maîtriser le tricot sur le bout des doigts à la fin de la couverture.

Plus simplement vous pouvez faire une baby blanket, c’est à dire une couverture pour bébé ou un petit plaid pour votre canapé, ce sera moins long à faire… et promis après un tel ouvrage, votre tricot sera trèèès régulier!

Pour ceux et celles qui n’ont pas beaucoup de patience, vous pouvez réaliser des petites pochettes de rangements, des trousses, des sacs..

Tous ces accessoires bien utiles peuvent parfaitement être tricotés!

Avec toutes ces idées, votre intérieur sera transformé! Vous pourrez vous y lover avec délectation pour vous tricoter… des vêtements!

2) Les accessoires

Généralement, on commence par se tricoter des accessoires pour ensuite se tricoter quelques pièces majeures de notre garde robe.

Je vous aide ici à vous poser les bonnes questions pour tricoter des projets que vous aurez envie de tricoter aussi souvent que possible.

accessoires-tricot

  • Les accessoires

L’hiver approche à grands pas et le froid vient piquer vos oreilles et vos petites mains tous les matins… et en bon(ne) adepte du tricot, vous pensez:

« Aaaah, il faut que je me tricote d’URGENCE un bonnet et des mitaines! »

Oui! Quelle bonne idée!!

Ce qui est chouette avec les accessoires, c’est que vous ne prenez pas trop de risques.

Ils pourront avoir quelques petits défauts sans que personne ne se rende compte de quoi que ce soit.

Et puis un bonnet reste un bonnet, personne ne vous en voudra s’il a une forme un peu étrange ou si vous avez choisi une couleur qui ne s’assortit absooolument pas avec le reste de votre garde-robe.

Je vous conseille tout de même de suivre ces petits conseils:

  • La couleur:

Choisissez des couleurs qui vous plaisent. C’est d’ailleurs l’occasion pour les accessoires de porter des couleurs un peu plus fortes que celles que vous portez habituellement. Alors faites-vous plaisir! Par contre essayez d’assortir les éléments de votre team hivernale: écharpe, bonnet et mitaines gagneront à être compatibles ensemble.

ensemble-bonnet-echarpe-moufles

  • La laine:

Pour les accessoires, privilégiez la douceur car vous les porterez à des endroits particulièrement sensibles.

Vous pourrez aussi choisir une laine qui se lave à la main puisque ce ne sont que des petites pièces.

Pour les mitaines, elles auront tendance à boulocher ou à feutrer car elles seront soumises à de nombreux frottements mais vous pouvez comme cela avoir le plaisir de vous en tricoter une paire chaque année 🙂

Personnellement, pour les accessoires, j’aime utiliser de la laine 100% mérinos superwash mais avec un mélange d’alpaga ou de mohair, c’est super aussi!

  • Le niveau de difficulté

Pour les accessoires, ce qui est chouette, c’est que vous allez pouvoir augmenter votre niveau de difficulté petit à petit. La première année, vous aurez toute une panoplie au point mousse et quelques années après, vous aurez une ensemble d’accessoires avec de la dentelle tricotés aux aiguilles 2,5 mm 😉

Veillez donc bien à choisir un modèle qui convienne à votre niveau de tricot, vous pouvez bien sûr en profiter pour apprendre une nouvelle technique car les accessoires se tricotant vite, vous pourrez rester concentré(e) plus facilement et vous serez très fièr(e) d’avoir su surmonter le défi des torsades, du point de riz ou de la dentelle! (Évitez tout de même de faire un projet qui comporte trop de nouveautés car ça peut vite être décourageant!)

  • Le point

Il n’y a rien d’obligatoire ici mais c’est sûr que l’ensemble bonnet, col, mitaines aura un certain charme s’il a été créé pour que chaque pièce s’assortisse avec les autres. Choisissez un ensemble créé par un même designer ou faites vous confiance et commencez à patronner votre propre motif pour assortir votre team hivenale 🙂

3) Les vêtements

Vous êtes particulièrement impatient(e) de tricoter des vêtements, et je vous comprends!

Après avoir lu ces quelques conseils, vous serez fin prêt(e) pour vous lancer en toute confiance!

  • Quel modèle?

Pour qui souhaitez-vous tricoter? Est-ce pour un bébé, un enfant, pour vous, pour votre mari? Selon votre réponse, vous devrez adapter le choix de la laine et du modèle.

  • Si vous tricotez pour un bébé ou un enfant

Choisissez un fil lavable en machine. Quand on est jeune maman ou jeune papa, on aime se simplifie un minimum la vie… Si vous aimez les matières naturelles, vous pourrez tricoter du coton ou du mérinos traité superwash qui se lave en cycle « laine ».

tricot-petite-fille

Autre conseil: ne choisissez pas un modèle trop complexe ou qui se tricote avec de toutes petites aiguilles car vous n’aurez pas deux ans devant vous pour finir votre projet. Les enfants grandissent trèèès vite, les bébés encore plus! Vous n’avez pas le temps de rabattre vos mailles qu’ils font déjà deux tailles de plus que celle que vous venez de tricoter!

  • Si vous tricotez pour un homme ou une amie

Prenez bien les mesures du futur chanceux ou de la future chanceuse, certains modèles taillent petit et.. un pull avec des manches trop courtes, c’est un pull qui risquera fortement de rester au fond du placard.

Assurez-vous que l’homme ou l’amie en question aime porter de la laine/ du fait-main, il n’y a rien de plus rageant que d’offrir un tricot fait-main à quelqu’un qui n’y accorde pas plus de valeur qu’à un simple pull de chez monop’.

Demandez-vous si cette personne à qui vous rêvez de faire plaisir aura le courage de laver à la main ce que vous vous apprêtez à lui créer des heures durant. Faites ensuite votre choix de fil.

  • Si vous tricotez pour vous-même:

Choisissez bien un modèle qui se rapproche de ce que vous portez habituellement.

Vous ne portez jamais de boléro et n’en avez jamais porté? Alors ce modèle très mignon sur le mannequin sublime et qui semble si facile à tricoter n’est certainement pas pour vous, désolée…

Choisissez bien des couleurs que vous portez habituellement, vous sortirez de votre zone de confort chromatique à une autre occasion.

the-et-tricot

Pour l’instant, restez raisonnable! (je sais un écheveau couleur « licorne à paillettes », c’est terriblement tentant!)

Choisissez un modèle qui vous permettra de ne pas trouver le temps trop long, peut-être qu’un pull tout au point mousse serait trop fastidieux pour vous s’il se tricote avec des aiguilles 3,5 mm (perso, je ne pourrais pas!);

Il ne faut pas non plus que le modèle vous demande de relever des dizaines de défis en même temps.

C’est une question d’équilibre, comme toujours.

Voilà, les gros et longs projets n’ont plus de secrets pour vous! Vous allez pouvoir tricoter des heures durant et redoubler de fierté une fois votre ouvrage terminé, elle est pas belle la vie?

Si vous êtes une tricoteuse avertie, donnez-nous vos propres conseils dans les commentaires, ou bien dites-nous quels gros projets, vous envisagez de tricoter. La parole est à vous!

 

 

Les addicts au tricot et leurs achats

Oui, je suis addict au tricot* mais… j’essaie d’être raisonnable en ce qui concerne mes achats de laine mais il faut bien se rendre à l’évidence: mon stash* est énorme! Et si je m’écoutais il serait encore plus énooorme!

Alors oui, c’est vrai, au début de nos aventures tricotesques, nos pelotes de laine et autres articles laineux se tiennent bien sagement dans l’espace qui leur est consacré. Mais attention! Ça ne dure pas! Bien vite c’est l’invasion: des pelotes, il y en a partout: sous votre lit, dans votre bibliothèque, dans votre dressing et au milieu du salon.

Mais que s’est-il donc passé?

Ne seriez-vous pas tombée dans l’un de ces 5 pièges?

  1. 1er piège: Les tricopotes*
  2. 2ème piège: Les petits producteurs des vacances
  3. 3ème piège: Les fils irrésistibles
  4. 4ème piège: Les lieux de perdition
  5. 5ème piège: Les salons

 

Vous constaterez qu’en tant qu’addict au tricot, c’est impossible (im-pos-si-ble!) d’y échapper!

  • 1) Les tricopotes

Oui, c’est vrai, tout serait bien plus simple si la communauté tricot n’était pas si active! Mais voilà, des tricopotes*, on finit par en avoir plein et à en suivre plein grâce à nos amis instagram, ravelry, les podcasts, les blogs…

Et ce que les tricopotes savent très bien faire, c’est nous donner envie! Ils nous montrent leurs dernières réalisations, toutes plus belles les unes que les autres, images à l’appui. Et c’est trop duuuur car évidemment nous aussi on veut un châle aussi beau! Et même si on n’a pas le temps de le tricoter là tout de suite, on ferait bien d’acheter les écheveaux nécessaires avant qu’ils ne disparaissent!

Ouf, c’est bon, on les a eus, juste à temps 😉

tricoteuse enchantée

  • 2) Les petits producteurs des vacances

Alors, ça y est, vous êtes en vacances. Vous n’êtes plus autant connectée et vous prenez plaisir à goûter aux choses simples de la vie. Vous décidez d’aller au marché pour acheter salade et melon et là, oui là, juste à côté du marchand de fromage se trouve un ma-gni-fi-que stand de laines locales.

Quoi? Vous faudrait-il renoncer à ces écheveaux exceptionnels alors que c’est l’unique chance de votre vie de pouvoir emporter ces merveilles?

Et puis, il faut bien le dire, c’est notre petit plaisir des vacances: savoir dénicher un producteur de laines belles et douces 100% made in France. Et bien oui, même en vacances, même très loin d’internet, nous restons faibles…

tricot et mari

  • 3) Les fils irrésistibles

En parlant de producteurs locaux, il ne faut pas oublier que nous avons aussi des teigneuses locales. Elles teignent de très beaux écheveaux, leur travail est local et artisanal et le résultat est sublime. Mais comme il s’agit d’un travail artisanal, elles ne vendent pas des quantités astronomiques de laine, elles n’ont qu’un petit stock à nous proposer.

Et c’est bien là le drame 😉

Ces écheveaux sont si beaux que nous les voulons toutes et les pauvres petites teigneuses locales sont obligées d’organiser des ventes éphémères.

« E-phé-mè-res »

Éphémères, oui, ça veut dire que si on n’est pas assez rapide, on n’aura rien du tout! Il nous faudra attendre la prochaine vente et je peux vous dire que c’est un supplice car notre patience a des limites et que les tricopotes les plus chanceux ne tarderont pas à exhiber fièrement leurs réalisations faites de ces sublimes écheveaux.

Aaaargh, la vie est dure… La prochaine fois, on s’y prendra mieux et on les aura!

  • 4) Les lieux de perdition

Et bien sûr, cet article serait incomplet si je n’évoquais pas le piège gigantesque que représente un magasin de laine.

Ces « charmantes » petites boutiques ont sur leurs rayons des centaines d’articles que vous rêveriez de posséder.

Alors un conseil: n’y mettez pas les pieds!

Je dirais même ne les approchez surtout pas! Ne regardez pas leur vitrine! Si vous parvenez à maintenir une distance de 500 m entre votre porte-monnaie et ces petites boutiques, ça me parait plus raisonnable. J’dis ça, j’dis rien…

shopping tricot

  • 5) Les salons et autres fêtes de la laine

Si les boutiques sont des lieux de perdition bien connus, qu’en est-il des salons, foires et fêtes de la laine?

Evitez-les a-bso-lu-ment!!

Un salon, c’est tout simplement des dizaines, voire des centaines de lieux de perdition qui se trouvent dans un même endroit!!

Tout est fait pour vous faire craquer!

Et en plus de ça (comme si ça ne suffisait pas!), vous y retrouverez des tricopotes* par millier, des petits producteurs 100% français et des fils irrésistibles!!

Alors FUYEZ!!!

Conclusion:

Maintenant, si vous craquez, personne ne saura vous en tenir rigueur. Vous voyez bien que vous n’y êtes pour rien. Est-ce votre faute si vous vous retrouvez ainsi piégée? Non, bien sûr!

Il faut croire que ceux qui vous jugent ne savent pas ce que c’est que le monde du tricot.

D’ailleurs, je suis même sûre que personne ne peut se vanter de résister aussi bien que vous, n’est-ce pas?

Et vous, parvenez-vous à rester raisonnable? Dites-nous comment vous gérer votre budget tricot, ça peut nous être utile ^^